Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Jusqu'ici il ne s'était jamais prononcé fermement sur ce sujet.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 114 lectures | ratingStar_275817_1ratingStar_275817_2ratingStar_275817_3ratingStar_275817_4
Actuellement, mon mari est dans ce double conflit, il avance pas à pas, il revient dans notre relation (qui s'était "endormie", je pense que la base est solide et que cette relation tierce n'a fait que la réveiller). Après lui avoir proposé d'aller vivre son expérience, ce qu'il n'a jamais fait, il m'a dit il y a quelques jours ne pas vouloir aller vivre avec elle (ce qu'elle espère par dessus tout, elle veut une relation exclusive). Jusqu'ici il ne s'était jamais prononcé fermement sur ce sujet. Il redevient tendre, aimant, il s'investit dans sa famille (je pense qu'il a une prise de conscience) mais il est encore absent, la relation tierce lui pompe les neurones. Donc d'une certaine façon cette amorce de décision m'a beaucoup aidé à aller mieux. Mais il continue à voir une relation passionnelle avec elle, au moins par internet et par téléphone (coups de fils et MSN pas piqués des vers plusieurs fois par jour). "Petit salaud petit pervers, tu veux tout sans rancune. Le beurre, le cul de la crémière, deux pour le prix d'une" dit la chanson d'Alex Beaupain). Elle lui envoie des messages il répond, entretenant ses espoirs, j'ai l'impression du coup qu'elle joue la surenchère pour se faire valoir. Je n'ai pas l'impression qu'il la relance pour la voir, c'est elle qui le souhaite pour faire le point (à savoir sa décision de venir vivre avec elle ou non). Il faut dire qu'elle n'est pas claire dans cette histoire, elle attend une décision de mon mari pour mettre fin à son couple. En fait ils ont fait tous les deux le choix de la "non-décision". Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? "Pourquoi reste-tu avec moi ? " lui ais-je demandé, "Parce que cela fait 18 ans" (= je suis attaché à toi je ne peux pas renoncer à tout cet amour que nous nous sommes offert, c'est devenir infidèle à moi-même). Elle doit lui demander "Pourquoi ne viens-tu pas vivre avec moi" Il lui répond certainement la même chose, et elle ne comprend pas (18 ans = ça suffit la preuve dans ce que l'on vit passe à autre chose viens vivre avec moi je te promets le Nirvanah). C'est le fameux mur contre lequel elle se heurte. Bref pour l'instant patience je n'interviens plus c'est à lui de régler ce problème… J'ai eu trop d'empathie à vouloir comprendre tous les point de vue de cette histoire, je m'éloigne de moi. Je n'interviens plus, sauf pour moi-même. Le plus ironique dans l'histoire, c'est que c'est moi qui semble avancer le plus rapidement dans tout cela. Je pense que si on décide d'aller mal, on va mal. Je leur laisse cette décision de sombrer dans leurs abîmes. Cette histoire me renvoie terriblement à moi-même (c'est sans doute le positif) par rapport à mes réactions, mes sentiments, j'ai donc commencé à aller voir une psy, j'ai pas mal à dépoter. Moi aussi, je suis en conflit, mais avec moi-même. J'ai envie de continuer ma vie avec mon mari, mais qui suis-je ou vais-je, qu'est-ce que je veux ? Je veux être attachement (dépendance) : de par mon histoire personnelle, j'ai besoin de cela, de cette stabilité pour avancer pour réfléchir posément, pour construire pas à pas ma vie. Je veux être détachement (indépendance) : je suis moi, je dois vivre par rapport à ce que je suis, mes attentes. C'est pê cela l'essence d'un couple : dépendance et indépendance à concilier ? Mais je veux aussi être sentiment et cela c'est le plus flou. Je n'ai pas envie d'aller aimer ailleurs (enfin pour le moment) je n'ai pas envie de quitter mon mari, mais le problème du sentiment est qu'il semble associé à l'inconnu finalement. A moi de définir comment je peux combler ce vide, cette impression de ne plus exister. J'ai sans doute trop tendance à comparer deux relations qui ne sont pas comparables (jeunesse insouciance d'un côté, raison et sagesse de l'autre). Bref du chemin à faire en 2009. Merci pour vos réflexions ç m'aide aussi beaucoup, en vous lisant, je n'ai pas pu m'empêcher de verser quelques larmes (comme quoi ça me fait réagir là où cela fait mal).
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


275817
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages