Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ecole steiner

Témoignage d'internaute trouvé sur france5 - 22/01/11 | Mis en ligne le 23/03/12
Mail  
| 295 lectures | ratingStar_231522_1ratingStar_231522_2ratingStar_231522_3ratingStar_231522_4
Bonjour à tous. Je suis toujours très intéressée par ces débats concernant la pédagogie Steiner. Sans jugement, car ayant passé ma scolarité dans l'établissement de Verrières je n'ai pu être qu'au coeur, comme tous mes petits camarades, de toutes ces discussions. Pour commencer en posant le contexte, non, je n'ai jamais lu un livre de Rudolf Steiner et je n'ai appris ce qu'était l'anthroposophie qu'assez tard. Non, je n'ai jamais eu le sentiment d'être embrigadée dans une secte mais OUI, j'ai subi comme des attaques les visites des inspecteurs de l'Education Nationale qui nous insultaient subtilement et qui précédaient quasiment toujours des reportages ou des articles sur la "secte Steiner". Bravo l'utilisation des médias pour parvenir à vos fins ! Merci pour tous ces mômes qui ne comprenaient pas pourquoi on leur disait qu'ils n'étaient pas fréquentables car Le Point les avait qualifiés de secte. Voila pour l'ambiance. Je suis entrée à la fin du CM1 à Steiner car le bourrage de crâne de la part des enseignants de public était devenu insupportable. Quand mes notes n'étaient pas assez élevées je perdais mes cheveux et faisait des crises de boulimie. Cela s'est étrangement arrêté à mon arrivée à Steiner. La vie n'est pas devenue rose pour autant ; je ne me suis pas fait des amis tout de suite mais peut-on assimiler la méchanceté des mômes de 9 ans avec une doctrine ? Non, je pense que c'est universel. Et maintenant ? J'ai 23 ans et je suis en Bac +5 dans une filière qui me passionne plus que tout. Lors de mon passage en système "sous contrat" j'ai du passer des tests pour vérifier mon niveau (vu que je venais d'une école de "dégénéré"). Il a fallu à contrecoeur admettre que j'avais bien le niveau pour passer dans la classe que je souhaitais intégrer. J'ai d'ailleurs passé l'année à récolter des 20. J'aime faire des choses de mes dix doigts. Mes amis me demandent de leur recoudre leurs affaires car moi au moins j'ai appris à coudre. Je sais ce qu'est une gouge et j'adore l'odeur de la cire d'abeille qui bouillonne pour faire des bougies. J'aime les bons produits de nos terroirs, j'ai beaucoup de mal avec le nutella et je ne suis pas capable d'acheter des oeufs de poules en batterie ; bref j'ai développé des valeurs et une conscience qui m'aident à vivre au quotidien. Non non, je ne suis pas un extraterrestre je vous assure tout va bien. Cela semble peut-être hors sujet mais non, je veux simplement témoigner de ce qu'on devient après une enfance passé à Steiner. Je ne suis pas un cas unique ; beaucoup de mes meilleurs amis me sont restés de cette école et ils partagent cela avec moi. Nous sommes tous très fiers de notre parcours. Et maintenant, Steiner proprement dit mais comme moi, gamine de 10 ans de l'époque je la perçoit : 1e impression la cour de récréation : ça alors !! Après 4 ans passés à jouer sur une chappe de béton je découvre une nouvelle façon de s'amuser : au sol il y a de l'herbe et de la terre qui peut devenir toute gadouilleuse et il y a un bac à sable et même des arbres sur lesquels on peut jouer au cochon pendu. Chaque soir je rentre les genoux écorchés mais avec un sourire qui n'a pas de prix et qui rend mes parents heureux. Mes professeurs m'écoutent et rigolent même des fois avec moi. Ils m'apprennent que l'esthétique aussi, par exemple, ça peut être important au delà des résultats et il m'apprennent donc à utiliser des couleurs sur mes cahiers, à y faire des dessins pour illustrer et des frises pour séparer. Les révisions deviennent moins ternes. Finies les notes ! Finies les crises boulimiques ! Bonjour les commentaires constructifs et personnalisés sur mon travail qui me permettent de savoir COMMENT je dois m'améliorer et qui ne me disent pas juste que je suis nulle, moyenne ou bonne. Je n'aurais pas la place (et de toute façon vous n'auriez pas la patience de tout lire) si je souhaitais écrire toutes les anecdotes, les petits plus et tout ce qui aurait été différent dans ma vie si j'avais eu une scolarité différente. Tout e que je veux dire c'est que pour juger cette école il ne suffit pas de lire Rudolf Steiner (car vous seriez alors minoritaire ici) , il suffit juste de parler à des anciens élèves, confronter leur vécu ; aller à la kermesse de l'école (qui n'est pas une pêche aux canards dans le gymnase de l'école mais une vraie fête qui dure deux jours) ; etc. Oui, c'est assez cher. Plus qu'une autre école privée je n'en suis pas sûre mais vous pouvez être surs par contre que cet argent permet de vous payer une quantité d'activités très importante qui nécessite des frais, une nourriture bio adaptée à votre façon de vivre, des évênements annuels emblématiques de Steiner (les feux de la Saint-Jean, le carnaval, les jeux de Noel, les fêtes trimestrielles, la pièce de théatre de 8e classe,…) , de l'entretien du parc qui nous donne un environnement exceptionnel, etc etc. Mes parents, des artistes, n'ont jamais roulé sur l'or mais ils ont fait le sacrifice de nous mettre, moi et ma soeur, dans cette école. La diminution des frais selon le nombre d'enfants et selon les revenus nous ont permis de nous en sortir. Mes parents n'ont jamais regretté ce sacrifice. Je n'ai qu'une chose à dire : quelques soient mes revenus je suis prête à faire les mêmes sacrifices que mes parents pour mettre mes enfants à Steiner. Je veux des enfants heureux, avec des valeurs, dont les seuls soucis dans la vie ne se résument pas aux fringues, aux petits amis, aux pokemons (ou autres) , au coca, au mac_donald, etc… J'espère que mon témoignage, tout comme tous les autres peuvent vous aider à vous former une opinion sensée sur cette école. Bien à vous, et un excellent week end !
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


231522
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages