Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Dépression

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 17/10/11 | Mis en ligne le 03/04/12
Mail  
| 189 lectures | ratingStar_236176_1ratingStar_236176_2ratingStar_236176_3ratingStar_236176_4
Bonjour, J'ai 17 ans, et j'ai été diagnostiquée anxio-dépressive. Je dois avoue que ce résultat ne m'a pas grandement étonnée, car aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours été enfermée dans un cercle vicieux de volonté de me dépasser (avec ce stress pesant) suivie d'une chute de moral fulgurante. Aussi loin que je me souvienne, je n'ai jamais été réellement heureuse, seulement joyeuse à certains moments. Jusqu'à ce que. J'ai vécu ma première véritable histoire d'amour de décembre 2010 à mai 2011. Pendant trois mois, ça a été le rêve. C'était la fille de mes rêves, celle que j'attendais. Elle m'a apporté cette lumière en moi, qui me faisait sentir important, vraiment heureuse pour la première fois. Je sentais au plus profond de mon être que je l'attendais depuis toujours. C'est elle que je voulais pour avancer et construire mon avenir. Malheureusement, ce bonheur s'est progressivement étiolé à partir du mois de mars. S'en est suivi une première rupture, puis une réconciliation trois semaines plus tard. Réconciliation de courte durée puisque fin mai 2011, s'en fut fini, cette fois, définitivement. Ça fait presque cinq mois à ce jour-là. Il ne passe pas un jour, une heure, une minute où je ne pense pas à elle, à ce nous que nous formions, à notre histoire. Je souffre comme je n'ai jamais souffert, j'ai perdu le goût en les choses simples de la vie, j'ai perdu mes rêves et mes espoirs. Je pleure moins qu'au début… mais il arrive certains jours où je ne pense plus qu'à ça. Je pleure à n'en plus finir, je ne dors plus, je subis les crises d'angoisse à répétition. Ça va un peu mieux quand elle me parle, parce que oui, on se parle encore, mais on a une relation ambiguë. Elle ne sait pas elle-même si elle veut qu'on se remette ensemble et moi je n'ai absolument pas la force de m'en aller, et pourtant ce n'est pas de mauvaise fois. Aujourd'hui, je suis perdue. Je ne sais plus quoi faire, car je l'aime encore, mais je ne me sens plus capable de lui donner de l'amour. Je m'éloigne de tout le monde, je n'ai plus envie de parler ni d'exprimer ma souffrance, mais je souffre de ce silence et de mon besoin d'affection. Autant d'en recevoir, que d'en donner… Je n'en peux plus d'avancer sans volonté, d'avancer dans cette noirceur sans savoir si cette histoire peut trouver une fin heureuse, ou tout au moins supportable. Je sais que je suis jeune et que j'ai encore "toute la vie devant moi." ça m'est égal à un point… Ce n'est pas parce que c'est un amour de jeunesse qu'il ne peut pas durer et continuer à me détruire comme il fait. Mais si jamais vous, lecteur ou lectrice, vous pouvez voir une autre possibilité qu'une des celles que je n'ai pas envisagée… Peut-être pourriez-vous m'aider à être plus forte. Merci d'avance de m'avoir lue, Leen.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


236176
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages