Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Dépasser cette peur en acte, voilà la raison de ce dévoilement pour moi…

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 24/11/10 | Mis en ligne le 16/07/12
Mail  
| 130 lectures | ratingStar_276483_1ratingStar_276483_2ratingStar_276483_3ratingStar_276483_4
Citation : [quote]J'ai dépassé le questionnement car je crois connaître les réponses et que cela ne m'aide pas beaucoup… Dépasser cette peur en acte, voilà la raison de ce dévoilement pour moi… avec le y'en à marre des psychothérapies payantes… [/quote] [quote]Alors, c'est l'inverse de moi. Plus j'avance, plus j'ai de questions, et moins j'ai de réponses et de certitudes. Je considère la psychothérapie payante comme une façon de faire appel à des personnes plus qualifiées que moi dans un domaine particulier et bénéficiant d'un recul que je ne peux pas avoir. C'est un peu comme mon métier d'informaticien. Il y a plein de gens qui n'ont pas reçu de formation spécifique qui bidouillent très bien sur leurs bécanes mais ça ne fait pas d'eux des experts capables de répondre rapidement à des besoins d'entreprise pour autant. J'estime qu'il y a très souvent une différence entre un pro et un amateur même s'il y a des exceptions (j'en ai déjà rencontré mais c'est rare). [/quote] Je suis de plus en plus interpellé par l'idée d'un voie large, d'évolution communautaire. Je ne peux en dire plus mais je sens qu'à côté de "ma voie", disons, qui est de me réaliser enfin personnellement, il y a cet appel, cette certitude d'une finalité qui englobe et invite ts les humains. Les "pro" dans le domaine psy c'est tout un débat ; deux me sont restés dans le lot : l'une - je parle de "Raymonde" ds un fil - m'ayant donné le goût de cette écoute active sans que j'aie pu moi-même l'intégrer car j'en bénéficiais. Je crois pouvoir dire qu'elle m'a sauvé - Réverbère dira peut être que ça ne se voit pas, mais elle ne sait pas d'où je viens -. L'autre - Daniel - m'a lancé définitivement dans la "quête" spirituelle qui a été aussi pour moi un énorme détour, mais peut être pas inutile pour assumer ma limite toute humaine. Citation : [quote]"Des gens" qui assument "très bien", soit. Co je le disais ailleurs / précédemment, je constate que des problématiques sociétales sont reportées sur des individus ; ce qui amène le cabinet psy privé pourquoi ? Sinon pas peur du rejet et de l'instrumentalisation ? Or je projette d'aller s la scène et je hais le personnage social… La fin de "Les filles" disait cela, exprimait cela dans une transposition de l'objet "expérimental" - réécrire la musique - vers pour moi l'expérientiel - sens analogique : assez avec les vedettes / la vedette que mon père a révé pour moi ; une prétention et une division que je sais que je ne pourrai pas moi m supporter. Alors comment en sortir ? Ce vedettariat, ce personnage social c'est l'égo - les artistes étant des sortes de caricatures de la vanité, le plus souvent. Cet enjeu est donc aussi à entendre analogiquement, nous concernant tous.[/quote] Chacun sa problématique et sa façon de voir les choses. Quand tu dis que "des problématiques sociétales sont reportées sur des individus", pourrais-tu préciser par qui elles sont reportées ? Qui a peur du rejet et de l'instrumentalisation ? Le freudisme en général et toute la psychologie négligent les déterminants sociologiques / socio culturels / économiques / communicationnel. Cela donne des quêtes légitimes de "guérisons" ou de "réalisations personnelles" ("développement personnel" mais je trouve absurde cette façon dichotomisée, atomisée de poser des problèmes et des solutions. Qui ose entamer une écoute des rêves à ciel ouvert sur la longueur - tel mon journal - ? Citation : Tu dis que tu hais le "personnage social". Autant je peux concevoir qu'on soit gêné par quelque chose, autant la haine me paraît quelque chose d'excessif, d'autant plus quand il s'agit de haine à l'encontre de personnes extérieures. Pourquoi ne pas accepter simplement le fait que d'autres aient besoin de se cacher derrière une image ? Du moment que toi tu es en accord avec tes principes, les autres font ce qu'ils veulent. J'aime bien la phrase de Gandhi : "Deviens le changement que tu voudrais voir dans le monde". C'est déjà pas mal de travailler sur soi dans ce sens. Cf mon histoire ; un travail est nécessaire là-dessus oui, je le sais. Citation : [quote]J'ajoute - exemple : Freud et tous les "grands hommes" - que la vie privée est épluchée après la mort ; quand ceux-ci ne rédigent pas de leur vivant leur "mémoire"… [/quote] Tous ? Vraiment ? Peu importe. Ce que nombreux d'entre eux nous donnent de meilleur est leur singulier, et c'est de cela dont je crois que nous avons besoin, aujourd'hui, pour faire croître notre potentiel humain. Citation : [quote]et pour l'instrumentalisation, je pense que la meilleure défense, donc, c'est de prendre les médias de vitesse… [/quote] Ce qui me laisse entendre que le choix réside entre ne pas se défendre et être instrumentalisé ou se défendre pour ne pas l'être. Est-ce un vrai choix ? Pour ma part, je crois qu'il y a aussi moyen de ne pas être instrumentalisé sans adopter une posture de combat (défense ou attaque). Nous sommes stimulés par la vie. Citation : [quote]Nous pouvons aujourd'hui tenter de nous dire et non plus de bavarder ; le rêve est déjà une forme magnifique de concentré de sens / de sagesse qui permettrait de structurer nos paroles et nos actions… [/quote] Pourquoi veux-tu inclure les autres dans ta propre démarche ("nous" ? C'était en pratique dans les société traditionnelles, aujourd'hui, ce forum est une tentative pour retrouver cela ss une forme nouvelle - un outil technologique qui demande, selon moi, d'être complémenté par un "nouveau" concept que j'appelerai "voies parallèles et de traverses". Chacun se regarde soi, les rencontres sont possibles selon certaines rêgles de respect / de communication à définir. Citation : [quote]Comme pour la communication consciente, je plaide pour que cette richesse soit redistribuée aux citoyens et co gérée entre eux / par eux.[/quote] C'est une richesse qui ne vient pas sans efforts. Apprendre (quand bien même il s'agirait d'apprendre à ne pas apprendre) prend du temps et de l'énergie, ce n'est pas quelque chose qui est redistribuable comme s'il s'agissait d'argent. Je suis d'accord. L'effort devient plaisir quand ce qui est expérimenté est la croissance de la foi pouvant nous conduire, un beau jour - ou peut être une nuit ? - vers plus d'amour et de paix…
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


276483
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages