Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je ne veux pas d'enfants et alors ?

Témoignage d'internaute trouvé sur france5 - 29/10/10 | Mis en ligne le 29/04/12
Mail  
| 151 lectures | ratingStar_248320_1ratingStar_248320_2ratingStar_248320_3ratingStar_248320_4
Bonjour à toutes et à tous. J'ai regardé avec une attention particulière votre émission sur ce thème complètement tabou celui de ne pas avoir envie de faire des enfants. Moi même, j'ai 33 ans, je suis avec mon compagnon depuis 15 ans. Lui désire plus que tout des enfants, moi, non, car je n'ai pas le déclic. A un tel point qu'il désire me quitter. La question n'est pas de savoir pourquoi je n'en veux pas, mais plutôt d'où provient mon problème ? Car d'après tous ces témoignages de mamans, on est prises pour des folles !!!!!!!! Moi, mon problème, j'y travaille depuis longtemps, et encore aujourd'hui, je ne l'ai pas réglé entièrement. Un peu de patience et bientôt je verrais le bout du tunnel. Bref, mon blocage vient de la relation que j'ai eu avec mes parents durant l'enfance. D'ailleurs j'en ai touché un mot sur un autre forum de l'émission "toute une histoire " sur France 2 sur le thème "Mon enfant est complexé, que faire " et dont je vous ai fait un copier-coller ci dessous. Vous comprendrez réellement sur qui trotte dans ma tête et que le réel blocage est PSYCHOLOGIQUE suite à des RELATIONS CONFLICTUELLES AVEC MES PARENTS ET MON ENTOURAGE FAMILIAL. "Je tiens à partager mon histoire. J'aurais tant aimé avoir un soutien familial afin de remonter la pente mais ça n'a pas été le cas. Au contraire, mes parents ont été méprisants, humiliants à mon égard (des insultes, des coups, des gifles de la part de mon père alcolo et de mon frère de 7 ans de moins que moi). Aujourd'hui, je vais bien, mais j'ai fait le tri dans mes relations familiales. Je ne vois pas souvent mes parents. J'ai 33 ans, mesure 1.48 m pour 44 kgs. A partir de là, on peut certes imaginer mon complexe sur ma petite taille. Et bien non !!! Depuis toujours, j'ai été de petite taille avec en plus un surpoids à partir de l'âge de 11 ans, avec un " gros nez avec une bosse" bien sûr le nez familial qu'il ne faut pas avoir (celui de ma grand-mère paternelle) , ajouté d'une extrême timidité et d'un terrible manque de confiance en soi et pour courrôner le tout des résultats scolaires alarmants. Comme je n'étais pas comme tout le monde, les camarades de classe m'humiliaient aussi, des réflexions que j'ai entendu de la part d'un " au mais de toute façon, elle n'est pas normale ". Les professeurs n'ont pas été tendre avec moi. Et bien sûr, comme j'étais ultra timide, je ne disais rien à mes parents de peur de recevoir un énième coup. Jusqu'à l'âge de 6-7 ans, j'avais un poids normal. Vers 14 ans, j'avais atteint 64 kgs pour 1.48m. Au lieu de m'aider moralement, mes parents n'ont fait que me rabaisser, m'humilier et me traiter de "Grosse Vache" que je ferais rien dans ma vie, et surtout que j'avais "LE PIF DE MA GRAND-MERE" et que j'étais aussi " couille" qu'elle. Mes relations avec mon frère de 7 ans de moins ont toujours été conflictuelles. Il me ruait de coups et la pommade arnica ne faisait pas long feu. Les réactions de ma mère était assez bizarre. D'après elle, Je l'avais bien mérité car je narguais mon frère, et que lui savait se défendre. D'ailleurs, mon frère en faisait autant avec ma grand-mère paternelle et aux yeux de mes parents, c'était normal qu'il mette à ma grand-mère des coups de pieds dans le tibia. Mon frère a toujours été le "chouchou " de mes parents. Je ne suis pas jalouse, mais je n'admet pas qu'on puisse porter sur un piédestal son propre fils et faire de sa fille un bouc-émissaire et surtout je trouve honteux de la part de parents de détruire psychologiquement ses propres enfants. Les réflexions de ma mère m'ont toujours horrifié. " Notre fils s'est tout faire dans la vie, tout ce qu'il touche, il le réussit" Une autre réflexion toute aussi blessante " Quand mon mari a su que j'attendais une fille, il a fait la gueule" Merci pour moi !!!!!! Qu'est ce que je fous dans cette famille de martien ? La réflexion la plus blessante est je pense celle de la comparaison : " ce mois ci, ton frère s'est fait augmenté de… euros. ET TOI COMBIEN TU GAGNES ? " Quant à mon père, il ne m'a jamais montré de signes affectifs à mon égard. Il faisait des bisoux à mon frère mais pas à moi. J'ai dû attendre la trentaine avant qu'il vienne me faire la bise lors des brefs passages dans la maison familiale. Pour revenir aux complexes, le seul que j'ai aujourd'hui, c'est de pouvoir ressembler physiquement à mon père, d'avoir le nez de ma grand-mère. J'ai pensé à la rhinoplastie. Je pense qu'un jour, je franchirais le pas. Tout ceux ci était à l'époque de mes années collège, les années les plus horribles de ma vie. Pour sauver ma peau et sauver ma scolarité, j'ai décidé de partir en pension après ma 3ème et de plus, j'ai entamé un régime grâce à un endocrinolgue et desrepas spéciaux au self du lycée, et en quelques années, j'ai perdu 20 kgs. Je ne regrette rien. Aujourd'hui, j'ai un bac+2, un métier qui me plait, des loisirs, des amis. Je croque la vie à pleine dent. Je pense que si je m'en suis sorti, c'est ma force de caractère, marre d'avoir assez chialé dans mon coin quand j'étais môme, marre d'avoir supporté les humiliations de mes parents et de mes camarades de classe. Un dernier mot à tous ces parents qui ont témoigné sur ce plateau : soutener vos enfants dans leur complexe car on ne se rend pas compte comme c'est traumatisant. Je pense que j'en garde encore aujourd'hui des séquelles psychologiques : Je ne suporte pas les réflexions cyniques des autres, je ne suis pas encore prête moralement à faire un enfant et à me marier même si je suis avec quelqu'un. Depuis maintenant 15 ans. J'espère que je ne vous ai pas saôuler avec mon histoire car j'ai besoin d'en parler, de pouvoir l'écrire et je songe même à écrire un livre dans le seul but de faire partir à jamais ces démons qui m'on déchirés, et dont la blessure ne s'est jamais refermée et ne se refermera jamais. " En gros, voilà ce qui se passe dans ma tête et la réponse à mon blocage. Pschologiquement, j'ai été détruit par mes parents, c'est dur d'en parler de vive voie mais plutôt facile à l'écrire. Je pense que mes parents ne se sont pas rendus compte qu'ils m'ont fait énormément de mal. Ne prenez surtout pas pour une cinglé, c'est la réalité pourtant difficile à entendre et à lire. De plus, il est vrai que j'ai une autre blocage, physique celui-ci. Il y a maintenant 17 ans, j'ai fait un régime, perdu 20 kgs, j'ai fait du sport, me suis remodelé, je n'ai pas la peau qui pend comme les anciens obèses, et je n'ai pas fait appel à la chirurgie esthétique non plus. C'est vrai que j'en ai vraiment CHIER pour perdre ces kilos (survenus au moment de mes problèmes relationnels et conflictuels avec mes parents). Encore aujourd'hui, je fais attention à ce que je mange, car au moindre écart, je reprend du poids. Je suis passé de la taille 42 à 36. Je doit vraiment avoir un problème psychologique car dans ma tête, je me vois encore grosse alors que je fait un 36. Je fais toujours encore plus pour pouvoir me modeler et avoir un corps plus fin. Ce que je ne pourrais jamais supporter, ceux sont ces kilos qu'on prend pendant une grossesse et qui vous déforme votre corps à vie. Oui, vous direz que je suis trop perferctionniste, trop matérialiste de mon corps. Pourtant, je garde des séquelles de mes anciens kilos : des vergetures. Et le pire dans tout ça, je suis mal à l'aise car je vois une femme enceinte et qui montre son gros ballon. Rien que d'en voir une, ça me donne envie de vomir. Pouvez-vous m'aider ? Quels conseils me donnez-vous à ce mal être intérieur qui me ronge depuis tant d'années ? Si !!! Peut-être écrire un livre, et balancer tout ce que j'ai sur le coeur !!!!!!!!! Je pense que celà me ferait du bien, comme en ce moment que je suis en train de dévoiler un petit bout mon existence. Merci de m'avoir lue. Mon récit est un peu long. Désolée. Bonne journée !!!!
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


248320
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages