Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Egypte : dialogue avec les frères musulmans

Témoignage d'internaute trouvé sur forumfr - 08/02/11 | Mis en ligne le 08/04/12
Mail  
| 116 lectures | ratingStar_238472_1ratingStar_238472_2ratingStar_238472_3ratingStar_238472_4
Chronique de Joseph Facal, ex-ministre québécois : Tintin chez les pharaons. Laissez-moi vous raconter mon seul séjour en égypte. C'était en janvier 2009. J'étais allé à Alexandrie, deuxième ville du pays, qui compte plus de quatre millions d'habitants. J'y donnais un cours de maîtrise à des étudiants en administration publique de l'Université Senghor. J'avais du temps libre. Je marchais près de 20 kilomètres par jour. Impressions. Alexandrie, m'avait-on dit, est la ville où les Frères musulmans, dont on parle tant ces jours-ci, qui pratiquent un islamisme musclé, sont les mieux implantés. Je ne sais pas si ceci explique cela, mais le nombre de femmes égyptiennes habillées à l'occidentale était infime. Près de l'hôtel, la vitrine d'une boutique offrait trois modèles de niqab : le noir, le gris et le brun. Le soir, dans les cafés, les hommes jouaient aux cartes, buvaient du thé, fumaient la chicha. Pas une femme parmi eux. J'avais aussi noté que beaucoup d'hommes avaient une marque brunâtre sur le front. C'est à force de se cogner le front sur le sol en priant, m'expliqua-t-on. Par curiosité, je suis entré dans la principale mosquée de la ville. On ne m'a rien dit, mais la lourdeur des regards m'a fait partir au bout de cinq minutes. Alexandrie est située au bord de la Méditerranée. Il y a quelques années, sur les plages, on voyait encore des femmes en maillot de bain. Plus une seule maintenant. Évidemment, ma petite semaine ne fait pas de moi un expert. Pourquoi est-ce que je vous raconte ça, alors ? Émotions. Nous voulons tous que la révolte des égyptiens tourne bien. Rien n'est plus émouvant qu'un peuple qui se lève pour réclamer la liberté. Et c'est justement parce que nos sentiments prennent beaucoup de place que nous ne voulons pas trop écouter ceux qui nous mettent en garde. Quand les régimes soviétiques tombèrent, de grands leaders démocratiques étaient à la tête de la contestation : Walesa, Havel, Eltsine. Rien de tel en égypte ou en Tunisie. Quand la contestation est diffuse et chaotique, ce sont généralement les mieux organisés qui en tirent profit. Or, en égypte, les mieux organisés, ce sont les Frères musulmans. Certains disent qu'ils gardent un profil bas pour ne pas effrayer les pays occidentaux avant la chute finale du régime. Ils attendent les élections promises pour septembre. On dit souvent qu'on ne peut vouloir la démocratie seulement quand elle donne les résultats qu'on souhaite. C'est vrai, mais on fait quoi si l'élection porte au pouvoir des obscurantistes qui nous déclarent la guerre et que toutes les élections qui suivent sont désormais aussi grossièrement truquées que celles que Moubarak "gagnait" ? L'idéalisme est une chose, l'angélisme en est une autre. L'Histoire est pleine de révolutions populaires confisquées et détournées. Lucidité. Dans le New York Times du 3 février, l'activiste Ayaan Hirsi Ali nous avertit. Ancienne membre des Frères musulmans, elle vit aujourd'hui aux états-Unis. En septembre, la victoire électorale des islamistes est probable, dit-elle, mais pas inévitable. Les islamistes constituent la force politique la mieux financée, la mieux organisée, la plus expérimentée, la plus disciplinée, la plus enracinée partout. Les autres groupes d'opposants sont divisés et désorganisés. Les puissances occidentales avaient une première responsabilité : ne plus soutenir un tyran. Elles en ont maintenant une deuxième : agir pour que le probable ne devienne pas inévitable. Joseph Facal. 7 février 2011. Lien: Journal de Québec.
  Lire la suite de la discussion sur forumfr.com


238472
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages