Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

La petit e aventure d'une statuette nommée le petitropieur...

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 29/01/11 | Mis en ligne le 04/04/12
Mail  
| 131 lectures | ratingStar_236839_1ratingStar_236839_2ratingStar_236839_3ratingStar_236839_4
Une petite dame d'un âge certain, juste à la retraite… elle s'est prise d'affection pour une petite statuette de bronze dans un Parc… Elle a eu une idée folle… de la faire marcher ! LE PETIT ROPIEUR (petit espiègle). " Jardin du Mayeur " (jardin du Maire de l'Hôtel de Ville) à MONS en BELGIQUE. Il était une fois, un petit d'homme tapi dans son jardin… mais pas n'importe lequel ! Lors de ma dernière promenade dans le Jardin du Mayeur, (du Maire) j'ai découvert la statuette d'un petit garçon qui m'a donné une envie irrésistible, lui apprendre à marcher ! Non, ce n'est pas une folie… Non, pas une lubie …peut-être une envie… Délicieusement espiègle… Je l'ai regardé et lui ai demandé : "n'es-tu pas triste d'être immobile à ton âge ? " Dans un premier temps il ne m'a pas répondu. Je lui ai raconté que j'avais fais un pari… lui apprendre à marcher et à découvrir la vraie vie d'un petit djambot ! (petit garçon). A chaque fois, je lui dis et le lui répète… lui faire découvrir la chance qu'il aurait de faire de merveilleuses découvertes et de belles rencontres dans notre belle Ville ! Aujourd'hui j'ai tout mon temps, je viens de partir à la retraite…pas encore trop vieille… Je suis très patiente, heureuse de lui rendre visite et éventuellement pouvoir réaliser mon rêve : le faire marcher ! J'inventerais presque : que des moments perdus ! Comment arriver à le convaincre qu'il n'a rien à craindre ? Je veillerai sur lui, que rien de fâcheux ne puisse lui arriver, avec la promesse formelle de le remettre à sa place, après chaque escapade ! Je pense qu'il hésite de moins en moins…sa tentation est grande…tellement il a envie de me suivre…apprendre à marcher…c'est vivre … Elle n'est pas un peu folle cette petite dame ? Oui, c'est moi… je ne le crois pas ! J'aimerais l'emmener découvrir la vraie vie des enfants … dans les parcs, les écoles, partout… où il n'y a des enfants ! Il me semble quelque fois si seul dans ce beau jardin, plein de plates bandes de fleurs au fil des saisons, quelques arbres centenaires qui veillent sur lui, mais en cette saison sont entièrement dénudés ! Cette petite statuette, s'appelle communément. "Le Petit Ropieur" . Comparé au titi parisien, notre ropieur est franc et audacieux : Bon comme el pain, il a s'coeur dessus s'main ! (patois montois, très proche du picard ! ). Bon, comme le pain, il a le coeur sur la main ! Il représente un petit gamin d'environ dix ans, qui, par beau temps permet aux enfants de venir boire l'eau à sa fontaine sous laquelle il tend la main. Il ne se plaint jamais de la solitude, alors qu'aujourd'hui l'hiver ne cesse de reprendre vigueur ! Les passants n'ont pas soif… Il fait trop froid…Chacun se presse…en cette saison. Des fois l'un ou l'autre enfant traversant le parc fait un petit écart pour mettre sa main dans la sienne… "Maman, maman ! L'eau est toute gelée ! …" "Allez, allez répond-elle : vient vite, il fait froid…on reviendra au printemps ! " C'est un petit d'homme, ne mesurant pas plus d'un mètre vingt ! Une taille correcte pour lui faire faire des balades de rêves ! Je lui ai promis de l'emmener dès qu'il m'aura fait signe ! Il n'est pas question de l'enlever de force…je devine que très bientôt il me dira : "Qu'as-tu de si beau à me faire découvrir" ?… ou aurait il l'insolence de me narguer en me disant : " Baliverne, quelle idée saugrenue ! " "M'apprendre à marcher, ça fait plus de septante ans que je suis là ! " "Ne t'inquiète pas mon petit d'homme, je reste là à attendre un signe de toi ! ." "Qui sait…peut-être aimerais-tu m'asperger avec l'eau de la fontaine dès le dégel ? " "Ne fusse que pour me taquiner…faire tout ce que tu peux pour me faire disparaître ? " "Tu sembles tellement espiègle, capable de faire plein de bêtises ! " Après avoir attendu si longtemps, il n'est jamais trop tard. "Aimerais-tu faire quelques farces, aux enfants un peu plus petits ou un peu plus grands que toi ? " "Je finirai par croire que tu es trop fier, que tu aimes à rester immobile ! " "Ah oui, j'oubliais, tu es une véritable personnalité importante dans notre ville…" "Tout le monde n'a pas ta chance ni ton honneur d'habiter dans le Jardin du Mayeur ! " "Si : quelques clochards peut-être, se cachant avant la fermeture des portes ? " "Des amoureux assis sur le banc se bécotant sous ton nez ? Non, ça te laisse froid ? " " C'est beau l'amour, ah oui, tu ne sais pas ? " "Mais ça je te le promets, je pourrais t'emmener dans un Parc des environs, te faire rencontrer une fillette de ton âge, en douce, à l'insu de tous ! " "Oui, je l'admets, ce n'est pas très correct ! " "Le Mayeur et les édiles de la ville crieraient au scandale ! " "Cette petite dame, pas encore trop vieille, avec des sottes idées, qu'est ce qu'elle s'imagine ? " "Déménager les statues de la Ville…pour un caprice de d'jambot ! " "Tu me répondras : "je ne t'ai rien demandé … mais c'est une proposition…j'aimerais que dès que tu te mettras à marcher, nous allions découvrir la beauté de notre Ville ! " "Je t'emmènerai en premier lieu au Parc du Wauxhall, c'est à quelques pas d'ici." "Là y a des jeux de ton âge…des enfants comme toi…tu n'as jamais fait de la balançoire ? …oui, oui, je te le promets…je te pousserai…" "Il y aussi des superbes statues ! " "Si ma mémoire est bonne, parmi elles, je sais qu'il y a une très belle jeune fille, tu pourrais faire sa connaissance ? Qui sait…" "Non, non, mon petit d'homme, je suis patiente…je t'attends…c'est comme une conquête…je t'apprendrai à marcher ! " "Je t'en prie, ne me traite pas de vieille, ni d'un peu folle… viens, suis moi…ne crains rien ! " "Ce ne sera pas encore pour aujourd'hui…à mes moments perdus je reviendrai te tenter…te taquiner…t'agacer, pourquoi pas ? Je sais qu'un jour tu marcheras…" "Bonjour, petit Ropieur …oui, je sais, je t'ai un peu délaissé ! Tu ne m'en veux pas ? " "J'avais d'autres travaux d'écriture à terminer et des visites à rendre. "Saches que j'ai pensé à toi chaque jour ; non, ne me regardes pas comme ça ! Tu es déçu ? Ah oui, tu commençais à t'amuser de nos conversations ? " "Je présume que tu as eu d'autres visiteurs, non ? " " Oui, il est vrai que les autres n'ont pas cette idée folle de vouloir te faire marcher, de te faire découvrir notre cité ? " "Je t'en prie, je n'aime pas quand tu me fais la tête ! " "Expliques-moi pourquoi tu me boudes ? " "Je suis presque contente que tu sois immobile…tu ne peux même pas te sauver ! " "Je peux te regarder droit dans les yeux ! Je vois bien qu'il y a quelque chose qui te tracasse ! Mais… les autres fois tu semblais plus expressif ! " "Oui, tu as le droit de ne pas avoir envie de me voir ? " "Mais tu n'as rien à craindre, oui, oui, j'ai compris, tu n'as aucune envie de quitter ton jardin… ce n'est pas aujourd'hui que je te ferai marcher ! " "Bien, je ne souhaite pas t'ennuyer plus longtemps…le travail m'attend ! " "Au revoir à bientôt ! " "Hé…hé…ne pars pas si vite….Quoi ? Non, j'hallucine, tu veux que je m'approche de toi avant de partir ? " "Tu veux me chuchoter à l'oreille ? Tu veux me serrer la main ? " "Ah, là je comprends, tu souhaites que je t'embrasse…" "Attends un instant…les passants vont trouver ça étrange…tu ne crois pas ? "Ah, toi tu t'en fiches…qu'ils me prennent pour une illuminée qui embrasse l'djambot du jardin du Majeur ? " "Tu vois d'ici… les nouvelles dans la petite gazette de Mons ! " "Oui, je reviendrai très vite, avant la fin de la semaine… Tu ne veux pas que je te quitte ? " "J'en perds mon latin…dans un premier temps tu me nargues…ensuite tu me boudes… c'est cela oui…" " Qu'as-tu d'important à me raconter ? " "Tu as eu de la visite cette nuit ! Ah bon, racontes-moi." "Des chauves souris, tu appelles ça de la visite ! Il y en a plein mon jardin à la tombée de la nuit, est-ce si extraordinaire ? " "Bien sûr, elles voulaient t'emporter au Parc du Wauxhall ! …" "Elles voulaient t'emmener alors que moi je voulais te faire marcher ! " "Si j'ai bien compris tu veux choisir la facilité, c'est cela, oui ! " "A vol d'oiseau, non à vol de chauves souris, c'est à quelques pas ! " "Tu voulais dans ton rêve aller rendre visite à la belle jeune fille ? " "D'accord, ce n'est pas à moi de décider pour toi, je te respecte." "Si je suis déçue ? On le serait pour moins ! " "Cela fait des jours et des jours que je tente de réaliser mon rêve, à mes moments perdus… te faire marcher ! " "Là c'est toi qui me fais marcher ! Tu es un vrai galopin ! " "Bref, si ce n'est pas possible dans la réalité… cette fois je vais te faire marcher au plus vite." "Quoi ? Moi te forcer ? Non, là tu n'as rien compris…" "Je continuerai à te rendre visite… je te le promets, je viendrai te raconter des histoires, des contes pour djabots de ton âge…" "Je te ferai marcher en rêve… d'ailleurs ton histoire de chauves souris, je n'y crois pas une seconde ! " "Ah oui, tu me l'avoues, c'était pour voir ma réaction ? …" "J'en suis ravie… j'étais presque triste, qu'elles aient pris plus d'importance que moi ! " "Non, non, je ne te fais pas de scène de jalousie, n'empêche que tu n'étais pas rassuré de me revoir quand je t'ai dis au revoir tout à l'heure ! " "Cette fois je te quitte, mais promesse tenue, je reviendrai ! " "Des contes et des histoires pour enfants, j'en ai plein les poches… non, je te rassure, dans la tête ! " "Je t'apporterai la photo de la statuette de la jeune fille. Tu verras…tu pourras en rêver des nuits entières ! " "J'en suis sûre, tu te sentiras de moins en moins seul, je ferai l'intermédiaire entre vous deux ! " "Je viendrai te raconter et quand tu te rendras compte que je commence à radoter, tu n'auras qu'à faire un signe pour que je te quitte, mais avec douceur, sans intention de me blesser ? D'accord ? " "Oui, je sais tu as le coeur sur la main et là où tu vis, tu vois tant de monde, qui ne fait que passer ! " "Dis-moi, suis-je la première à m'attarder pour te faire la conversation ? " "Bien sûr, pour me faire plaisir tu me répondras" oui "!" "D'accord, tu ne dois pas tout me dire, tu as le droit d'avoir tes petits secrets. Je ne suis pas possessive, tu as le droit de parler avec qui tu veux ! " "A ma prochaine visite je te raconterai ce que la belle jeune fille du Parc a à te dire ! " "Je suis certaine que tu es déjà tout chamboulé… promis, dès que je lui aurai rendu visite je te ferai part de son message… ta photo ? Oui, oui ! Je l'ai faite, je lui offrirai ! " "Je t'apporte la sienne, mais oui ! " "Tu risques de ne plus jamais t'ennuyer, je vais te faire marcher dans tes rêves ! " "Tant mieux ? Eh bien, moi aussi je suis ravie de te faire ce plaisir… là je te quitte et te dis à très vite ! " "Bonjour, mon petit ropieur ! Tu as l'air heureux de me voir aujourd'hui." "Oui, j'ai sa photo… je sais, tu t'impatientes, tu veux voir à quoi elle ressemble ? " "Oui, oui, moi, je la trouve jolie… tous les goûts sont dans la nature." "Désolée, il pleut, attends… J'ouvre mon parapluie… tu permets une seconde ? " "Tu es ému ? Tu trembles ? Oh, je te comprends, c'est nouveau pour toi, ce n'est quand même pas la première fois que tu verras une jolie fille…. Il en passe des dizaines par jour ici, non ? " "Mais celle-ci est particulièrement jolie et tout comme toi elle est dans son jardin, immobile, certes depuis moins longtemps que toi, quoique… il faudra que je me renseigne ! " "Voilà ! Qu'en penses-tu ? "Ah, tu as l'air ravi ! Elle est encore plus belle que tu l'avais imaginé ? " "J'en suis heureuse pour toi ! " "Si je lui ai parlé de toi ? " "Bien sûr, je l'avais promis et comme j'avais pris ta photo, chacun à celle de l'autre ! " "L'essentiel c'est que tu sois heureux ! "Je ne t'ai pas trop perturbé ? " "C'est une belle expérience ? " "Un peu de vie en plus dans ton Jardin ? " "Oui, j'en suis heureuse encore plus de te voir si heureux ! Je te verrais presque sourire ! " "Promis, je ferai l'aller retour tant que j'aurai l'occasion à mes moments perdus, je tiens toujours parole ! " "Mais si je suis ton raisonnement, tu veux que je vienne le plus souvent possible. Cela, je ne peux pas te le promettre ! " "Je pense, que si l'une ou l'autre personne qui lira notre petite histoire, aura peut-être envie de te découvrir avec d'autres yeux à la prochaine occasion en traversant le Jardin du Mayeur ! " "Ah, je vois, tu vas pouvoir vivre des moments heureux avec d'autres ! " "C'est l'ouverture au monde, que chacun vienne te raconter une merveille de notre Ville ? " "Tu verras, tu feras encore des belles rencontres… tu me raconteras…dis ? " "Je n'ai pas su t'apprendre à marcher, mais maintenant je sais que tu marches dans ta tête ! " "Chaque passant traversant ton Jardin du Mayeur … " Je l'espère, qu'ils te verront avec des yeux aussi espiègles que les miens ! " "Bonne soirée… petit galopin… à la prochaine ! Fais des beaux rêves ! " Nouvelle créée par Ile de Bornéo.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


236839
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages