Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai, à une époque, suivi le même raisonnement que toi.

Témoignage d'internaute trouvé sur vivelesrondes - 05/11/10 | Mis en ligne le 23/07/12
Mail  
| 151 lectures | ratingStar_279756_1ratingStar_279756_2ratingStar_279756_3ratingStar_279756_4
Mon témoignage, puisque j'ai très longtemps eu de violentes crises d'hyperphagie et d'hyperphagie nocturnes. J'ai, à une époque, suivi le même raisonnement que toi. Alors bien sûr, je ne remplaçais pas des chips par des tomates (ça n'aurait pas marché, j'aurais craqué sur mes tomates et recraqué sur les chips plus tard). En revanche, je choisissais, parmi les aliments que j'aimais, ceux qui avaient un apport énergétique moindre (par exemple j'adore les surimis et le poulet, donc j'en achetais des stocks). Je ne vais pas te mentir, je l'ai fais et ça marchait : de 8000 calories par crise nocturne (estimation prudente) , je devais passer à 4000. Mais, car il y a un *mais*, limiter les dégâts n'apporte pas de solution sur le fond. Ce qui veut dire que tu ne te débarrasseras jamais d'un TCA aussi facilement. Et il arrivera toujours un moment où tu craqueras complètement et où tu mangeras de nouveau de l'huile arrosée de sucre sur une brioche abondamment badigeonnée de Nutella. Pour moi, la substitution relève de la même mécanique que la tentation de se fixer une limite (1400 calories par jour par exemple) et de s'efforcer d'y faire entrer le maximum de bouffe. Comme nous, les gros, considérons que nous sommes nuls, sans volonté, incapables de tenir un régime, nous avons revu nos ambitions à la baisse : au lieu de manger normalement, selon nos envies et nos besoins, nous nous sommes fourrés dans la tête qu'il faut manger le *plus* possible dans le cadre d'un nombre limite de calories. Car ce serait "impossible" de devenir normal, nous aurions toujours besoin de cette "limite" à suivre, un peu comme un adulte aurait besoin des petites roues pour faire du vélo. Ce serait trop simple, beaucoup trop simple. Le fait est que si l'on dépense plus d'énergie que l'on en consomme, on perd du poids. La plupart des médecins ont longtemps limité là leur réflexion sur le sujet (c'est en train de changer). En réalité, cette loi de la physique n'apporte rien, le problème est de savoir *comment* on réduit l'apport calorique. L'approche par la contrainte (régime) est une catastrophe (97% des régimes sont des échecs) , c'est sans doute une des approches les plus dangereuses et les plus hasardeuses. J'aimerais savoir comment régler tes compulsions, j'aimerais sincèrement. Le fait est que les miennes ont disparu d'elles-même lorsque j'ai commencé la RA. Mais c'est loin d'être toujours le cas. Il faut parfois un vrai travail de fond avec un psy pour en venir à bout.
  Lire la suite de la discussion sur vivelesrondes.com


279756
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages