Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Fibro et power plate

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 198 lectures | ratingStar_260966_1ratingStar_260966_2ratingStar_260966_3ratingStar_260966_4
Bonsoir, Non jules je n'ai pas repris la binette car j'ai trop mal aux épaules en ce moment, je me contente de regarder mon mari jardiner et je lui sert seulement de "va chercher"… je suis heureuse que le bénévolat te fasse autant de bien qu'à moi. Cath je suis ravie que ta maman aille mieux car tous ces soucis ce n'est pas bon pour nous. Eldelweiss, bienvenue. Il n'est pas question d'acquérir un tel appareil mais de faire quelques séances pour simplement récupérer un peu de muscles, dans un centre agréé ou un kiné. Les autres appareils sont beaucoup moins sophistiqués mais cinq à dix minutes par jour suffisent à obtenir le résultat souhaité, c'est à dire diminuer ses médicaments et retrouver un peu de mobilité. Marie, je prenais les mêmes médocs que toi mais les effets secondaires et le peu de retour m'ont amenée à les arrêter et je ne m'en porte pas plus mal. Je ne suis plus dans le brouillard le matin, et quand j'ai mal je prends du paracétamol et en cas de grosse crise j'ai une boîte de Lamaline sous la main (je ne l'ai pas encore utilisée). J'ai aussi changé mon alimentation, arrêté le lait de vache (les yaourts et fromages de chèvre ou de brebis sont très bon, ainsi que le soja). Tout cela m'a permis de perdre les 10 kilos que ces traitements m'ont fait prendre. Après cela passe par une meilleure écoute du corps : si j'en fais trop je suis obligée de me débrancher pour recharger. Donc j'évite les cumuls : les soirs où nous avons des invités, je cuisine tranquillement le matin et l'après-midis midi je me repose au moins deux bonnes heures. Quand je fais mes courses, je n'entreprends pas de ménage le même jour, quand je vais au bénévolat l'après-midis midi, le matin je me la joue cool. C'est seulement comme cela que je peux avancer. Moi qui ne m'arrêtais jamais j'ai appris à user le canapé et à faire le lézard au soleil. Cela demande de lâcher prise beaucoup de choses et d'arrêter de se culpabiliser… c'est un boulot à part entière, surtout vis à vis de l'entourage. Je ne fais plus les choses par obligation, et j'ai appris à dire non. Aller faire une randonnée avec des amis valides, non. J'aurai dit oui il y a quelques années pour en ressortir complètement explosée pour ne pas leur dire non. Rester à la maison quand on est trop fatiguée pour une invitation : tant pis si c'est des vrais amis, ils comprennent. Le ski : j'ai encore essayé l'année dernière sous la pression des copains : cette année j'ai tenu bon : on m'a dit que j'étais une emmerdeuse, tant pis ! Mais je me suis économisée des jours et des jours de douleurs… Enfin la liste est longue. ALors tout cela pour te dire qu'il faut en plus d'arrêter tes médicaments, faire une bonne analyse de ce qui est important ou pas. Et tant pis si l'on te dit que l'on ne te reconnait pas !!! Parfois le dicton vivons heureux vivons cachés est tellement vrai !!!! C'est à méditer. Bonne soirée à tous et toutes et. Toute mon affection.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


260966
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages