Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Il vous a donc fait part de sa réaction.

Témoignage d'internaute trouvé sur sante-medecine-ccm - 11/01/12 | Mis en ligne le 18/07/12
Mail  
| 121 lectures | ratingStar_277480_1ratingStar_277480_2ratingStar_277480_3ratingStar_277480_4
Bonsoir tout le monde. Bonsoir Bisouxmiel. Comme vous avez pu le constater, j'ai parlé à mon père de votre cas, et surtout de celui de votre fille. Il vous a donc fait part de sa réaction. Je comprends totalement votre inquiétude, je la vois encore aujourd'hui chez mes parents quand je me plains d'une quelconque douleur, ou quand ils entendent un os craquer. Je peux vous parler de mon expérience et du peu de souvenirs que je garde de cette période. Je ne sais pas si les médecins que vous avez vu cous on mis en garde, mais moi, quand j'ai été opérée de mes deux hanches, j'ai eu un platre allant des pieds au ventre avec les chambre très écartée, en position allongée. Je ne pouvais plus bouger. Alors évidemment, côté mobilité, ce n'était pas trop ça. Je ne rentrais plus dans la voiture de mes parents, il a fallu me mettre un lit dans le salon pendant les 45 jours de platre car je ne passais plus par les escaliers de ma chambre… Pareil pour tout de qui est douche et qhampoing, il fallait qu'un de mes parents me tiennent pour que l'autre me lave sans toucher le platre. Evidemment, dans la peur de l'opération, vous ne pensez peut-être pas à ce genre de chose, mais il est toujours bon de le savoir pour gérer au mieux la situation. Personnellement je ne me souviens que de très peu de choses, si ce n'est que j'aimais bien manger dans le salon, dormir dans le salon, à l'époque je voyais ça comme un jeu. Certains me demandent si je garde des séquelles psychologiques, genre léger traumatismes par rapport à certaines choses… je n'en sais rien et je serai tentée de répondre : non pas du tout. Au contraire, d'un certain point de vue, quand il y a quelques années nous nous sommes vraiment remis à parler de ça, je l'ai vu comme une expérience enrichissante et j'ai vu la vie d'une autre manière. Je crois qu'intérieurement, ça m'a donné une force. Mais là je m'égare. Vous me demandez si je regrette. Je serais incapable de vous répondre, non seulement car je ne veux pas que mon jugement fausse votre décision, mais surtout parce que, tout comme mon père, je suis incapable de savoir exactement ce que je pense de tout ça. Quand les douleurs aux hanches et au dos ont repris il y a maintenant 6 ou 7 ans, je me suis dit que peut-être nous avions fait une erreur, mais tous les médecins et spécialistes que nous avons vu nous on dit que ça aurait été pire sans cette opération. Alors de mon point de vue, je serais tentée de dire que non, je ne regrette pas la décision de mes parents. Après, cela ne veut pas dire que votre fille aura les mêmes problèmes que mois dans 10 ou 15 ans, certains aujourd'hui le vivent très bien, je suis peut-être une exception, le genre de fille qui a reçu tous les maux de la terre. ^^ Mais je préfère être franche avec vous, aujourd'hui encore je ne sais pas si mes douleurs aux hanches, mais hanches qui se coincent, et toutes ces autres choses, sont des conséquences facheuses à mon opération. Je sais juste que ça n'a pas toujours été facile. Je ne compte plus le nombre de fois ou j'ai boité de douleur, ou mes hanches se sont coincées au point de demander à mon père de me tenir pour faire un pas. Je ne veux pas vous faire peur bien sur, mais je sais qu'aujourd'hui, ça va faire 7 mois que je n'ai plus mal, ou alors très peu. Et malgré tout ce que l'on croit, ces douleurs ont fait que je profitais de chaque instant de répit pour croquer la vie à pleine dent. Aujourd'hui encore je m'extasie devant le manque de douleur, devant cette "vie" que j'ai retrouvé après avoir souffert. Vous vous inquiétez pour votre fille et c'est normal, c'est une lourde décision et c'est toute sa vie, entre vos mains, qui va basculer selon votre choix. Dès fois mes parents s'en veuillent de m'avoir opéré, surtout quand ils m'ont vu souffrir au point de passer toute une journée allongé sous anti douleur. Et je comprends cette culpabilité. La question est, est-ce que moi je leur en ai voulu ? Pas du tout bien au contraire. Même on ne sait pas encore aujourd'hui s'ils ont bien fait de me faire opérer, je ne leur en veux, et je ne leur en voudrais jamais. Parce que je sais qu'ils ont fait à l'époque ce qu'ils pensaient être le mieux pourtant, et je leur en remercie. Je ne vous ai pas parlé de la rééducation. Comme mon père vous l'a dit, elle a duré presque un an. C'est assez long, mais encore une fois rien de traumatisant, j'ai juste appris à marcher pour la deuxième fois de ma vie ! ^^ J'en garde presque un bon souvenir, j'aimais bien montrer les progrès à ma famille, me balader toujours accrochée à ma mère ou à mon père. Sauf la kiné… j'ai détesté la kiné… je pleurais de douleur c'est atroce ! XD Mais bon, aujourd'hui j'en rigole, c'est sur le moment que ça fait mal. . Mon message est très long, et il n'y a pas trop de suite logique. Mais je voulais vous faire part de mon ressenti à ce sujet. Je ne peux pas vous donner de réponse très claire, je ne peux pas choisir à votre place et je comprends que tout cela vous fasse peur. Dites vous simplement que quoi que vous choisirez, vous ferez au mieux, car les parents font toujours tout ce qu'ils peuvent pour leurs enfants, je suis bien placée pour le savoir. Encore une fois, mon expérience et tout ce que j'ai vécu ces dernières années, peut-être que votre fille ne le vivra pas, et je le lui souhaite. Je vous souhaite aussi bien du courage pour cette dure épreuve, j'espère vous avoir aidé dans mes faibles moyens et j'espère surtout que tout ce passera pour le mieux pour vous et votre fille. Si vous avez des questions n'hésitez pas, je ferais de mon mieux pour y répondre. Et si cela peut vous rassurer, vous êtes à l'hopital de Necker, c'est un excellent hôpital pour les enfants, vous serez vraiment bien encadrées, vous et votre fille. J'attendrais donc des nouvelle de votre fille. Avec tout mon soutien.
  Lire la suite de la discussion sur sante-medecine.commentcamarche.net


277480
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages