Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Dois-je continuer à voir mes ex beaux-enfants?

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 04/05/11 | Mis en ligne le 01/04/12
Mail  
| 147 lectures | ratingStar_235063_1ratingStar_235063_2ratingStar_235063_3ratingStar_235063_4
Bonjour à toutes et à tous, Séparé depuis maintenant 3 ans de mon ex-concubine avec qui j'ai vécu pendant 3 ans, j'avais adopté (sur le plan affectif) ses 2 filles, âgées lors de notre rencontre de 1 et 3 ans. Un lien très fort s'était créé avec elles, au point de retarder ma séparation d'avec leur mère avec qui la cohabitation était pourtant devenue invivable sur la fin. Cette rupture m'a fait énormément souffrir et déprimer pendant la première année, entre le manque de ne plus vivre avec elles, la colère de savoir que je les faisais souffrir de leur coté, elles qui étaient en pleine construction, et la difficulté à imaginer le futur sans elles, je me suis trouvé longtemps désemparé et déchiré entre l'envie d'avancer seul et l'envie de continuer à leur apporter. Mon entourage à l'époque était plutôt unanime sur la question : "Ce ne sont pas les tiennes, arrête de t'en faire pour elles, profite plutôt de ton célibat pour t'amuser, voyager… ". Mais mes seules envies étaient qu'elles viennent me tirer les pieds le matin pour me réclamer leur petit_déjeuner, ou les entendre me réclamer une autre histoire le soir quand je les couchais. Plus que le fait d'avoir pris goût au rôle de papa, beau-papa, papa-chat (surnom qu'elles m'avaient inventé) , j'avais développé un amour sans bornes pour ces deux petits êtres qui m'avaient fait comprendre que la famille n'est pas celle du sang mais bien celle du coeur. J'ai essayé toutefois pendant plusieurs mois de ne plus les voir, pensant que c'était mieux pour elles, et moins compliqué pour mon ex, de m'oublier plutôt que d'entretenir la relation. Mais le manque se faisait ressentir tant de mon coté que du leur. Je savais par leur mère qu'elles ne cessaient de me réclamer, et pour ma part je sentais vraiment un manque, un vide qui troublait jusqu'à mon équilibre et ma motivation dans la vie de tous les jours. J'ai donc décidé au printemps 2010 de les revoir une fois de temps en temps, puis une fois par mois, puis tous les quinze jours, pour en arriver progressivement à convenir avec leur mère d'une fréquence hebdomadaire, un soir par semaine plus un dimanche par mois. Je les récupère à l'école et leur fait faire leurs devoirs puis on fait un peu de cuisine ensemble en discutant de leur vie avec toute la complicité qu'on a toujours eu. Je pense que je leur apporte mais je sais qu'elles m'apportent à moi. Bien sûr, cette situation peu commune m'a valu l'incompréhension de pas mal de proches, le soutien de certains autres, et des réactions diverses et variées de la part de mes fréquentations amoureuses. Certaines y voient un coté malsain, une façon d'entretenir le lien avec mon ex, d'autres, adeptes de la psychologie de comptoir cherchent à déceler le trauma de mon enfance qui me pousse à m'attacher autant à des enfants avec lesquels je n'ai pourtant aucun lien biologique, mais je ne suis jamais vraiment soucié de ce que pensaient les gens de ma façon de vivre, mes vrais amis m'aiment comme je suis et me comprennent. Si je raconte mon histoire, ce n'est pas pour émouvoir l'assemblée, ni pour me faire féliciter, et encore moins pour avoir droit à une analyse gratuite de mon profil psycho par des gens qui ne me connaissent pas ; ce que je veux savoir, c'est s'il est bon, ou du moins pas mauvais, pour les petites de continuer à voir leur ex beau papa, si ça ne va pas leur causer de troubles dans leurs personnalités qu'elles sont en train de développer, de construire, si je ne suis pas en train de leur faire du bien à court terme pour les faire souffrir ou partir en vrille plus tard. Je suis preneur de tous les avis, critiques constructives et conseils bien intentionnés. Merci. W.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


235063
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages