Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'y ai pensé il y a quelques jours.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 110 lectures | ratingStar_280622_1ratingStar_280622_2ratingStar_280622_3ratingStar_280622_4
**************************** L'intimité, la nudité… Je te raconte une petite histoire. J'y ai pensé il y a quelques jours. Il y a de nombreuses années, une de mes amies s'était retrouvée a poil dans la rue, dans un moment de délire… En ce temps la j'étais fragilisée par plusieurs situations. Comme nous avions été proches il y avait eu un phénomène d'identification important a l'adolescence. Quand j'ai appris cela, j'ai fait une fixette et si ça m'arrivait aussi ? Ça a été très angoissant pour moi. A ce moment la, j'étais comme par hasard au départ de ma recherche intérieure, quand on a 20 ans il est rare de bien se connaitre. J'avais été troublée puis paniquée par ce qui était arrivé a cette amie. Cette malheureuse expérience de vie que mon amie a vécue a eu un impact très fort sur ma décision de pousser mon chemin personnel. Bon j'y repensais il y a quelques jours… Je me suis dit que je n'avais plus du tout cette peur la, je me suis demandé pourquoi, comment elle était disparu, a quel moment… Je me suis rendu compte qu'elle était totalement disparu au fur et a mesure que je me connaissais moi même, que je me mettais a nu en thérapie puis en analyse, que je me dévoilais, que je retirais les voiles, que je traversais en premier temps mon ombre, enfin tout ce que je pensais être si horrible en moi, si pas clair, si injuste, si mauvais, si, si, si, si, si la vision de ma mère sur moi notamment, mon passé terrible --->et en analysant toute cette relation et les autres aussi, mon enfance--->tout ce qu'on peut faire en psychanalyse, se découvrait aussi tout ce qu'il y avait de plus lumineux en moi… comme un paradoxe, plus l'ombre était acceptée, accueillie, plus la lumière se faisait jour… Plus le moche était accueilli, compris, conscientisé, plus le meilleur se révélait… comme une danse qui me rendait a moi même. Je me suis dit que symboliquement la mise a nue dans la rue, face a la foule, l'autre en somme, c'était vraiment terrible quand on se connaissait mal. Cela veut dire que tout ce qu'on est : le "bien"le "moins bien"le "bien"aussi, les autres risquent de le voir mieux que nous… c'est très angoissant. Ou du moins ça peut l'être. Ça implique peut-être un jugement malveillant ou une prise de pouvoir sur soi par l'autre, l'humain qui se connait mal aime bien le pouvoir, a défaut de de maitriser lui même, il pense que c'est plus aisé de le faire sur les autres, il aime l'ascendant sur l'autre et on a tous souffert de la domination parentale a un moment ou a un autre qui plus est. Souvent elle nous a enfermés aussi dans ce que nous n'étions pas, au profit des attentes de nos chers parents ! ******************************** Mais quand on se connait, quand on a osé cette mise a nu, quand on a fouillé, trié, différencié, découvert, compris, souvent parcequ'on avait pas d'autres choix que celui la pour avancer, un jour on peut remettre ses habits a SOI. Je me suis beaucoup mise a nue sur ces forums, durant mon analyse, j'ai été aidée et vraiment soutenue… je dirais que les résultats bienveillants a ceux qui furent malveillants, furent de 95 pour cent pour les bienveillants. Mais j'avais mon analyste avec moi. J'avais très peur au départ, je me souviens même que parfois en écrivant certains posts j'avais des frissons désagréables intérieurement… en général ce furent (et je crois même toujours) les posts ou il y a eu le plus d'authenticité en retour de la part des autres forumeurs. Ce furent ces posts la qui entrainèrent des liens profonds, des liens d'amitiés, parfois jusqu'à la rencontre dans le réel. Cela provoquait aussi la possibilité pour l'autre de se dire enfin, de sortir, d'avoir l'audace de dire : Moi aussi, je me reconnais dans ce que tu dis… Et alors une recherche commune pour découvrir tous les processus cachés, se mettait en route, ce fut très libérateur. Ce fut aussi une période intense, enrichissante a un point même pas imaginé de moi au départ. ********************************* Un jour j'ai remis mes habits : Chez moi ça s'est manifesté par un reve assez fort énergétiquement parlant : J'étais en compagnie d'une reine et d'une princesse et j'étais nue debout sur une table. Tout avait été dévoilé. Je faisais alors le choix de descendre de la table et de me rhabiller. J'ai alors choisi mes habits en toute conscience. Mon choix s'arreta sur des fringues d'hippies (simples et non pas exentriques…) avec des fleurs dans les cheveux. Puis je me suis installée face a elles, et nous avons discuté en toute simplicité et en tout égalité. J'avais retrouvé une part de mon être, que je savais essentielle. Ma part humaniste, sortie des dogmes, des conventions pour plus authentique, celle qui écoutait son être intérieur et non plus la société, même si elle pouvait s'y inscrire. En somme je me sentais libérée d'un fardeau énorme, et je me sentais moi même, dans mon unicité, personne ne me ferait plus douter de moi sans mon consentement… J'étais une rebelle, non pas pour me battre contre quelqu'un ou quelque chose, mais par décision de vivre en harmonie avec mes convictions profondes. Je ressentais une grande liberté intérieure, saine. J'avais retrouvé ma royauté dans la rebelle qui était en moi. Toutes ces parts de mon être pouvaient recommuniquer… ********************************** La peur de l'intimité, de la nudité est pour moi symbolique de cette étape la, la découverte de soi même, ce soi même unique… l'importance de cette étape est décisive. On le sent bien instinctivement. Il faut et se mettre a nu, et se protéger, c'est délicat… Avec qui pouvons nous le faire au mieux ? Un (e) analyste, qui va ni chercher a être dans un rapport de pouvoir (puisqu'il a tout interet a nous ramener a nous mêmes, si il a compris le sens de l'existence) ni chercher a nous faire du mal (au sens général du terme) d'ailleurs on se met a nu petit a petit… on n'arrive pas a la première séance en étant tout nu face a lui, n'est ce pas ? … il faut que la confiance s'établisse… ******************************** Le processus prend du temps… Ensuite on peut bien se mettre a nu, ou pas mais en confiance, en conscience. Qu'aurions nous a cacher ? Ce qu'on a découvert en soi, on sait bien que c'est en l'autre aussi, même si il n'a pas les mêmes structures, il est fait de la même terre ! Il peut bien nous faire croire le contraire, on sait que… Le regard de l'autre n'a pas tant d'importance, sa projection non plus, on sait bien ce que l'on vaut et ce que l'on ne vaut pas aussi. Et on sait bien si cela nous aide ou pas… Bien sur on peut découvrir encore de soi, mais la confiance s'est quand même largement établie… Bon, voila ma reflexion sur le sujet…
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


280622
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages