Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Elle m'a fait grandir, façonnée.

Témoignage d'internaute trouvé sur madmoizelle - 15/08/10 | Mis en ligne le 26/07/12
Mail  
| 108 lectures | ratingStar_281025_1ratingStar_281025_2ratingStar_281025_3ratingStar_281025_4
Oui, je comprends tout à fait ce que tu dis, c'est d'ailleurs on ne peut plus logique et légitime ! Je suis attachée à la France moi aussi. Elle m'a fait grandir, façonnée. J'ai été éduquée par sa culture, sa morale. C'est un pays riche. J'adore la langue française, c'est certainement une des plus belles au monde, la littérature aussi et puis les régions, dans ce qu'elles ont de plus hétérogène et de marqué. Je suis attachée aux valeurs de la France, malgré le fait qu'elles soient bafouées quotidiennement et que tout n'est que mirage - Je crois que j'en veux à la France aussi en fait, oh oui, beaucoup, c'est ça le plus insupportable, de se prétendre de valeurs superbes et de ne pas l'être. C'est là où le système politique rentre en compte et où je vois de mon côté qu'il fait, malgré tout, partie intégrante du pays (dans son histoire ou actuellement). Objectivement, on ne ne peut pas trop les séparer, au final… Mais je comprends qu'on aime des choses dans la france et que la politique soit un autre sujet ! Moi aussi, je le ressens comme cela. C'est le pays dans lequel je suis née, dans lequel je vis. Mais j'ai un mal fou à dire "Mon pays". Je crois que je n'ai pas un sentiment d'appartenance très développé ; ce sentiment patriotique que beaucoup ont, me manque (et je le refuse certainement). Peut-être à cause de mes origines déjà ; je suis extrêmement attachée à elles. J'ai l'impression que mon pays en réalité, n'est pas ici, mais "là-bas". Je suis française, mais je ne me sens pas française, du moins dans mon identité, je ne le rattache pas au plus fort de mon identité comme je pourrais dire avec sûreté et avec une forme d'affection "Je suis née un sept septembre 1982". En fait, j'estime en effet que nous ne sommes que des "autorisés" à vivre dans un pays. Parce que nous n'avons pas connu les temps durs de la guerre, des révolutions, les temps difficiles et atroces, parce que nous avons grandi dans la paix, dans les valeurs de la République, j'ai l'impression que nous croyons bien souvent exagérément et naïvement que ce pays nous appartient et que nous y appartenons naturellement alors que non, nous ne faisons que "passer" et y vivre à mes yeux. On nous le prête, nous y restons. Tout est terre d'accueil à mes yeux. Je suppose que je vivrais dans un autre pays en paix et démocratique, Espagne, Angleterre ou autre, je le vivrais peut-être pareil. Je suis ici parce que je suis née ici, mais parce qu'on m'y a fait naître, je ne l'ai pas décidé de moi-même. J'ai une identité française, mais je serais ailleurs, j'aurais une identité autre et ce serait pareil au final, j'aurais grandi avec la culture et les moeurs de ce pays et certainement j'aurais aimé autant ce pays parce que j'y aurais grandi.
  Lire la suite de la discussion sur madmoizelle.com


281025
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages