Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

évoluer dans le bon sens ?

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 137 lectures | ratingStar_269097_1ratingStar_269097_2ratingStar_269097_3ratingStar_269097_4
Bonjour à vous qui me lirez. Je ressens le besoin d'écrire sur ce site car ces derniers temps je me sens un peu comme un bâteau pris dans le brouillard et j'aurai bien besoin d'un phare… Désolé si tout semble livré un peu comme cela me vient, je ne trouve pas cela facile de s'ouvrir complètement même lorsque c'est à des gens que l'on ne connaît pas. Je viens d'avoir 28 ans, et je suis en couple depuis plus de 5 ans : 3 ans d'amour "longue-distance" et 2 ans de vie commune. Ma petite amie qui a 25 ans et moi vivons ensemble notre toute première histoire d'amour (désert sentimental absolu pour tous les deux avant notre rencontre, merci les forums de discussion sur internet ! ). Au fur et à mesure que le temps passe, je sens que mon amie est de plus en plus dépendante de moi et cela me gène énormément. Mais ce qui m'embête le plus, c'est son don à se dévaloriser très facilement et c'est vraiment pénible à vivre. Peut-être (sûrement…) je rentre trop facilement dans son jeu, mais elle a pas mal de circonstances atténuantes que voici. Ses relations avec sa famille (et la mienne) sont difficiles. Ses parents continuent a subvenir à ses besoins et cela lui pèse énormément. Elle a beaucoup de mal à se lier avec les gens, elle a déjà été très déçue (doux euphémisme) en amitié et n'a pour ainsi dire plus aucune amie proche. Elle n'a jamais pu travailler, son diplôme à l'université ne lui est d'aucune utilité pour trouver un emploi. Pour vivre ensemble nous avons dû nous installer dans une région qu'elle n'apprécie pas ; elle a enchaîné les formations à l'ANPE et les recherches de petits boulots sans réussite jusqu'ici. Elle me dit assez régulièrement qu'elle a raté sa vie, qu'elle est un boulet pour moi et je ne supporte pas qu'elle me dise des choses pareilles, mais je ne parviens pas à la réconforter. Heureusement cela n'arrive pas tous les jours (ouf) et il y a parfois de longues périodes où "tout va bien". Mais le mal revient toujours à intervalles réguliers, quand elle apprend qu'untel travaille, qu'unetelle a eu des enfants, etc ; savoir que d'autres "réussissent" (encore que des fois la nouvelle en question est loin d'être une réussite de mon point de vue) la fait souffrir. J'ai déjà évoqué avec elle la possibilité de s'ouvrir à une tierce personne mais elle n'a aucune confiance (l'une des personnes qui l'a la plus déçue est devenue psy alors ça n'aide pas ! ). Les rares personnes que j'ai pu mettre au courant de mon histoire ont bien sûr insisté sur ce point (voir une personne compétente pour commencer (?) une thérapie) mais je pense que c'est peine perdue. Quelque chose qui est évidemment lié est qu'elle n'aime pas du tout son corps. J'ai beau essayer de lui faire comprendre qu'elle me plaît, que je la trouve belle, il n'y a rien à faire, elle ne se sent pas du tout féminine (et j'en souffre car avant de la rencontrer je rêvais de trouver une jeune femme qui soit féminine mais là c'est complètement raté ! ). Les rares jupes qu'elle a bien voulu acheter restent éternellement au placard à mon grand regret ; selon ses mots "ce n'est pas être", "elle ne veut pas se déguiser", "elle n'est pas assez bien foutue pour ça". Elle trouve ses genoux horribles, ses cuisses et ses hanches difformes alors que de mon point de vue, s'il est vrai que certaines parties de son corps sont un peu développées, ses quelques courbes seraient appréciées par nombre de femmes en surpoids… Quant à la sexualité, il est difficile pour moi d'écrire que tout reste à faire. Lorsque nous sommes au lit, il lui arrive de temps en temps d'avoir envie que l'on se "frotte" l'un contre l'autre mais l'acte sexuel lui fait terriblement peur. Il y a bien eu quelques caresses approfondies et attouchements au début de notre relation et c'est à peu près tout. Elle est terriblement génée de parler de sexualité, elle trouve cela dégoutant, pourtant elle n'a eu aucune expérience malheureuse dans le domaine et son éducation ne s'est pas faite chez des carmélites, ça reste un mystère pour moi. Réussir à la serrer nue dans mes bras est un (très grand ! ) plaisir qui arrive bien trop rarement ; j'ai beau essayer de ne pas la brusquer mais j'éprouve le plus grand mal à me passer de moments plus… câlins ! Je souffre aussi qu'elle ne me demande absolument jamais ce qui me ferait plaisir alors que j'ai des envies et des besoins très simples, je ne lui demanderai pas la lune (sans jeu de mots ). Parfois elle me dit qu'elle culpabilise terriblement de me faire attendre autant, qu'elle attend de se sentir mieux dans sa peau pour passer à l'étape suivante mais j'ai l'impression qu'il s'agit d'un voeu pieux. Elle me dit qu'elle veut être plus féminine, qu'elle veut faire des efforts mais cela en reste là (est-ce sincère ? Manque-t-il juste un petit déclencheur ? ). Bref, je l'aime, je suis heureux d'être avec cette adorable jeune femme avec laquelle je passe d'excellents moments tendres et complices, je n'envisage pas une seule seconde de mettre un terme à notre relation, mais j'ai de plus en plus cette impression que l'on passe tous les deux à coté d'une relation qui pourrait être carrément magique, et je ne vois pas comment sortir de ce cercle vicieux, comment l'aider à prendre confiance en elle si cela est possible. Parfois je me dis qu'il y aura toujours quelque chose dans sa vie qui n'ira pas et que l'on ne sera jamais pleinement heureux. D'un coté je me dis que je dois réagir mais de l'autre je ne sais pas comment m'y prendre pour que ça aille mieux, je ne veux pas la brusquer, je dois être la seule personne en qui elle a vraiment confiance et je crois qu'elle ne s'en remettrait (et le simple fait de savoir que je décris nos vies ici la blesserait beaucoup, j'en suis persuadé). Merci de m'avoir lu et de me laisser vos impressions si vous avez des conseils ; je serais aussi heureux d'échanger avec des personnes qui se reconnaissent dans certains points que j'ai évoqué.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


269097
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages