Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

La vie s'infinit...

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 163 lectures | ratingStar_259544_1ratingStar_259544_2ratingStar_259544_3ratingStar_259544_4
Imaginons devant nous un vase en faïence. Il a son histoire, son vécu, et chacun de ses atomes a bien sûr connaissance de ce vécu "commun" . Imaginons maintenant que ce vase se brise. Chacun de ses morceaux conservera son histoire, donc l'histoire de l'ensemble de l'objet et, par voie de conséquences, l'histoire de chacun des autres morceaux durant toute leur vie commune en tant que vase. Maintenant chacun de ces morceaux va partir pour une autre vie. Certains vont servir à créer la mosaïque d'une table, d'autres iront au fond d'un aquarium, d'autres encore seront réduits en poudre pour un usage quelconque. Si nous cassons la table en mosaïque et que nous avons en main un morceau de faïence, nous pourrons dire "c'est un morceau de la table" , mais ce morceau pourrait aussi dire "avant j'étais vase et je vivais à tel endroit" , ce que pourrait dire aussi chacun des autres morceaux. Nous avons en main un morceau de faïence, mais nous avons surtout en main un ensemble d'atomes, un ensemble vibratoire. Quand ces atomes vont-ils cesser d'exister ? Jamais. Ils continueront leur parcours, leur vie d'atomes. Ils s'assembleront parfois différemment, se mêlant à d'autres atomes ayant vécu autre chose. Ils élargiront alors leur connaissance à la connaissance des nouveaux atomes. Ils deviendront plus riches d'expériences. Ainsi de suite, de "vie en vie" ils perdureront, avec ou sans forme visible, mais ils perdureront, tout comme, avant d'être vase, ils étaient d'autres formes. Des atomes de terre se sont assemblés à des atomes d'eau pour le modelage, se sont mêlés à des atomes de feu pour la cuisson, à des atomes de colorant pour le décor. Le vase n'est pas né le jour où il a pris forme sous les mains du potier. Il existait bien avant, simplement conjugué différemment et sous d'autres noms. Il existait bien avant, simplement conjugué différemment et sous d'autres noms. Non, ce n'est pas une erreur d'impression. Je répète volontairement cette phrase : il existait bien avant, simplement conjugué différemment et sous d'autres noms. Cela ne susciterait-il pas une interrogation en vous ? Nous sommes vibrations, nous sommes atomes en mouvement, atomes conjugués en ce moment sous une certaine forme et sous un certain nom… Nos atomes étaient donc, auparavant… Nous existions donc auparavant… simplement conjugués différemment et sous d'autres noms… Pourquoi vouloir se limiter à un seul corps, à un seul nom, à une seule apparence, aux seules expériences de cette vie ? Reprenons l'image du vase en faïence du début de chapitre, mais à l'envers. Nous sommes la table de mosaïque, avec la conscience de notre vie en tant que table. Nous nous souvenons du verre qui s'est renversé sur nous, de la main qui nous a caressés, de l'enfant à qui l'on a dit : "pas les pieds sur la table" . C'est notre histoire récente, celle de notre vie. Mais nous savons maintenant que, pour être cette table, il a d'abord fallu être vase, être terre, être eau et feu. Nos atomes, nos vibrations d'aujourd'hui ont donc une histoire, une histoire sans fin. Certaines personnes vont se conforter en se limitant à une mémoire cellulaire d'atomes épars, jamais assemblés, qui un jour se réunissent pour former un corps - celui que nous avons en ce moment - qui se sépareront après quelques années - à notre mort physique - pour ne jamais plus s'assembler. Et pourquoi donc ne jamais plus s'assembler ? Et pourquoi ne jamais s'être assemblés avant ? Et ne pas s'assembler sous la forme d'un corps signifie-t-il pour autant ne pas avoir de vie ? Permettez-moi d'accréditer la théorie des incarnations successives, et permettez-moi de ne pas établir une longue liste de témoignages allant dans ce sens, tant de livres le font déjà. Je tiens quand même à nuancer cette idée de réincarnation. Ré- incarnation veut dire "entrer à nouveau dans un corps" , donc cela entend avoir possédé et quitté un autre corps, comme dans l'histoire de la table. Comme nous l'avons vu dans le chapitre précédent, tout est vibration ; des vibrations qui ne meurent jamais et qui s'assemblent et se désassemblent. Comme nous l'avons vu aussi, nous pouvons faire le choix de conscientisation d'un assemblage vibratoire qui vit telle réalité ou telle autre. Pour reprendre l'exemple de la tarte aux pommes, nous avons vu qu'elle existe sous la forme vibratoire "ingrédients" et sous la forme vibratoire "tarte" . Les vibrations sont assemblées sont perçues en fonction de l'idée que je m'en fais. Ceci voudrait donc dire que faire le choix de porter notre conscience sur un assemblage vibratoire que nous appelons notre corps n'empêche pas que d'autres assemblages sont possibles, possibles dans le même instant. Les vibrations "mosaïque" de la table existent dans le même instant dans un autre espace, au fond d'un aquarium ou sous forme de poudre. N'existons-nous que parce que notre conscience n'appréhende qu'une forme, en l'occurrence un corps ? Comme nous l'avons déjà vu, nous sommes enveloppés de corps énergétiques différents qui ont permis la densification du corps physique que nous voyons, mais pourquoi n'y aurait-il qu'une seule densification à la fois ? Nous savons que nous ne sommes pas qu'un corps physique mais que nous sommes une immensité vibratoire. Qui peut se permettre d'affirmer que cette immensité vibratoire ne se densifie, ne se finalise, qu'en un seul lieu et sous une seule apparence ? - (la petite voix) : Voudrais-tu dire que notre énergie source, notre âme, peut-être incarnée en différents corps et différents lieux ? Nous avons vu que passé, présent et futur ne font qu'un. Nous vivons donc un éternel présent. Cet éternel présent ne peut perdre ce qu'il contient : les vibrations. Des vibrations et des assemblages différents qui me poussent à affirmer que nos vies "antérieures" et "postérieures" sont en train de se dérouler, maintenant ; ce ne sont que des états vibratoires que nos sens n'appréhendent pas parce que cela ne fait pas partie de notre expérience de Vie humaine actuelle. Pour les septiques : que penseriez-vous d'une personne qui aurait perdu le sens olfactif et qui affirmerait que les odeurs n'existent pas ? Et si nous avions simplement perdu un de nos sens ? Celui de la perception de notre "multidimensionnalité" vibratoire. C'est l'expérience du temps qui passe qui nous fait croire qu'un corps meurt et naît, mais la réalité est tout autre. Tout vibre et tout est dans l'Ici et Maintenant. La ré-incarnation n'est qu'une compréhension de ce phénomène en fonction de notre capacité à l'analyser, à le percevoir, mais nous sommes "multiprésents" , avec le choix fait de la conscience portée sur une incarnation à la fois bien que nos incarnations puissent se dérouler simultanément. Un peu comme les ondes de la radio. Elles sont multiples au même moment et dans le même lieu (notre poste) mais nous faisons le choix de n'en écouter qu'une à la fois car notre perception ne peut enregistrer plusieurs programmes simultanément. Notre réalité n'existe qu'à travers le filtre de notre conscience. Plus nous élargirons notre champ de conscience, plus notre réalité "s'infinira" . Il n'y a qu'une évidence à retenir : notre Vie "s'infinit" et notre Vie est multiple, multiple sous des formes maintes fois conscientisées. Pourquoi ? Simplement parce qu'une seule expérience de vie n'est pas suffisante pour se "retrouver" , pas suffisante pour vivre la multiplicité des acquisitions nécessaires à l'évolution, pas suffisante pour retrouver l'expérience de sa Divinité, rétablir un équilibre parfait entre Matière et Spirituel. Mais essayons d'aller plus loin dans ce raisonnement. Nous avons, jusqu'à présent, parlé du corps physique, des énergies de matière, mais nous avons aussi vu que tout est vibration. Des vibrations qui s'assemblent et se désassemblent. Alors, pourquoi l'âme, qui est aussi une vibration, serait-elle totalement indivisible, formerait un ensemble de molécules immuable, ne subirait aucune transformation ? L'image du vase et de la table peut aussi être appliquée à l'âme. Nous pouvons tout à fait supposer qu'elle forme un ensemble indivisible durant une certaine période, tout comme le font les vibrations de notre corps le temps d'une vie terrestre, et qu'à l'issue de cette période - qui peut représenter de nombreuses expériences de vies physiques - elle puisse vivre des transformations ou se fondre dans un autre ensemble vibratoire. L'âme, atteignant une certaine perfection, peut élargir son "niveau de conscience" , intégrer de nouvelles énergies, pour continuer à croître. Cette expansion peut-être considérée comme un éclatement de l'unité qu'elle représentait. Certaines particules d'énergie vont se dissocier de cette unité pour aller se greffer sur d'autres entités-âmes et, de la même façon, des particules d'énergies extérieures vont venir se greffer sur "notre" âme. Un peu comme une "foire aux échanges" de différentes âmes. Ce processus permet alors à l'âme d'entrer dans un nouveau cycle d'expériences qui la rapprocheront chaque fois un peu plus de sa nature Divine. Cette conception permet de porter un regard différent sur soi et sur l'autre. Avec cette conscience que les énergies de tous les êtres, sur des plans subtils, se croisent et se décroisent, nous sommes tous un peu l'autre et ne formons qu'un Tout. Nous avons trop tendance à nous attacher à notre corps, et à travers ce corps à une personnalité, voire à un nom, et accessoirement à une âme. Nous avons simplement oublié que nous n'avons pas un corps qui a une âme, mais une âme qui a un corps… Extrait du livre… En chemin vers soi…
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


259544
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages