Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Définition de l'athéisme

Témoignage d'internaute trouvé sur forumfr - 06/11/11 | Mis en ligne le 29/03/12
Mail  
| 134 lectures | ratingStar_233779_1ratingStar_233779_2ratingStar_233779_3ratingStar_233779_4
@Théia : Il y a une différence entre un dieu interventionniste, et un dieu créateur de l'univers à son origine et qui n'intervient pas après. Le théisme affirme un dieu interventionnisme, or tu sembles concéder qu'on ne constate pas d'intervention, ce qui implicitement revient à la question d'un dieu créateur. Les personnes qui ne croient pas au dieu interventionnistes mais qui croient au dieu créateur sont déistes. Dans notre esprit, nous avons une représentation des autres, du temps qui passe etc. Alors le sens que nous donnons à notre vie, nous le donnons pour notre vie elle-même et aussi dans ce contexte-là. Mais cette impression que ce sens est extérieur est simplement lié à la localisation par notre subjectivité du contexte à l'extérieur de nous-mêmes. Nous vivons dans la réalité certes, mais aussi dans notre réalité subjective, qui est semblable à une réalité virtuelle. Le sens que nous ressentons est dans cette réalité subjective, pas dans la réalité objective. Chacun a sa réalité subjective, et donc chacun interprète avec un sens particulier la vie de chacun. Ma vie a un certain sens pour moi, elle a un certain sens pour quelqu'un d'autre, ta vie a un sens pour toi, elle a un autre sens pour moi, et elle a un autre sens pour quelqu'un d'autre etc. Si par extension, on pense qu'il y a un sens de façon objective, en fait, il y a deux possibilités : ou bien on cherche à faire un consensus dans l'interprétation du sens, c'est-à-dire une mise en cohérence des représentations subjectives du sens, et alors le sens reste subjectif, du subjectif partagé mais du subjectif quand même. Ou bien on cherche un sens objectif qui ne dépendent pas de notre subjectivité et à ce moment-là, on a d'autre recours que d'appliquer une méthode rationnelle et alors il faudrait prouver cela. Pour cela il faudrait d'abord donner une définition du "sens". Si on arrive à une conclusion sur le sens de la vie, il n'en restera pas moins que cette conclusion sera anthropocentrique, puisque l'on s'émerveille de la vie, mais il s'agit d'une improbabilité dans l'univers, univers qui est lui-même improbable. Je pense qu'on peut trouver quelque chose qui ressemble à un sens, cela dit, cela n'a pas grand chose à voir avec le sens que donne un croyant à son existence, où il peut par exemple se voir comme un acteur au centre avec Dieu autour qui lui fait un décor rien que pour lui.
  Lire la suite de la discussion sur forumfr.com


233779
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages