Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Fic de moi

Témoignage d'internaute trouvé sur forumados - 26/06/10 | Mis en ligne le 03/05/12
Mail  
| 291 lectures | ratingStar_249915_1ratingStar_249915_2ratingStar_249915_3ratingStar_249915_4
Et bien, depuis un moment, j'écris une histoire, qui n'a pas pour trait d'interêt énorme, mais qui raconte simplement des évenements de deux personnes qui s'enchaînent. On peut même dire que cette fic ne sert à rien, sinon à me faire passer le temps quand je ne sais pas quoi faire. Mais je pense, et sur d'autres sites j'ai eu des commentaires encourageants, que la narration est assez bonne. Ce n'est pas un jugement rempli d'arrogance, mais juste une constatation que je fais sur mon propre travail. Tout le monde n'a évidemment pas la même vision, et vous avez tout à fait le droit de ne pas aimer. Les premiers chapitres, qui d'ailleurs n'accrochent pas, sont uniquement de la narration, sans aucune présence de dialogue. Je ne maîtrisais pas l'art du dialogue, les phrases se suivaient sans lien cohérent. Mes dialogues ressemblaient plus à une suite de phrases qui s'enchaînaient sans lien apparent, et qui enlevait donc toute crédiblité à mes dialogues. Mais je pense depuis m'être améliorée, et mes dialogues gagnent en crédibilité. S'ils ne sont pas extraordinaire, ils tiennent au moins la route, et c'est un pas en avant. Bref, pour en revenir à mon histoire, elle se base sur un univers "fantastique", étant moi-même fascinée par les auteurs de fantasy, tels Pierre Bottero, ou David Gemmell, ou Robin Hobb (l'auteur de l'Assassin Royal). Je suis donc instinctivement attirée par ces mondes inexistants, ces êtres imaginaires. Ma fic comprend donc logiquement des personnages fictifs, qui n'existent que dans l'imaginations des auteurs et des lecteurs. Mais pour tous ceux qui ont bien les pieds sur terre et pas la tête dans les étoiles, mon histoire, si elles a pour base des personnages fantaisistes, s'appuie quand même sur des actions, des réactions, des pensées, propores à chacun. Et l'histoire n'a pas comme pilier central la magie, mais comme fondation un monde de rêve destiné à laisser libre court à son imagination. Sur ce, je vous donne mon texte. CHAPITRE 1 : FRERES JUMEAUX. Son poing partit dans la mâchoire de son frère. En réponse, Fardale grogna. Même s'il savait que Mogweed regrettait le coup, il attendait des excuses formulées de son frère. - Pardonne-moi, Fardale, bredouilla Mogweed. Je… je ne sais pas ce qui m'a prit, l'émotion sans doute. Le désespoir… Je ne voulais pas te blesser, mais tu comprends, tu restais si optimiste ! Je n'arrive à m'imaginer la situation à notre avantage. Un louveteau s'excuse devant le clan d'être sorti sans la permission du chef de meute. Le loup dominant lui lèche le museau pour le pardonner. Mogweed hocha la tête, remerciant silencieusement son frère du pardon qu'il venait de lui accorder. Il posa sa main sur le pelage du loup, qui lui lécha affectueusement la main. Depuis que cette maudite malédiction était tombée sur eux, que leur peuple les avait jetés en pâture, ils étaient figés dans cet état. Normalement lycanthrope, Fardale et Mogweed avait hérité de dons supplémentaires, ce qui avait attirés la méfiance de leur clan. Méfiance qui s'était, au fil des années, muée en colère, puis en haine sourde. Les deux frères, en plus d'être lycanthrope, pouvait se métamorphoser en divers animaux, chose que leurs proches voyaient d'un mauvais oeil. A leur insu, leur famille s'était concerté avec le reste de leur tribu puis était arrivé à un accord. Ils devaient les faire disparaître définitivement. Mais Fardale et Mogweed avaient réussi à en réchapper, perdant par contre tout pouvoir de transformation. Ils étaient figés dans la forme qu'ils avaient revêtis dans leur fuite, quand le couteau imbibé de poison avait transpercé Mogweed. Au lieu de le tuer, ça avait réduit à néant le pouvoir qui subsistait dans son corps. Le lien étroit qui unissait les deux frères comme les doigts d'une main avait suffit pour condamné Fardale à subir le même sort. Tandis que Fardale s'était mué en loup, Mogweed avait opté pour l'homme. Pour être exacte, un adolescent d'une quinzaine d'année, en pleine croissance et donc plein d'énergie, qui lui avait été utile pour fuir son clan. Ils ne pouvaient maintenant plus changer de forme, et s'étaient fait la promesse qu'ils trouveraient un moyen de retrouver leurs pouvoirs d'antan, ou tout du moins leur capacité à se transformé en lycanthrope. Par contre, ils avaient compris qu'ils ne reverraient jamais plus leur foyer, le berceau de leur enfance. Mogweed secoua la tête pour chasser ces sombres pensées. Il regarda son frère, et sourit. Il le vit disparaître dans la forêt qui les entourait, sans doute partit chasser. Depuis leurs pouvoirs réduits à néant, si Mogweed était encore doué de la parole en tant qu'homme, Fardale en était dépourvu. Comme autre moyen de communication, il envoyait des images dans l'esprit de son interlocuteur, pour lui faire comprendre ce qu'il voulait dire. Parfois clairs et compréhensibles, ses messages restaient quelquefois énigmatiques, obscurs. Mais leur éternelle complicité permettait à Mogweed de saisir bien souvent le sens général du message, s'il n'en comprenait pas toutes les subtilités. Soudain Fardale revint, affolé, les poils ébouriffés, des branches dans le pelage, du sang dans la gueule et les yeux exorbités et injectés de sang. Il s'arrêta à la hauteur de son frère. Un géant se dresse, droit sur ses pattes. De ses énormes griffes, il attaque le loup qui chassait. Le loup fuit, aveuglé par la peur et hanté par le hurlement du monstre. Sans savoir à quoi faisait allusion son frère en parlant de géant, Mogweed s'alarma et ordonna à Fardale de le suivre, loin, le plus loin possible de cet endroit. Les chaussures de Mogweed foulaient le sol, il s'obligeait à faire de grandes enjambées pour fuir la menace sans nom que lui avait décrite son frère. De sa taille d'adolescent, il savait qu'il n'aurait pas la force de combattre et de vaincre un être dont même un loup se méfiait et craignait. Devant lui, il voyait Fardale courir sur le chemin caillouteux, ses larges pattes lui permettant d'avaler la distance plus rapidement. Rapidement, il sentit de la sueur lui tomber dans les yeux, tandis qu'au loin résonnait un long rugissement de fureur. Mogweed se figea instantanément. Il savait pourquoi son frère jumeau avait été terrifié. Dans sa pauvre stature d'humain, il l'était encore plus. L'effroi le fit redoubler de vitesse. Il entendit avec horreur le bruit de course que son poursuivant émettait en voulant les rattraper. Il se laissa gagner par la peur, mais se sermonna et continua de courir, fixant son frère devant lui. Malgré tout, il se sentit défaillir. Fardale et lui avait échappé à la promesse de mort de leur famille, mais il allait finir leur vie sous les griffes d'un ours ! -------------------------------------------------------------------------------------------------------------- A vous de juger et Bonne lecture.
  Lire la suite de la discussion sur forum.ados.fr


249915
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages