Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Deux amours qui se croisent sans se voir

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 132 lectures | ratingStar_270498_1ratingStar_270498_2ratingStar_270498_3ratingStar_270498_4
Laurent, je sais bien que chaque histoire est unique mais ce que tu racontes me parle, ce que je vis (ou vivais je ne suis pas très sûre) est assez proche de ce que ton amie a du vivre et ressentir et je peux peut-être apporter un éclairage à ta situation. J'ai moi aussi rencontré quelqu'un qui s'est rapidement révélé être pour moi bien plus qu'un ami. J'ai passé un an à attendre des signes de sa part que c'était réciproque, à interpréter le moindre petit signe, la parole plus tendre ou à l'inverse les silences. Comme un océan nous sépare les rencontres furent rares mais à chaque fois quel plaisir de se retrouver, il y a une telle complicité, une telle facilité à communiquer, une même vision de la vie, des intérêts communs, beaucoup de joie et de fous rires….. Il a bien souvent reconnu que notre relation était unique, pas une amitié classique, et moi j'ai fini par lui exprimer clairement mes sentiments mais il n'a jamais exprimé les siens. Je ne disserterai pas sur ses sentiments ou son absence de sentiments, ni sur sa situation personnelle compliquée car ce n'est pas l'objet ici. Je ne pense pas avoir été "harcelante" mais quelle est la limite entre harcèlement et insistance ? A te lire je me dis qu'il s'est peut-être senti coincé juste par l'expression de mes sentiments même si je ne lui ai rien demandé. La souffrance je l'ai vécue, essentiellement souffrance de l'absence de perspective et de futur potentiel. Pour avoir vécu un divorce la souffrance est je trouve tout à fait comparable à celle de l'abandon et du rejet que l'on peut ressentir dans ces moments la. Et puis il y a quelques semaines il m'a dit, comme tu l'as dit à ton amie, qu'il souhaitait juste qu'on poursuive notre amitié "particulière" . Ce n'est évidemment pas ce que je voulais entendre. Mais ça a eu le mérite de me forcer à voir les choses en face et à réaliser l'ampleur de ma situation de dépendance affective. Alors je suis en ce moment comme ton amie l'a été en phase d'éloignement. J'en ai effectivement besoin pour guérir et me reconstruire. Moi aussi je m'éloigne volontairement, afin de ne plus me mettre en situation d'attendre quoi que ce soit. Ça a été dit, quand on décide quelque chose nous on va jusqu'au bout, avec la brutalité que ça peut parfois inclure…. J'ai aussi parfois la tentation de lui envoyer des messages bien cyniques et cinglants……. Mais j'ai réussi à me contenir jusqu'à présent. Je me force à en brosser à moi-même un portrait nettement moins flatteur qu'auparavant…..mais je le garde pour moi, je l'utilise juste comme processus mental d'éloignement. Et puis je n'arrive tout de même pas à en faire un monstre…je crois que ce serait faire injure aux sentiments que j'avais/j'ai pour lui de penser cela. Je remplis ma vie d'activités aussi même si je n'ai pas fondamentalement changé mes centres d'intérêt je multiplie les activités, les sorties pour m'occuper la tête…je dirais que c'est une réaction de survie. Et j'ai aussi la tentation de me précipiter dans une autre relation, histoire de remplacer une dépendance soit par une autre (pas la solution je le sais bien…) ou par une relation très simple qui même si elle n'apporte pas le frisson de la précédente aura au moins le mérite de jouer son rôle de pansement et aider à tourner la page. Pas sûr que ce soit une bonne idée mais je suppose que c'est humain….. Alors je dirais que ton amie a peut-être des réactions un peu extrêmes ou exacerbées mais je vois bien (sans pour autant cautionner complètement..) pourquoi elle fait ce qu'elle fait. Evidemment qu'elle ne va pas très bien, elle prétend le contraire mais que veux-tu qu'elle te dise ? Il faut juste que tu espères pour elle qu'elle va avoir la lucidité d'analyser son comportement, et ressortira grandie et apaisée de cette phase pour avancer. Vers quoi seul l'avenir le dira… Laisse la faire son deuil et vivre ce qu'elle a a vivre de cette nouvelle relation. Effectivement votre timing n'était pas le bon… et je suis bien placée pour trouver ça extrêmement dommage…
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


270498
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages