Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Et je pense que depuis cette date je fais de même.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 189 lectures | ratingStar_280749_1ratingStar_280749_2ratingStar_280749_3ratingStar_280749_4
Ok tu as donc parlé à ta fille et c'est très bien. Seulement je pense que si elle lui fait une si grande place dès qu'il revient c'est probablement parce que toi tu lui fais une si grosse place. Encore un exemple, quand mon "ami/mec/amant/je sais plus trop" est revenu au printemps après m'avoir laissée trois semaines, mes enfants l'ont jaugé, soupesé, observé, épié, etc, etc… Et je pense que depuis cette date je fais de même. Quelque part, ils font comme moi, ils sont méfiants et plus forcément très naturels avec lui. Notre situation est compliquée à nous aussi et les enfants s'en rendent compte. D'autant que j'ai pris le parti depuis ce temps de leur parler encore plus, de leur cacher uniquement ce que je ne peux pas leur dire car ils ne sont pas en âge de comprendre. Peut-être que si toi tu prends du recul vis à vis de la situation, peut-être que si tu te résous à ne plus te donner totalement à lui, elle fera de même. Elle a besoin de stabilité, et toi aussi. Je pense que tu es en train de t'épuiser dans une relation qui ne t'apporte que peu de bonheur. Je pense que notre problème à nous, les femmes, ou la plupart d'entre nous, est que nous nous investissons trop, avec toute notre sensibilité. Notre instinct ressort et nous "maternons" nos hommes, d'autant plus ceux qui ne savent pas prendre de décisions claires et précises. Rassures-toi, le mien aussi est retourné chez sa femme, il m'a aussi plaquée plusieurs fois, un jour il a débarqué chez moi avec sa valise, des sacoches sous les yeux, il est allé se reposer. Ça a duré deux jours, il est reparti parce que ses gosses pleuraient au téléphone. Je l'ai materné, écouté, lui ai parlé, l'ai conseillé, soutenu, chéri, supplié, j'ai accepté que son fils ne veuille pas me voir pendant huit mois, j'ai accepté sa cohabitation avec sa femme pendant six mois, j'ai subi les six week-ends d'affilée toute seule car Mme faisait son caca nerveux et qu'il fallait qu'il aille garder les gosses, j'ai subi les affronts de sa gourde de soeur qui a refusé que je vienne à un repas de famille, j'ai accepté les insultes, j'ai passé un Noël seule aussi, et un anniversaire… je l'attends depuis trois ans, je subis les cinq reports d'audience de l'avocate de Mme, je me suis laissée traitée de salope, je me suis entendue dire que je suis une voleuse de mari… elle a même tenté de monter mon ex-mari contre moi (à cette occasion il l'a taxée de folle). Bref je peux en parler encore et encore, j'ai noté beaucoup de choses parce que ça débordait de tous les côtés. Voilà j'ai été sage, j'ai attendu, j'étais là quand il fallait et je m'effaçais quand il fallait aussi. Ma colère je l'ai ravalée plus d'une fois. Mais j'ai aussi craqué plus d'une fois. J'y ai perdu mon appétit et ma santé et beaucoup de kilos. Moi aussi j'ai compté sur lui pour me défendre. J'ai pensé aussi qu'il allait tirer leçons de ses erreurs, mais j'ai l'impression qu'elles se répètent à l'infini. Pareil pour les culpabilités, le poids de ses obligations, même l'argent qu'il lui donnera ou pas au titre de prestation compensatoire et dommages et intérêts pèsent plus lourd que notre amour !!! Oh oui, je te comprends, quelle déception. Nous en faisons beaucoup trop pour eux. Ne serait-ce qu'un dixième de tout cela viendrait de nous, qu'ils nous laisseraient. Ben oui, tout le monde t'a dit ou mise en garde. Mais d'un ils ne sont pas à ta place, de deux ils peuvent pas savoir et de trois c'est comme ça tu l'aimes. Et puis je pense qu'il te faudra le déclic pour dire enfin que c'est fini, et tant qu'il est pas là, tu peux faire ce que tu veux, s'il vient taper à ta porte tu le reprendras… Et ça recommencera. Alors ta colère sers-en toi pour te battre. C'est ce que j'ai fait quand il "cohabitait" avec sa femme, nous avons "rompu" (ça a dû durer trois semaines) , j'ai donné mon préavis, ai trouvé un appart, changé de ville. Au printemps pareil, colère = décollage de tapisserie et peinture dans l'appartement. Au moins c'est constructif, ça me permet de me sentir mieux et fière de moi, et puis ça lui montre aussi que je me prends en main et que j'avance, avec ou sans lui. Et si je devais à nouveau me trouver seule, au moins j'aurais pas attendu après lui pour me construire ce petit nid douillet pour mes enfants et moi !!! Occupes-toi de toi et surtout de ta fille. Sois égoïste et nombrilique. Et… envoie-le c… , si ça n'est pas ton tempérament, il prendra une claque sans même que tu ne bouges le petit doigt et ça lui montrera qu'il te doit le respect.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


280749
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages