Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Determinisme social

Témoignage d'internaute trouvé sur forumfr
Mail  
| 154 lectures | ratingStar_266431_1ratingStar_266431_2ratingStar_266431_3ratingStar_266431_4
Bonjour à tous, Tout d'abord je remercie ceux qui prendront un peu de temps à comprendre ma situation et peut-être qui arriveront à me conseiller et à me donner leur avis. Voila c'est sous un titre un peu pompeux que j'aimerais vous faire part de mon expérience, et une partie de ma vie à laquelle je suis confronté et dont j'aimerais avoir vos avis, vos témoignages et vos réactions. Je vais commencer par le début. Je suis actuellement étudiant en 2em année de médecine. J'ai passé mon bac S mention TB et Européenne et mon parcours a toujours été sans accrocs. Jusque la me direz vous, vous ne voyez pas le problème. Mais depuis peu je suis dans une sorte de crise existentialiste, car issu d'un milieu modeste (mère agent d'entretien et père guichetier) je me pose de plus en plus de questions. Le fait de vous les évoquer (chose que je n'ai jamais osé faire avec mes amis, proches ou familles) me semble essentiel, ça me fait du bien en faite … En effet depuis ma scolarité je côtoie, ce qu'on pourrait appeler des "élites" ou gens de "bonnes familles", même si je n'aime vraiment pas ce terme ségrégatif mais très évocateur. A tel point que la majorité de mes amis, pour ne pas dire tous mes amis font partis de ces gens. Je tiens aussi à ajouter que je n'ai jamais manqué de rien (enfin sans m'être crée des besoins à hauts standard). Et je remarque avec consternation que ce qui nous unis hormis notre parcours, n'a pas de fondement. En effet comment assumer le fait que vous vivez dans un 70M² alors que d'autres sans même percevoir leur chance vive dans une maison de 200 m² avec piscine creusée. Comment assumer aussi lors de discution que vous ne connaissiez pas telle ou telle référence culturelle, telle série ou tel film ? Comment assumer aussi le fait que vous soyez gêné d'évoquer la profession de vos parents quand ceux de vos amis sont pharmaciens, des médecins et autres dentistes en tout genre ? Bien que j'aime ce que je fais, mes amis, ma vie mais j'ai l'impression de ne pas être à ma place ; D'avoir ce que j'appèle un blocage culturelle (l'impression d'en savoir moins à cause de la différence de niveau social) ; d'être gêné parfois aussi lorsque mes amis me disent "quand est ce qu'on va chez toi" et d'esquiver la remarque pour ne pas avoir à être confronté à ma vraie nature ou plutôt identité … En fait j'ai l'impression de me mentir à moi, quand je tente désespérément de taire mes origines. Et quand parfois une question vient soulever le problème et que je ne cherche plus à mentir sur qui je suis, je vois la réaction très hypocrite qui s'inscrit sur le visage de mes amis comme autant de supériorité sociale voir de dédain. Pourtant j'ai pas la force, ni le courage pour leur expliquer mon problème. Car se sont des gens cultivés et ils sont conscients des inégalités (de manière théorique) mais n'ont aucune conception pratique de la chose. En clair on leur parle d'inégalités, mais n'en ont jamais vécu. C'est un peu comme la formation médicale on vous parle de théorie, mais une fois en pratique vous ne savez pas quoi faire. Alors leur expliquer mon problème serait comme amener des bonnes paroles mais pas de vécu. Pour résumer un peu mes idées : - vivre avec des gens d'un autre milieu social est très enrichissant. - mais oblige à se mentir à soi et aux autres, à taire ses origines (à les renier ? ). - vivre dans ce milieux nous fait nous sentir inférieur sur le plan social et aussi culturel. - impossibilité d'évoquer sa nature car vous connaissez les deux milieux, mais les "élites" très souvent n'ont connu que le milieux aisés et ne connaissent le milieu modeste que par ce qu'on en dit et en toute absence de vécu. Voilà je vous remercie beaucoup de votre attention et j'attends avec impatiences vos commentaires, idées, conseils, vécus … Ce message a été modifié par Astate - 25 août 2009 - 12:04.
  Lire la suite de la discussion sur forumfr.com


266431
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages