Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

La clique du dalaï lama ".

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 201 lectures | ratingStar_277919_1ratingStar_277919_2ratingStar_277919_3ratingStar_277919_4
Ce forum a été créé pour parler du Dalaï Lama et les employés du parti communiste chinois tentent sans arrêt de nous entrainer ailleurs pour ne pas parler justement du Dalaï Lama, ils sont payés pour cela. Voici encore un bel exemple de la propagande du PC Chinois pour faire croire aux français que tout va bien au Tibet et que le Dalaï Lama est un escroc, le vocabulaire employé dans ce cas-là est toujours le même : " la clique du Dalaï Lama ". C'est grossier et ces gens-là nous prennent pour des gens pas très intelligents pour dire de telles inepties… et pênser qu'on va les croire… lisez-donc : Au TIBET " atmosphère joyeuse… ", 20 Février : " La population tibétaine accueille dans l'allégresse le Nouvel An tibétain"point de vue chinois. A quelques jours du Nouvel an tibétain, les traditions ne doivent pas être "politisées" , pour Beijing. Selon CRI, le Nouvel an tibétain tombera cette année le 25 février. Dans quelques jours, les Tibétains rentreront dans l'année du Boeuf. A l'approche de l'événement, une ambiance festive gagne peu à peu les différents endroits de la Région autonome du Tibet. Mais la clique du Dalaï-lama a ouvertement incité, ces derniers jours, les Tibétains à ne pas célébrer le Nouvel an, jetant une ombre sur une fête qui, d'ordinaire, est placée sous le signe de la joie et de l'allégresse. Les Tibétains possèdent une longue histoire et une brillante culture, très particulière. La religion, l'écriture, l'architecture, la musique et les traditions populaires y constituent une partie inséparable de la culture, précieuse, du Tibet. Selon la légende, le Nouvel an tibétain date de 1026. Il a donc une histoire vieille de près d'un millénaire. La période de fête du Nouvel an tibétain commence le premier jour du calendrier tibétain et se poursuit durant 15 jours. C'est une fête familiale, une occasion pour les membres de la famille de se réunir. C'est aussi la fête traditionnelle tibétaine la plus solennelle de l'année. En l'espace de plus de neuf siècles, depuis la création du Nouvel an tibétain, de nombreuses fêtes et activités riches en couleur sont venues se greffer aux célébrations d'origine. Au point que le Nouvel an est devenu, petit à petit, un événement très important dans la vie de la population tibétaine. Mais la clique du Dalaï-lama, qui se considère comme représentante de la population tibétaine, a incité ces derniers jours, on l'a dit, les Tibétains à ne pas célébrer le Nouvel an tibétain. Quelle est, en fait, son intention réelle ? Cette année, on le rappelle, marque le 50e anniversaire de la répression de la révolte et de la réforme démocratique au Tibet. En mars 1959, la couche supérieure de la société tibétaine rompait l'accord sur la libération pacifique du Tibet, conclu entre le gouvernement central chinois et le gouvernement local tibétain, en déclenchant une révolte armée. Le gouvernement central a très vite contré cette révolte et le Dalaï-lama et ses proches ont pris la fuite et ont choisi l'exil en Inde, marquant la fin du cruel régime de servage appliqué jusqu'alors par la clique du Dalaï-lama au Tibet. Depuis ces 50 dernières années, le Tibet aura connu d'énormes changements. Des millions de serfs, notamment, auront été libérés. Ils mènent désormais une vie heureuse qu'ils n'avaient jamais osé imaginer auparavant. Mais le Dalaï-lama et sa clique, qui ne se sont toujours pas résignés à la défaite, profitant de la célébration de ce 50e anniversaire, ont tenté, à nouveau, de déclencher une vague de protestation. Des organisations partisanes de l' "indépendance du Tibet" , dont la Ligue de la jeunesse tibétaine, ont même déclaré qu'elles feront de 2009 une "année noire" . Mais inciter les Tibétains à ne pas célébrer le Nouvel an n'est, au final, qu'une des mesures de la clique du Dalaï-lama pour tenter de perturber les aspirations de la population, de saboter le cours normal de la vie au Tibet et, au final, d'internationaliser le "problème tibétain" . La clique du Dalaï-lama a toujours été très bruyante sur la question de la culture traditionnelle tibétaine. Depuis les émeutes du 14 mars dernier à Lhassa, elle a fait de nombreuses actions de lobbying à l'échelle internationale. En se drapant du titre de "protectrice de la culture tibétaine" , elle s'est notamment voulue la défenseuse de l' "autonomie de la culture tibétaine" . Une cause dont l'objectif n'est, en vérité, non pas de protéger les traditions culturelles tibétaines, mais de tenter d'aboutir, petit à petit, à travers une "autonomie culturelle" , à une "indépendance de la grande région du Tibet" . Et c'est maintenant, donc, que la clique du Dalaï-lama a incité les Tibétains à ne pas célébrer le Nouvel an, ce qui révèle, encore une fois, son hypocrisie en ce qui concerne la protection des traditions culturelles tibétaines. Des traditions culturelles tibétaines qui ne sont, à ses yeux, finalement, qu'un instrument politique. Néanmoins, les Tibétains, une des 55 minorités nationales que compte la Chine, on le rappelle, respecteront les traditions, et le Nouvel an tibétain constituera toujours un événement important du calendrier culturel tibétain. Cette incitation de la clique du Dalaï-lama à ne pas célébrer le Nouvel an ne trouve pas d'écho auprès de la population tibétaine, qui reste profondément attachée à la culture traditionnelle et apprécie la vie heureuse dont elle jouit actuellement. D'ailleurs, rien, dans l'actualité récente, ne laisse entrevoir un changement des habitudes. Il y a quelques jours, le gouvernement de la Région autonome du Tibet a rappelé qu'il y aura, cette année, comme tous les ans, sept jours de congé pour le Nouvel an, du 23 février au 1er mars. Les Tibétains, dans les différentes localités de la Région, sont en train de faire leurs achats pour accueillir la nouvelle année. Et comme l'a dit Nyima Tsering, le vice-président du Comité permanent de l'Assemblée populaire du Tibet, le Nouvel an est une fête traditionnelle, chez les Tibétains. C'est l'occasion pour toute la famille de se réunir et de fêter les bonnes récoltes et la vie heureuse. "Nous vivons, conclu-t-il, une si belle époque, alors pourquoi ne pas célébrer le Nouvel an ? " Cri - 2009-02-20 1906 cri. Lire l'article…
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


277919
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages