Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

L'homme du futur

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 123 lectures | ratingStar_269041_1ratingStar_269041_2ratingStar_269041_3ratingStar_269041_4
Bonjour, Je félicite la rédaction d'envoyé spécial pour avoir battu à plat de couture l'irrationalité ambiante de l'émission complément d'enquête. Je m'explique : Vous présentez à la population des "experts" de qualité bien différentes. Ainsi le fameux "barbu": Aubrey de Grey, chercheur depuis 20 ans, autodidacte, ayant percé les secrets du vieillissement est un artefact à lui tout seul. Pour vous informer, les chercheurs sérieux publie des articles scientifiques dans des revus spécialisées qui sont évaluer sous le regard très critique de leurs paires à travers le monde. Ainsi, quand horrifié par le discours benêt de Mr de Grey, je me suis précipiter sur le site pub med qui recense les articles scientifiques (). Le bilan est que Mr de Grey a participé à seulement 11 "articles" (depuis 1998, soit 10 ans) qui s'apparentent en fait à des revues puisqu'ils ne présentent pas de résultats scientifiques mais discutent les résultats des autres. Mr de Grey a en plus écrit environ 71 "articles" étant en fait des paragraphes insipides d'un quinzaine de lignes dont 80% dans une revue inconnue du nom de "rejuvenation" pour laquelle le dit Mr de Grey occupe la fonction de "Editor-in-Chief" (d=127). Donc, non content de ne pas faire de science expérimentale, Mr De Grey est le responsable éditorial du "journal scientifique" dans lequel il publie 80% de ses "articles". Félicitations à Mr De Grey, non content de vendre des rêves, il participe à discréditer la communauté scientifique dont le grand publique ignore bien souvent à quelle point elle est très organisée, critique sur ses travaux et démocratique où chacun peut publier ses preuves expérimentales et réflexions à partir du moment où ceux ci sont rationnellement fondées. Mr Weill est quand a lui un grand scientifique publiant des travaux expérimentaux dans les plus grandes revues au monde. Je trouve dommage pour lui de l'avoir comparé à un imposteur comme Mr De Grey. Il n'empêche que la conception simpliste de la vie dont Mr Weill nous faisait part dans le reportage paraîtra bien irrationnelle pour bon nombre. Aux téléspectateur je voudrais rappeler une chose : un scientifique même de renom est crédible tant qu'il utilise un discours rationnel. Dés que son discours s'empêtre dans les certitudes, ses paroles n'engage que l'être humains qu'il est et ne devrait pas vous conduire à croire que "les scientifiques" sont fous. La science est basées sur des principes philosophiques comme la refutabilité, le rationalisme et le criticisme, quand les certitudes sont dogmatiques et ne supportent pas la critique (comprenez critique rationnelle). Je rejoins par contre les personnes ayant trouvé léger le discours général du reportage. 1) La science est loin d'avoir repoussée la mort. 2) Personne ne peut aujourd'hui, rationnellement prétendre qu'il en sera ainsi un jour car la biologie entre dans l'époque de la science intégrative consistant à rassembler nos expériences réductionnistes (observant une chose singulière, exemple un gène ou une protéine) dans des modèles de réseaux géniques et protéiques dont on commence à peine à percevoir la complexité. Alors de là à prétendre que la thérapie génique réglera le cas du vieillissement c'est d'une niaiserie sans pareil. Savez-vous par exemple que certaine protéines, on des doubles rôles qui favorise la diversité génétique mais accroisse le vieillissement des cellules (cf les complexes télomériques pour les connaisseurs) ? Est-ce à dire que pour courir après une immortalité, nous sacrifierions une grande partie de notre reproduction, et en diminuant dramatiquement la génération de la diversité au sein de l'espèce nous augmenterions le risque de sensibilité à une pandémie virale ou microbienne ? Le salut viendra sans doute un jour de la modélisation informatique qui une fois aboutit (dans longtemps) nous permettra de tester les différentes hypothèses pour atteindre l'immortalité. Imaginez alors la frustration, si nos descendants devaient s'apercevoir qu'aucun scénario d'immortalité n'est viable pour l'espèce… Je ne ferais donc pas l'offense de posée des questions relevant de la philosophie, de la physiologie ou encore de l'économie qui susciteraient, à n'en point douter, encore plus de problèmes quand à la pérennisation de l'immortalité. J'ai honte pour les médias. Quand cessez-vous de croire que le "juste milieu" se trouve toujours entre les extrêmes ? Vous n'avez pas le droit de discréditer la communauté scientifique en faisant passer des vendeurs de rêves pour des scientifiques (ou du même ordre des militant écologiste "doctrine" pour des écologistes = charcheur en science des écosystème). Reprenez donc les rangs de l'école pour améliorer votre sémantique, reprenez vos définitions et stoppez ce constant mélange des genres. Le débat en devient carrément inaudible pour le plus grand malheur de la démocratie. Arrêtez de vanter les promesses technologiques venant de la science-fiction, car jusqu'à preuve du contraire elle n'est que fiction. Ne mélangez pas la science rationnelle avec les certitudes, les envies ou les croyances car vous n'y trouverez qu'incompréhension et aucun débats. Sur de tels sujets, il est normal d'offrir des points de vue divergents mais commencer par sélectionner des invités reconnus par leurs paires comme le Pr Weill et au discours modéré, et inviter des philosophes en même temps que des scientifiques. Car quand même les scientifiques perdent leur criticisme, ils ne contribuent plus au débat mais alimente le flot de croyances. Une suggestion simple : employez des journalistes connaissant bien le monde de la science, de la philosophie, de la psychologie… et surtout donnez-vous du temps pour faire des reportage de qualité, car au final c'est vous qui vous discréditez.
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


269041
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages