Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Il y a un malentendu

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 178 lectures | ratingStar_282886_1ratingStar_282886_2ratingStar_282886_3ratingStar_282886_4
Citation : >> Il y a un malentendu : je n'ai jamais dit que tout était fiction, si vous vous souvenez, je vous avais même repris sur cette idée, en vous expliquant que si tout est fiction, alors rien ne l'est, par dissolution tautologique du concept (ici). Par suite, bien sûr que non votre histoire n'est pas une fiction. En revanche, dans la mesure où votre histoire n'existe pas en tant que causalité fixe et linéaire mais dépend de la manière dont vous l'interprétez, ce qui relève de la fiction, c'est justement cette interprétation. Vous me parlez de votre Oedipe : pourquoi pas. Ce que je dis, c'est que cet Oedipe, c'est votre fiction à vous, ce qui fait tenir votre histoire dans une logique de sens et vous aide à vivre, mieux en tout cas qu'avant votre analyse, si j'ai bien compris. Là où je ne vous suis plus, c'est que vous semblez faire de cet Oedipe une grille de lecture unique, voire une sorte de réalité, comme s'il n'y avait aucune autre interprétation possible de votre histoire. Bonsoir Antiphon. L'oedipe pour moi c'est le cadre relationnel et désirant dans le quel grandit un enfant. Ça va constituer parfois un sac de noeuds. Il n'y a pas de grille de lecture unique, par contre ce qui est assez universel c'est que chaque enfant a un père, une mère, des frères et soeurs, une sexualité, que des interdits existent et le reste en découle . Ce n'est ni une fiction ni une interprétation, je dirai que c'est la réalité sociale et culturelle qui instaure ça . Il y a certainement plusieurs interprétations possibles à mon histoire, en cela l'oedipe n'est en rien descriptible objectivement comme on décrirait une blessure quelconque ou un problème physique. Je crois qu'aucun psychanalyste sérieux ne prétendrait tenir la bonne version de mon "oedipe" .Déjà de dire "mon oedipe me semble assez hasardeux de rassembler diverses influences sous le même terme, mais ce n'est pas pour rien que Freud l'a fait . Et moi en tant qu'enseignant je ne peux que constater les conséquences de l' affaiblissement de la fonction paternelle . Mais est-ce si important que finalement que ça reste à l'état de mythe au regard de la "réalité" ? La réalité est déjà en elle-même un mythe, une description en mots du réel, qu'on soit névrosé ou pas. Ne demandons pas au langage plus qu'il ne peut nous donner. Il peut nous donner quand même un certain nombre des pistes . Par exemple, quelque soient les grilles de lecture, de toutes façons (quand même) ce que dit un sujet de son histoire (psychanalysé ou pas) , le fait passer par un certain nombre de carrefours assez prévisibles si bien qu'on peut à mon avis postuler quand même que le mythe n'est pas de la pure invention délirante et on peut aussi postuler de la possibilité de nouer par la parole ce qui a été noué autrement, toujours par une parole, aussi bien inconsciente . Bien à vous.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


282886
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages