Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

La religion monothéiste est une erreur

Témoignage d'internaute trouvé sur forumfr - 16/01/11 | Mis en ligne le 12/04/12
Mail  
| 132 lectures | ratingStar_240295_1ratingStar_240295_2ratingStar_240295_3ratingStar_240295_4
Ce post est en réponse au post "L'athéisme, une imposture philosophique". La religion monothéiste consiste à concentrer son esprit sur l'idée d'une personne à l'échelle de l'univers, c'est-à-dire un ego de la taille du monde entier. Or quand on pense à l'égo, on pense à soi-même. Pourtant, notre ego mérite-t-il la taille de l'univers ? L'ego est notre point de vue, notre bulle de perception. Il représente donc notre être, c'est-à-dire notre corps, qui est une petite partie de notre famille, qui est une petite partie de notre ville etc. Et donc une très petite partie de la planète. Voilà pour la représentativité physique. D'autre part, dans notre esprit, nous pouvons penser à plein de choses, qui n'ont pas obligatoirement de rapport avec nous-mêmes. On peut penser à quelqu'un d'autre, mais aussi à des choses, à des paysages, à des concepts etc. Alors notre ego n'a pas de raison d'avoir une importance démesurée de notre esprit. L'ego n'est donc important ni physiquement ni psychiquement, à moins d'être égocentrique. Par conséquent, lui donner l'importance de l'univers entier est une erreur. Alors bien entendu, on peut considérer que Dieu est une personnification du monde, au sens où l'on se représente une chose comme une personne. Mais est-il légitime de parler d'une famille comme d'une personne ? D'une ville comme d'une personne ? D'une entreprise comme une personne ? D'un pays comme une personne ? Non, on voit que la métaphore est limitée et ne représente pas une quelconque réalité. Mais selon la religion, on pourrait le faire pour le monde, ce qui est contraire à toute extrapolation. Considérer que le monde est une personne est donc aussi une erreur. Dieu peut aussi être considéré comme une autorité, il s'agit alors d'une représentation du mâle dominant (ou de la femelle dominante). Une telle conception parle à notre inconscient puisque nous avons en nous une représentation de la hiérarchie, et on peut concevoir au sommet de l'échelle sociale, un être dominant et totalitaire. D'ailleurs une telle représentation n'est pas sympathique du tout. Cela dit, cela peut rassurer vis-à-vis de l'aléatoire d'un monde imprévisible (la protection sécuritaire). Il s'agit au niveau de l'esprit de la même dialectique que le discours sécuritaire qui titille nos peurs pour nous faire accepter de tout mettre sous surveillance. Dans ce cas, Dieu est une représentation fonctionnelle, c'est-à-dire qu'il n'a pas de réalité physique, mais qu'il a un effet psychologique, et nous fait vivre dans l'illusion d'être dans le territoire d'un dominant. Il s'agit donc d'une psychose au sens une interprétation imaginaire du monde qui nous entoure, puisque cela fait intervenir des protagonistes qui n'existent pas (Dieu, les anges, le Diable etc.) et des lieux imaginaires qui vont avec (l'Enfer, le Paradis) que tout dictateur aimerait avoir à sa disposition. Le polythéisme aussi est une erreur, puisque la représentation comme une entité pour toute organisation est approximative, voire complètement inadaptée. Qu'en est-il de la personnification d'un concept comme la justice ou la liberté ? Personnifier de tels concepts revient encore à faire une figure de style, qui n'a pas de valeur particulière pour prévoir quelque chose, et qui a le risque de nous faire nous identifier à une valeur, niant par là notre existence charnelle. Les ensembles et les globalités peuvent être étudiées et considérées pour ce qu'elles sont. C'est d'ailleurs l'objet de la systémique. Enfin, on peut encore considérer que Dieu est le créateur de notre univers et qu'il y fait des miracles. Tout d'abord voyons pour les miracles. Il y a plusieurs siècles, les connaissances scientifiques étaient moins répandues, et donc les gens ne savaient pas comment fonctionnait le monde. De nos jours, nous avons résumé l'ensemble des phénomènes à quelques forces fondamentales, dont les lois simples ne changent pas. D'autre part, aucun miracle digne de ce nom n'est arrivé récemment. Par conséquent, l'intervention divine est nulle, absente. Il y a bien entendu des événements heureux qui nous étonnent positivement ou que nous n'aurions pas cru possibles. Cela dit, ces événements ne sont pas surnaturels, ils sont juste imprévus. Souvent, les imprévus ne sont pas positifs. Les témoignages de miracles par le passé sont soit totalement improbables soit les histoires racontées sont en contradiction avec les recherches des historiens. Ce sont donc des affabulations. Croire qu'il y a un Dieu qui fait des miracles est donc une erreur. Les événements positifs arrivent pour d'autres raisons. En corolaire, le contenu des textes sacrés monothéistes n'a aucune crédibilité. Enfin, considérer qu'il y a un Dieu créateur du monde, et qui comme nous l'avons démontré, à part cela ne ferait rien d'autre, est une question existentielle qui n'a pas beaucoup d'intérêt. Cependant, la croyance en Dieu ne devrait pas être interdite. On peut aussi croire ce que les films racontent, ou bien lire 50 fois n'importe quel livre. Tant qu'on fait de mal à personne, être psychotique est un droit inaliénable.
  Lire la suite de la discussion sur forumfr.com


240295
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages