Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai passé par là dans un moment sombre de ma vie.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 08/08/10 | Mis en ligne le 30/07/12
Mail  
| 124 lectures | ratingStar_283207_1ratingStar_283207_2ratingStar_283207_3ratingStar_283207_4
Salut BennyBob, j'espère que tu liras mon message parce que j'ai peut-être, bien qu'imparfaites, des solutions à ton problème. Mon message est long mais j'espère que tu auras la patience de tout le lire. Premièrement, ce que tu dis me touche, viens me chercher vraiment, j'avais prévu juste lire ton message et répondre plus tard mais je veux y répondre au plus tot en espérant que tu le liras vite et que ça te fera sentir mieux, si je peux juste t'aider un peu ce sera déjà ça. J'ai passé par là dans un moment sombre de ma vie. Je me sentais si seul que je voulais mourir, c'était douloureux en dedans, comme un grand froid, un grand vide, l'impression que personne ne me connaissait vraiment, qu'on pourrait jamais se connecter à moi, c'était terrifiant, des fois j'avais l'impression que ma vie ne tenait qu'à un fil. Je ne sais pas ce qui te bloque toi personnellement, mais moi j'ai du avoué à des gens des choses pour que ce sentiment s'atténue : j'ai avoué à un gars mon orientation sexuelle, que je l'aimais et la douleur est partie, pas entièrement mais en bonne partie, et j'ai recommencé à me sentir valable et à me connecter naturellement aux gens. En ce qui te concerne, ce qui te bloque est sans doute de nature très différente. Il est clair que tu manques d'estime de soi beaucoup car tu n'arrives pas à t'apprécier. Tu te sens invalide face aux autres. Je te jure que c'est faux, même si certaines personnes mesquines pourraient essayer de te le faire sentir, ça ne prouve qu'une seule chose : que c'est eux qui ont un problème. Citation : J'ai parfois le sentiment que la mort seule peut me libérer de mon angoisse et l'idée de poursuivre ma vie telle qu'elle est aujourd'hui me terrifie. Enfermé dans mon isolement, je deviens de plus en plus asocial, parano et dépressif. Pourtant, le contact avec autrui, au lieu de renforcer mon estime, me plonge invariablement dans la honte, l'humiliation et le désespoir. Tu perçois toi-même que la solitude ne t'aide pas et le contact social non plus pour la raison qui suit : parce que tu te déprécie face aux autres, parce que tu te censure, que tu ne tires rien de tes conversations étant peu sincère et gardant tout pour toi. J'ai moi-même passé par là, l'ambivalence entre le contact social qui me terrifie et la solitude qui me glaçait le sang. Je fuyais un dans l'autre mais la solitude s'averrait pire que le social au fond. Ce qui m'a libéré c'est de lentement me décentrer de moi et de mes peurs lors d'une conversation et de focuser sur l'écoute des autres et l'observation, surtout de ceux qui sont sociables pour apprendre. Ne pas focuser sur mon malaise. Cela s'est produit lors du party d'anniversaire d'une fille que je ne connaissais pas, j'étais invité par un ami, tout le monde parlait fort et je me sentais hyper rejet. À un moment donné je me suis dit : ''Ne focuse pas sur ton malaise, observe les autres, ne te calle pas toi-même.'' Et j'ai regardé la fille la plus populaire, je l'ai écouté et tenter juste de suivre la conversation puis plus tard naturellement plus à l'aise, j'ai parlé plus puis la soirée c'est très bien terminée. J'essaie de te dire que tu ne dois pas te déprécier continuellement, cesser de focuser sur tes lacunes comme si tu tournais le couteau dans ta plaie, accepter tes faiblesses sociales, ça ne fait pas de toi quelqu'un d'affreux. Je te lis et je vois une personne intelligente et qui veut changer, je ne vois pas pourquoi tu t'isole en pensant qu'on ne voudras pas de toi. Tu le dis toi-même, tu t'isoles toi-même et éloigne les gens. Je te conseille ceci en final : essayer de sociabiliser un peu plus, juste un peu plus au début, juste une phrase ou 2 de plus placée dans une conversation, un peu de sincérité… Ne te décourage pas si au début ça ne connecte pas par magie, développer ses talents sociables ça prend du temps, mais lentement mais surement comme on dit tu iras mieux. Il s'agit d'être ton propre ami et d'aimer les gens en te disant que la plupart ne riront pas de toi, de ne pas penser que les autres te jugent continuellement. Je te suggère de lire des livres en psycho comme ÊTRE BIEN DANS SA PEAU et IMPARFAITS, LIBRES ET HEUREUX et de consulter un psy si tu le peux. Tu te juges trop sévèrement et pense à TORD que tous te repousseront si tu te montres comme tu es, mais je suis sur que tu peux aller mieux et t'ouvrir aux autres comme moi je l'ai fait. Ne sois pas ton pire ennemi en te blâmant constamment. Je te souhaite mille bonnes chances et écris-nous encore si tu en ressens le besoin !!!
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


283207
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages