Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

France l'insécurité en baisse...quelle salade.....

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 113 lectures | ratingStar_263538_1ratingStar_263538_2ratingStar_263538_3ratingStar_263538_4
A Cavaillon, une petite cité à la violence endémique. Murs tagués, espaces publics dégradés, cages d'escalier ravagées, saleté repoussante, ascenseurs régulièrement bloqués - et cette odeur d'urine qui vous prend à la gorge dès que vous pénétrez dans les immeubles. Malgré sa taille réduite, à peine 2 200 habitants, la cité du Docteur-Ayme, à Cavaillon (Vaucluse, 25 000 habitants) , ressemble aux quartiers les plus dégradés de la banlieue parisienne. Depuis un an, elle n'a rien à envier, non plus, aux cités les plus sensibles en termes de violence urbaine. "Un véritable chaudron", Le contexte est extrêmement tendu. Une centaine de véhicules ont été incendiés dans la ville depuis le début de l'année, dont sept, par exemple, pour le week-end des 12 et 13 septembre. "On fait face à une recrudescence des incendies", constate le directeur départemental de la sécurité publique, Jean-Pierre Sola. Des dégradations ont visé la plupart des institutions présentes sur le quartier. Le centre médico-social a vu son portail enfoncé par un camion bélier qui a ensuite été incendié devant le bâtiment. La façade d'une banque a été partiellement brûlée. Le centre communal d'action sociale a subi des dégradations. Le poste de police municipale, incendié il y a plusieurs années, n'a jamais pu rouvrir. Du centre social, rasé il y a quelques années après de graves incidents, il ne reste que les marques au sol. Les violences n'arrêtent plus, rapportées chaque semaine par la presse locale. Un tir de fusil à plomb contre les pompiers en octobre 2008. Plusieurs nuits d'émeute en novembre 2008 avec des affrontements entre plusieurs dizaines de jeunes et la police, de nombreuses dégradations et l'incendie d'un drapeau tricolore. L'agression d'éboueurs en début d'année. Des violences contre des employés de l'office HLM, Mistral Habitat, qui disent désormais venir dans le quartier "la peur au ventre". Des jets de pierres contre les forces de l'ordre. Et une hausse globale de la délinquance sur la ville de plus de 21 % au premier semestre. "Nous sommes dans une véritable confrontation qui porte sur la réappropriation des espaces publics, la crédibilité de l'action publique et le maintien de l'état de droit. Nous sommes à deux doigts de voir l'apparition de milices privées", Les problèmes de sécurité ont tendu les rapports entre le quartier, où vivent essentiellement des familles d'origine maghrébine, et le reste de la ville. Dans une commune où le Front national a obtenu jusqu'à 30 % des voix en 2002, et encore 20 % en 2007. Le maire, lui, évoque la "concentration de population étrangère" et "une seconde génération avec des difficultés d'intégration avérées", parmi les facteurs de tension. "Les gens en ont marre. Nous ne sommes pas dans une zone de non-droit", Il perçoit des risques de dérives plus graves. "Des employés municipaux ont reçu des déchets lancés d'une tour. On leur a crié : "***** de Français, continuez à nettoyer notre m***** !"", raconte l'élu. Sur un des murs de la cité, une main anonyme a écrit le traditionnel : "***** la BAC". Mais a ajouté "On tire o ponpe", dans une orthographe hésitante, pour menacer de tirer au fusil à pompe sur les policiers.
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


263538
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages