Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Déontologie

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 11/12/10 | Mis en ligne le 24/04/12
Mail  
| 146 lectures | ratingStar_246047_1ratingStar_246047_2ratingStar_246047_3ratingStar_246047_4
Citation : JE SIGNALE AU PASSAGE… Réverbère, YannC, dans ce qui suit, je vous présente deux exemples concrets nous permettant de réfléchir sur le thème de la méthode par questionnements et / ou par résonance ainsi que sur les aspects technique et éthique de ces deux approches ; Réverbère, je remarque que dans votre dernier fil, vous vous êtes prononcée concernant un des enjeux de ce fil avant que le débat n'ait eut lieu. Témoigner, résonner, parler à partir de moi sans prétendre à une pseudo objectivité, c'est ce que j'ai fait dans votre dernier fil, Réverbère, et vous m'avez fait procès de "projection". Par contre, dans les deux exemples ci-dessous - l'un concernant YannC rêvant de sa relation avec moi et l'autre vous concernant où vous vous adressez à une posteuse - il semble que vos subjectivités se soient bien projetées sur d'autres sans que celles-ci soient reconnues et présentées comme telles… Le rêve de Yann est intervenu au moment où il me posait des questions sur mon rêve. Je crois que ce qui précède, en ce fil, permet de se demander si son rêve ne nous parlait pas notemment de son urgence dans la relation particulière qu'il entretenait avec moi, voire de sa recherche d'un prestige ("Porsche carerra"). Et que cela me détournait de ma route ? Concernant une autre posteuse, dans ce qui suit, il me semble identifier la même orientation… où vous résonnez sans le reconnaître, Réverbère, de plus, dans une position de "sauveteur" en usant de votre prestige déjà installé. A l'époque, une position contrebalancée par Psychorêve, ce qui n'a pas été le cas quant vous avez tenté de "sauver" miss Lilje… en privé ; et Réveuseéveillée… en public ! [quote]Petitefleur… Vous, c'est votre soeur qui est votre "intoxication", votre dépendance à vaincre. Alors, ajoutons aux deux cas précédents le vôtre : il faut que vous agissiez et DÉCIDIEZ, contre elle (oui-oui ! Contre elle et POUR VOUS ! ) , comme vous le feriez d'un verre ou d'une cigarette qui, comme un petit diable à votre oreille, vous inciterait insidieusement à la ou le reprendre. "Heille là ! Soeurette ! Fini ! N-i-ni ! Tu ne m'auras plus, c'est moi la plus forte, MAINTENANT ! T'as beau venir pleurer à mes genoux, as usual, c'est NON ! NIET ! FINI ! NEVER ! NEVER MORE ! " Rompez toute communication, Petitefleur, avec cette fausse soeur ! ! Ne serait-ce que pendant un an, le temps de vous RENFORCER. Quand votre soeurette (peu importe si elle est votre aînée) aura compris que c'est VOUS, maintenant, la plus forte et la plus adulte et la plus mature, elle vous lâchera enfin les baskets et elle prendra son trou ! Même si elle soi-disant hyperventile, qu'elle y hyperventile toute seule, ne vous en faites pas, elle retrouvera elle-même son souffle ! (De toute façon, VOUS LE SAVEZ, ce n'est que du cinéma, son histoire.) Et dites-vous bien, comme vous en êtes aussi très consciente : "PAS QUESTION, SOEURETTE, QUE JE RETOMBE DANS CE PIÈGE DANS LEQUEL TU ME PRENDS CHAQUE FOIS, ESPÈCE DE MANIPULATRICE AFFECTIVE ! " Vous dites avoir besoin de reconnaissance, particulièrement des membres de votre famille, alors qu'AUCUN D'EUX, jusqu'à présent, n'a réussi à satisfaire ce besoin élémentaire ? Alors, Petitefleur, adoptez l'impératif de Gide : "Familles, je vous HAIS ! " Pourquoi ? Justement pour la raison que vous connaissez très bien, lucidement bien : "Je voudrais seulement qu'ils disent "je suis désolé". Mais ils ne le feront jamais. Ce n'est vraiment pas leur genre. Il ne faut pas compter là-dessus." - Alors, Petite fleur qui êtes plutôt un chêne, ou le roseau qui avez survécu aux pires intempéries, ne comptez que sur votre propre force, et ne vous laissez surtout pas gâcher votre vie comme ils l'ont fait jusqu'à présent. * * * * En bonus, je vous envoie un texte que j'avais écrit il y a quelques jours (28 mai) : PetiteFleur, je pense que vous voici sur la bonne voie : "ils" continuent à vous infantiliser, à vous humilier, à vous rabaisser, à toujours vous considérer comme une "GAMINE" alors que vous êtes FEMME ? - Eh ! Bien, je pense que vous n'avez même pas besoin de poser une question avant de vous endormir, pour trouver la solution - que voici : "OUT"! TOUT LE MONDE ! HORS DE MA VUE ET HORS DE MA VIE, MES ÉTERNELS DÉNIGREURS ! Et VLAN ! Votre manipulation, je l'ai comprise et je ne m'y laisserai plus prendre ! NEVER ! Allez pourrir en enfer, SANS MOI, méchantes et mauvaises personnes ! NA ! " ) !!!!! (Répétez cela au moins 10 fois par jour, pour bien vous l'incruster dans votre esprit ! ). "j'ai grandi dans la violence et ça marque pour la vie. " - Idée, justement, à vous enlever de la tête, PetiteFleur : il est temps de vous en départir, et c'est ce que vos rêves vous disent : FINI, N-I-NI, ce marquage ! Souffrir ENCORE pour des gens qui n'en valent franchement pas la peine ? Que j'aime et QUI NE M'AIMENT PAS ? - NIETTTTT ! Fini, ça aussi ! Vous allez apprendre, chère famille, à partir de maintenant, que le "vieux chiffon" est maintenant devenu une grosse et solide lavette que j'enfoncerai dans votre maudit gosier tordu ! NA ! - Et à ma soeur : "À assassine, assassine et demie, et tiens-toi bien, ma p'tite chérie ! Si tu ne vois rien venir, comme la soeur Anne, gare à toi ! " - lol-ol-ol. "A coup bas, coup bas et demi, tu vas voir ! La SOURIS que tu es va rentrer dans son trou ! " (Tiens, belle image pour vous la représenter, cette soeur !! ). N'attendez pas qu'ILS changent : c'est à VOUS de changer d'attitude. "Merde à Vauban ! Merde à vous tous, qui me rabaissez sans cesse ! " "Je continue d'avoir peur de cette soeur, je crains toujours la prochaine attaque." - Aux enfers, la soeur ! Dans les limbes et à la poubelle de l'histoire ! Ne tolérez plus sa présence, point à la ligne ! Coupez tous les ponts, ELLE NEN VAUT VRAIMENT PAS LA PEINE, ELLE NE VAUT PAS VOTRE AMOUR POUR ELLE, elle qui NE VOUS AIME PAS. POINT À LA LIGNE.[/quote] Comme Yann et comme tout le monde - mais pas toujours explicitement -, votre position, ici, serait bien projective et subjective, ou bien je me trompe ? En d'autres termes, votre méthode serait bien la résonance qu'opère une autre histoire sur la votre, mais à la différence de mon intervention d'hier dans votre fil, une résonance non assumée et non annoncée clairement par vous… Concernant votre intervention précitée, voici ce qu'en disait Psychorêve : [quote]Reverbere7 vous commettez l'erreur de la facilité inadaptée à partir de quelque chose de non résolu chez vous même. Jamais aucun rêve n'a cautionné ce genre de position relationnelle, les rêves parlent avec la voix de la sagesse, pas du bellicisme. D'ailleurs un grand nombre de rêves familiaux tournent autours de cette problématique. [/quote] Dans le même style que votre rêve et ce qui précède - mais faut-il s'en étonner ? - il y a eu donc à plusieurs reprises la stigmatisation à laquelle vous vous êtes livrée me concernant, prenant d'autres à parti. Alors que tout ce que j'avais demandé et tout ce pourquoi je m'étais battu, c'était un espace non confus et non séparé des autres me permettant de mener en relations mon propre travail d'élucidation. Bien que vous soyez occupée ailleurs, Réverbère, et que vous ayez annoncé "un silence olympien", je signale au passage… Bien à vous.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


246047
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages