Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Info ou intox ?

Témoignage d'internaute trouvé sur forumfr
Mail  
| 216 lectures | ratingStar_272423_1ratingStar_272423_2ratingStar_272423_3ratingStar_272423_4
Hi ! Quand les Americains ne se laissent pas faire : "La principale raison pour laquelle les gens à conserver le droit de détenir et de porter des armes est, en dernier ressort, de se protéger contre la tyrannie du gouvernement" . (Thomas Jefferson). Vendredi, novembre 06, 2009 UN AUTRE ETAT LANCE LA LIBERTé DE LOI SUR LES ARMES é FEU UN AUTRE ETAT LANCE LA LIBERTé DE LOI SUR LES ARMES é FEU Par Chuck Baldwin. 6 novembre 2009. NewsWithViews. Com. Selon un rapport publié sur le site Web de la Dixième Amendement Center" , introduite à la Chambre l'Ohio, le 16 Octobre 2009, les "armes à feu Freedom Act " (HB-315) vise "Pour adopter l'article 2923.26 du Code révisé de prévoir que des munitions, armes à feu, arme à feu et les accessoires qui sont fabriqués et restent dans l'Ohio sont pas soumis aux lois et règlements fédéraux dérivés sous l'autorité du Congrès de réglementer le commerce interétatique et d'exiger la mention "Made in Ohio" être apposée sur une pièce métallique central de toute arme à feu fabriqués et vendus dans l'Ohio. " Le rapport a poursuivi en disant : "Alors que le titre du HB315 se concentre sur la réglementation des armes à feu fédéral, il a bien plus à voir avec la limite de l'Amendement de 10e sur le pouvoir du gouvernement fédéral. Elle stipule expressément : " "La réglementation du commerce intra-étatiques est investi dans les Etats en vertu de la Neuvième et Dixième Amendements à la Constitution américaine, en particulier s'il n'est pas expressément préempté par le droit fédéral. Le congrès des états-Unis n'a pas expressément que devancer la réglementation étatique du commerce intra-étatiques relatives aux la fabrication sur une base intra-étatiques d'armes à feu, d'accessoires et de munitions. "Certains partisans de la législation dire qu'une application réussie d'un tel état de fait serait un précédent solide et ouvrir la porte aux Etats de prendre leurs propres positions sur un large éventail d'activités qu'ils considèrent comme n'étant pas autorisé à le gouvernement fédéral par la Constitution. " Voir la rapport ici. Deux Etats ont déjà adopté leurs propres lois liberté des armes à feu : le Montana et le Tennessee. Et, avec l'Ohio, au moins 7 autres Etats ont introduit des projets de loi similaires. Ces Etats sont l'Alaska, Floride, Michigan, Minnesota, la Pennsylvanie, Caroline du Sud et au Texas. Plus d'informations sur le statut de ces projets de loi d'Etat peut-être vu ici. Comme vous en doutez, le gouvernement fédéral ne prend pas trop gentiment à ces lois de l'état. En fait, le Bureau of Alcohol, Tobacco, Firearms, and Explosives (ATF) a envoyé une lettre ouverte à tous le Montana et le Tennessee armes à feu concessionnaires dénonçant les lois des états. ATF assistant réalisateur Carson Carroll a écrit que "le droit fédéral annule et remplace la Loi" . La dixième Amendment Center Cours constitutionnelles historien Kevin Gutzman comme posant correctement, "Leur [bureau] point de vue est que les Etats existent pour la commodité administrative du gouvernement fédéral, et donc bien sûr aucun conflit entre l'Etat fédéral et politique doit être résolue en faveur du celle-ci. "C'est une autre façon de dire que le dixième amendement ne lie pas le gouvernement fédéral. Bien sûr, cela revient à dire que les fonctionnaires fédéraux ont décidé d'ignorer la Constitution que si elle ne leur convient pas." Ah! Mais ce n'est qu'un problème : le gouvernement fédéral a fait fi de la Constitution pour des décennies - à tel point que s'il doit y avoir aucune restauration de la liberté véritable dans le pays, les Etats vont devoir se lever à ce hors - de-Léviathan de contrôle nationaux et de dire "Non" Et ils vont avoir à le dire assez fort pour Washington pour obtenir le message. Et je ne peux pas penser à un problème de liberté qui est préférable à "tracer une ligne dans le sable" pour que la question du droit du peuple de détenir et porter des armes. É la fin de la journée, le deuxième amendement n'a jamais été sur la chasse ou de tir sportif. Il a toujours été de protéger le peuple contre la tyrannie et les états fédéraux. Le deuxième amendement lui-même déclare : "Une milice bien organisée étant nécessaire à La sécurité d'un état libre, le droit du peuple de détenir et de porter des armes ne sera pas transgressé." (Nous soulignons.) Notez que l'objet du droit de tenir et de porter les armes était d'assurer "la sécurité d'un état libre. (Nous soulignons.) "Libre de quoi ? " vous poser. Libéré de la tyrannie du gouvernement fédéral. Gratuit à partir d'une dominatrice, envahissante, heavy-handed, soi-disant gouvernement national. Les fondateurs - même les centralistes du jour - tous reconnu que le droit de détenir et de porter les armes a été, tout d'abord, pour la protection du peuple contre la tyrannie du gouvernement. Observez : "[I] f circonstances devraient en tout temps obliger le gouvernement à former une armée de quelque importance que l'armée ne peuvent jamais être redoutable pour les libertés du peuple alors qu'il y a un grand nombre de citoyens, peu, voire pas du tout inférieurs à eux dans la discipline et l'utilisation d'armes, qui sont prêts à défendre leurs propres droits et ceux de leurs concitoyens. " (Alexander Hamilton, The Federalist Papers, n'o 29) "Alors que le peuple a la propriété, les armes à la main, et seulement une étincelle de l'esprit noble, le Congrès le plus corrompu faut être fou pour former n'importe quel projet de la tyrannie." (Rev. Nicholas Collin, Fayetteville [NC] Gazette, Octobre 12, 1789) "La principale raison pour laquelle les gens à conserver le droit de détenir et de porter des armes est, en dernier ressort, de se protéger contre la tyrannie du gouvernement" . (Thomas Jefferson). "Qui sont les milices sont-ils pas nous-mêmes ? … Congrès n'a pas le pouvoir de désarmer les milices. Leurs épées, et toutes les autres terribles en ¿uvre du soldat, sont inhérents à un Américain… [L] e pouvoir illimité de l'épée n'est pas dans les mains soit du gouvernement fédéral ou d'état, mais où j'ai confiance en Dieu, il restera toujours, dans les mains du peuple. " (Tench Coxe, allié de James Madison et membre du Congrès continental, Freeman's Journal, Février 20, 1778). Coxe a dit aussi : "En tant que dirigeants civils, qui n'ont pas leur devoir envers le peuple dûment devant eux, tenter de mai tyrannisent, et que les forces militaires qui doivent être soulevées à l'occasion de défendre notre pays, pourraient pervertir leur pouvoir au détriment de leurs compatriotes -citoyens, le peuple est confirmée par l'article suivant [le deuxième amendement] dans leur droit de détenir et de porter leurs armes privées. " (Remarques sur la première partie des amendements à la Constitution fédérale, fédérale de Philadelphie Gazette du 18 Juin 1789). Donc, pour le moment, 10 états ont proposé - et 2 ont passé - une loi sur la liberté des armes à feu, en déclarant à juste titre que l'autorité fédérale accordée dans la Constitution concernant le commerce entre états ne peuvent pas s'appliquer aux produits (armes à feu, dans ce cas) qui sont fabriqués et vendus dans le territoire de chaque Etat concerné. En d'autres termes, 10 états sont un préavis à Washington, DC, qu'ils vont insister pour que le gouvernement fédéral de cesser d'ignorer la Constitution des états-Unis. Dans la même veine, Tennessee législateur Etat Susan Lynn a récemment envoyé une lettre ouverte adressée aux organes délibérants de l'Etat des 49 autres états en déclarant : "Le 23 Juin 2009, la Chambre mixte de la Résolution 108, la souveraineté des états résolution, a été signé par le gouverneur Phil Bredesen. La résolution a créé un comité qui a pour charge de : ¿ Communiquer la résolution aux législatures des divers états, ¿ Assurez-les que cet état se poursuit dans la même estime de leur amitié, ¿ Appel pour un groupe de travail conjoint entre les Etats d'énumérer les abus d'autorité par le gouvernement fédéral, et. ¿ Solliciter l'abrogation de la prise en charge des pouvoirs et les obligations imposées" .Dans le corps de sa lettre, Rép Etats Lynn, "Le rôle de notre gouvernement américain a été estompée, les plie et violée. Les droits doué pour nous par notre créateur doit être rétablie." Le représentant de l'état du Tennessee a continué en disant : "La Constitution ne comporte pas de pouvoirs du Congrès, aux lois de l'Etat. Il ne donne pas la branche judiciaire de pleine juridiction sur toutes les questions. Il ne prévoit pas que le Congrès a le pouvoir de légiférer sur tout. Ceci est vérifiée par le simple fait que les tentatives pour intégrer ces principes de la Constitution ont été rejetés à juste titre par ses signataires. "Dans cet esprit, toute tentative du gouvernement fédéral à légiférer au-delà des limites constitutionnelles du pouvoir du Congrès est une usurpation de la souveraineté de l'état - et inconstitutionnelle" . Voir Lynn's Rep lettre ici. Il s'agit d'une bataille qui commence tout juste à réchauffer, mais promet la hot-rouge dans le pas trop lointain avenir. Quant à moi et ma maison, nous croyons que cette confrontation est attendue depuis longtemps. Pour citer Patrick Henry, "Qu'il vienne, je le répète, Monsieur le Président, qu'il vienne!"
  Lire la suite de la discussion sur forumfr.com


272423
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages