Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

La belgique au bord de la scission

Témoignage d'internaute trouvé sur forumfr - 06/09/10 | Mis en ligne le 24/04/12
Mail  
| 141 lectures | ratingStar_245898_1ratingStar_245898_2ratingStar_245898_3ratingStar_245898_4
LA FIN DE LA BELGIQUE. DE MON GRAND-PERE. Par un curieux hasard linguistique, on remarquera que les Flamands sont séparatistes et que les Wallons sont rattachistes. Au-delà du jeu de mots, c'est toute la différence de conception de société qui s'exprime dans ces termes. Là où les premiers veulent se replier sur eux-mêmes afin de magnifier leur propre culture, ¿ quitte à aller à l'encontre de certaines directives européennes : protection des minorités, droit de vote des étrangers, etc - les seconds souhaitent s'ouvrir à un destin plus grand, à aller à la rencontre de l'autre. Cette schématisation est un bon résumé de la situation. Mais il ne faudrait pas croire que celle-ci est aussi simple car, en Belgique, pays du surréalisme, rien n'est vraiment simple¿ Tous les voyants institutionnels nous montrent que, sous l'influence du mouvement flamand, nous nous dirigeons vers le séparatisme. Les seules questions restantes étant quand et comment ? Au vu de ce qui s'est passé depuis la création de la Belgique, on peut répondre de façon plus ou moins précise : au moment et de la façon qui seront les plus favorables à la Flandre! Depuis plus de cent ans, au fil des revendications flamandes, c'est le Nord du pays qui mène la Belgique, le mouvement wallon ne réagissant malheureusement qu'au coup par coup, incapable d'anticiper les crises. A force de refuser l'affrontement et de reculer, même pas à pas, la Wallonie a fini par se retrouver dans une impasse, exactement là où le mouvement flamand désirait qu'elle aille. Si nous comprenons et pouvons approuver la volonté flamande de s'émanciper et de s'affirmer, nous ne pouvons accepter que cela ne se fasse qu'à nos propres dépends. Une nation qui ne pourrait exister qu'en opposition à une autre sera toujours quelque part en manque d'identité. Si les Flamands ont un sentiment d'appartenance à une nation, la Flandre et non la Belgique qui n'est qu'un état, les Wallons, reconnaissons-le, n'ont pas de sentiment équivalent. On peut même dire que les Wallons ne sont belges que par soustraction. N'étant ni Flamands, ni Bruxellois, ne se sentant pas particulièrement appartenir à une nation wallonne, ils sont plutôt attachés à la fois à une de ses composantes locales (liégeois, namurois, carolos¿) et à une culture romane commune. Il n'y a pas de sentiment nationaliste wallon car il n'y a pas de nation wallonne, tant au sens linguistique que culturel ou historique. La seule nation qui réponde à ces critères porte un nom, c'est la France. La bourgeoisie de 1830, pour maintenir ses privilèges, nous a privé du rattachement à cette nation. Pour justifier cet état de fait, on nous a volé notre histoire, la remplaçant par une vision tronquée (on a discrètement escamoté la riche histoire de la principauté de Liège pour cause de non-conformisme avec la version officielle) et unitariste d'une Belgique séculaire remontant à Jules César (De tous les peuples de la Gaule¿) Tout le début de l'histoire de la Belgique d'après 1830 doit se comprendre comme faisant partie d'une politique menée dans le but de se distancier de la France et de l'influence qu'elle exerçait ¿ et exerce encore ¿ sur notre vie quotidienne. Car tout, dans notre culture, est français, même si nos élus essayent actuellement de remplacer ce terme par francophone. Quelle hérésie que de parler de littérature francophone de Belgique par exemple! Nous parlons, nous écrivons, nous pensons, nous rêvons en français! Et s'il existe quelques particularités spécifiques à nos régions, il en est de même pour toutes les régions de France. Cette diversité est la source même de la richesse de cette culture commune. Cette culture, nos aïeux l'ont défendue en refusant le bilinguisme au début du siècle. Car pour eux, l'utilisation de la langue française était le symbole d'une certaine évolution sociale. N'ayant pu nous obliger à embrasser leur langage et leur culture, les Flamands ont ¿uvré à protéger leur territoire (fixation définitive de la frontière linguistique) et à bétonner l'utilisation des langues. Ces revendications, ces décisions, ces obligations légales obtenues par le mouvement flamand au fil des ans, doivent être comprises dans un but de sauvegarde d'une culture menacée par l'attrait toujours très puissant du français. Pour magnifier sa propre culture, la nation flamande n'a eu de cesse de se mettre en évidence en se plaçant en opposition avec le sud du pays. Forts de leur majorité numérique depuis l'instauration du suffrage universel, les nationalistes flamands ont ¿uvré à discréditer l'image et l'identité wallonne, au point d'imposer leur vision réductrice au sein même de nos populations. L'exaspération des Wallons face aux exagérations du flamingantisme est justifiée et ne date pas d'hier. Bien sûr, nous ne vivons pas ¿ encore ¿ dans un pays strictement dominé par la Flandre, mais dans un Etat dont une des composantes, forte de sa majorité, a détourné, au fil des ans, à son profit, la plus grosse partie des moyens de développement. Cette triste constatation n'est pas récente, elle se répète ¿ sans beaucoup de contestations ¿ depuis le début du siècle. Extrait d'une affichette de 1912 des Ligues Wallonnes. "Wallons, c'est en grande partie à vous que la Belgique doit son indépendance. Est- ce pour vous récompenser que tous les avantages vont aux flamingants ?
  Lire la suite de la discussion sur forumfr.com


245898
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages