Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le monde 25/02.09 l'iufm, ce que l'éducation nationale a de pire

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 123 lectures | ratingStar_262183_1ratingStar_262183_2ratingStar_262183_3ratingStar_262183_4
Réactions lues sur le blog d'une journaliste de Libération, édifiant… [quote] J'ai rencontré une prof d'IUFM il y a quelques années. Ma seule impression fut qu'elle était une bonne profiteuse du système. Rédigé par : Dubitatif | 01 février 2009 at 17:49. Les IUFM sont la risée de tous les enseignants. Ils ont largement fait preuve de leur incurie. Quelle meilleure preuve de leur impopularité que le choix de se lancer dans la contestation seulement maintenant ? Il faut cesser la blague, tout le monde est au courant. Il suffit de demander aux étudiants sortants de l'IUFM… n'y a t-il pas eu déjà une enquête de satisfaction ? Les trois quart des professeurs des écoles sortant de l'iufm juge la formation insuffisante ou très insuffisante (évaluations et statistiques sur education. Gouv. Fr). Rédigé par : marco | 01 février 2009 at 18:53. A Pauldelille qui "ne connaît aucun enseignant satisfait desIUFM". Je suis à sa disposition pour lui fournir des adresses de ceux qui pensent l'inverse… Mais j'aimerais d'abord connaître les sources de son info péremptoire. Bien sûr, en Sarkozie, aujourd'hui, point n'est besoin de savoir pour affirmer. Rédigé par : jeandenice | 01 février 2009 at 19:03. Il n'y a bien que les formateurs IUFM pour défendre leur statut. Je suis enseignant dans le secondaire et responsable d'une stagiaire en 2ème année d'IUFM. Quand je vois les "c*******" que les iufm enseignent, complètement déconnectées de la réalité du terrain, je ne comprends pas que l'on dépense autant d'argent (11000 euros/an/par stagiaire sans compter les salaires des fonctionnaires stagiaires). Ces personnes sont des carriéristes qui ne pensent pas au métier d'enseignant mais à comment va réagir leurs inspecteurs devant leur travaux !!!! Le seul problème de cette réforme c'est qu'elle renforce l'enseignant théorique (donc un enseignement complètement éloigné de la réalité) au détriment de l'enseignement pratique (devant les élèves.). Tous les enseignants que je connais considère la formation dispensées par les IUFM comme inutile, une réforme s'impose et doit donc obligatoirement passer par leur démantèlement. Rédigé par : basta | 01 février 2009 at 19:08. Vous êtes bien trop durs avec les IUFM. Ils ont quand même réussi à couler un des premiers systèmes d'éducation de la planète et ce en à peine une décennie. Rédigé par : Czar | 01 février 2009 at 19:44. Les concours sont critiqués. On dit qu'un Master c'est équivalent, voire meilleur. On sait tous que le résultat au concours n'est pas toujours fiable, dans un sens ou dans l'autre. Et c'est vrai. Ce qui compte, ce n'est pas tant la difficulté statistique d'un concours, mais sa préparation. Préparer l'agrégation, le capes externes ce sont de longues heures de travail universitaire, d'exposés à répétition, de mise à niveau en tout sens. Ce n'est pas que du bachotage : ce sont des problématiques, des sujets à aborder de façon originale, structurée et rigoureuse. Ce sont des instants intenses qui compensent, parfois, un diplôme patch-work, fait de compensations que le Ministère nous a imposées (ce qui ne serait pas le cas dans d'autes pays). Le concours est plus qu'une lotterie, dans ce cas. Il est digne du travail fourni dans les grandes universités étrangères. Il mérite d'être considéré comme un diplôme, et pas seulement comme un concours d'emploi triant. Voici pourquoi, les professeurs français y sont attachés, alors que, paradoxalement, ils sont le fruit de l'employeur. Le concours mérite alors, quand il est préparé à l'université sans complaisance, une vraie équivalence Master. Rédigé par : Paul M | 01 février 2009 at 19:45. A Joelle : l'intelligence n'a rien à voir avec le nombre d'années d'étude, mais plutot avec l'éducation des parents. Rédigé par : Lorie | 01 février 2009 at 19:48. @ Bachique : Et "apprenant" c'est aussi une légende urbaine ? Rédigé par : Czar | 01 février 2009 at 19:50. Il y a certainement de bons enseignants dans les IUFM mais aussi de mauvais. Mon épouse est revenue à l'enseignement après 24 ans dans le privé, multi-nationale. Elle a été licenciée en 2003.Diplômée de HEC, Titulaire d'un DEA d'Anglais mention très bien, elle a repris ses études et réussi dans la foulée le CAPES et l'Agrégation externe d'Anglais. Lors de son stage de formation à l'IUFM elle a été "victime" de la vindicte des formateurs IUFM, ils la trouvaient trop agée, venant du privé, elle ne "cadrait pas". Vu l'attitude hostile et des comportements totalement anormaux, j'ai porté cette affaire devant le Tribunal Administratif qui, au bout de deux ans de procédure, nous a donné raison et a cassé la déçision de non titularisation prise par le jury académique. Actuellement mon épouse est en deuxième année de doctorat, elle travaille beaucoup et son directeur de thèse est très content de son travail. Elle terminera ce cursus mais ira sans doute enseigner à l'étranger. Rédigé par : michel | 01 février 2009 at 20:11. Il est temps de réagir, beaucoup d'enseignants se réjouissent de la fin des iufm. Ce qui attend les prochains profs c'est pire, mais si les iufm avaient réagi plus tôt en proposant des formation rééllement professionnalisante, nous n'en serions pas là, c'est triste à dire ! Rédigé par : Loic | 01 février 2009 at 20:18. ENFIN !!! Rédigé par : Malone | 01 février 2009 at 20:42. Ben… Combien d'étudiants ont déjà un niveau bac+4, voire bac+5 quand ils passent leur Capes ? Je le passe cette année, j'ai une maitrise, c'est le cas de tous mes camarades, quand ils n'ont pas un master complet… Rédigé par : Mahault | 01 février 2009 at 21:15. Ce n'est pas la disparition des IUFM qui pose problème, même si, il faut quand même s'en souvenir, le dernier à avoir supprimé un lieu de formation des enseignants fut M. Pétain, qui abolit les Ecoles Normales, fortement critiquées elles aussi à cette époque… déjà… C'est la formation des enseignants, et à travers elle l'éducation de nos enfants. Qu'il faille réfléchir au sujet, personne n'en doute. Mais c'est justement le problème. Quand on supprime une école qui a une fonction aussi importante (même mal remplie comme certains ont l'air de le penser, à tort, selon moi) , la moindre des choses, c'est de la remplacer par autre chose. Or il faut avoir vu le contenu (ou plutôt, l'absence de contenu) de cette réforme pour mesurer l'absence de reflexion professionnelle sur le sujet. Professionnelle, car je ne pense pas qu'elle ne soit pas réfléchie. D'un point de vue idéologique, elle s'inscrit à merveille dans le paysage. Mise en concurrence de tout avec tout au lieu d'une coopération de tous. Gestion de type privé sur des domaines d'intérêt public pour que cette dernière caractéristique génante s'efface peu à peu. Ce combat, même s'il est maladroit, si les IUFM sont criticables, est le combat de la société toute entière contre toute les formes d'asservissement que certains voudraient lui imposer. Et la société c'est aussi ce que nous avons construit ensemble. Rédigé par : Michel | 01 février 2009 at 21:37. J'ai passé deux excellentes années en IUFM. Plongé dans un bain d'intelligence en compagnie de collègues agréables et de professeurs compétents et chaleureux . Je garde un très bon souvenir de ces deux ans passés dans les vieux murs de l'ancienne école normale d'institutrices de Bordeaux. Venant de la société civile et d'un monde du travail impitoyable, ce fut pour moi un havre de paix même si me remettre aux études fut difficile après le lavage de cerveau subi en entreprise. Depuis 16 ans maintenant je suis directeur d'école et content de l'être même si ce boulot est parfois extrêmement difficile. Merci encore à ceux qui m'ont permis d'y arriver. Il faut conserver les IUFM. Rédigé par : ardilouse | 01 février 2009 at 22:51. L'éducation nationale est devenu une secte ou une église qui a son propre vocabulaire et ses dogmes peut-être comprensibles pour les initiés, mais pour le commun des mortels comme moi on ne comprend rien même dans vos commentaires. J'imagine ce que celà doit être pour les élèves et les étudiants ? Je ne parle même pas des élèves des quartiers difficiles dont les parents viennent d'arriver en France ? Rédigé par : thullier | 01 février 2009 at 23:15. Les IUFM permettent un aller-retour entre la pratique et la théorie, indispensable pour avoir un recul sur ce qu'on fait en cours. Personnellement, en tant que prof des écoles j'ai apprécié fortement de pouvoir, au cours d'une année alternant stages (environ 225 h en responsabilité, et plusieurs dizaines d'heures en pratique accompagnée) et théorie (pédagogie, connaissances dans les disciplines, psychologie de l'enfant, problématiques transversales…) , rencontrer et échanger avec de jeunes collègues, tout en ayant une rémunération digne de ce nom. Certes, les profs d'IUFM ne sont pas tous bons, mais c'est comme dans tous les niveaux de formation. Ce qui est proposé à la place diminuerait fortement le nombre d'heures de stages, les allers-retour pratique-théorie, et l'année suivant le concours on serait directement à temps plein devant sa classe, avec pour seule aide un prof "tuteur" "expérimenté", qui à lui seul ne pourra pas apporter tout le bagage théorique nécessaire, et qu'on aura tendance à copier sans recul… Bref, les IUFM, même s'ils sont amendables, sont aussi à soutenir ! Rédigé par : Dominique | 01 février 2009 at 23:37. A Czar, moi aussi je ne cadrais pas, comme votre épouse, j'étais très diplômée pour être professeur des écoles. J'ai vécu un harcèlement moral terrible puis comme votre épouse, je n'étais pas titularisée. Je n'avais pas les moyens d'aller devant un tribunal administratif et surtout pas l'énergie. J'ai été lessivée. J'ai enseigné à l'étranger plusieurs années, parfois en contrat précaire, mais je ne regrette rien, car finalement j'ai obtenu une reconnaissance que je n'ai jamais eu en France. C'étais important ! Aujourd'hui, j'ai changé de métier, mais j'avoue que j'ai une haine envers le système des IUFM, envers le système français et envers la France. Pour moi, c'est un pays de m*****! Je viens d'acquérir une nouvelle nationalité et j'ai l'impression de revivre et de laisser derrière moi un pays rétrograde et méprisable, c'est-à-dire un pays qui met dehors des gens capables et qui ne cadrent pas. Quand je vois certains Français de l'étranger, ils ont la même haine. Si n'y avait pas mes parents, je me libérerais de cette nationalité. Il y a, dans ce pays, des gens formidables dont pas mal de profs, mais qui sont victimes du système. Lisez le livre "la ferme aux professeurs"! Quant à la réforme, c'est du n'importe quoi ! On économise les salaires des profs stagiaires. Rédigé par : La rescapée | 02 février 2009 at 01:00. Extrait du Préambule du Rapport de la Commission Nationale d'Evaluation, "Les IUFM au tournant de leur première décennie. Panorama et perspectives" "L'image d'ensemble des IUFM qui se dégage des évaluations conduites par le CNE dans vingt-deux d'entre eux est positive. Pour l'essentiel, et dans un contexte souvent difficile, dont ce rapport fait état, les IUFM remplissent les missions pour lesquelles ils ont été créés. Les avis sur la qualité des jeunes enseignants qui en sortent, recueillis. Auprès des inspecteurs et des chefs d'établissement rencontrés, sont convergents : ils sont mieux préparés à leur. Métier qu'auparavant. Le CNE ne peut donc pas valider le bien-fondé d'un certain nombre de procès faits aux IUFM - "pensée pédagogique unique", "emprise des sciences de l'éducation", "mépris pour les savoirs disciplinaires" - ou de. Certaines généralisations hâtives à partir de tel ou tel incident, de tel ou tel témoignage, de telle ou telle statistique, ou. De tel ou tel article de presse." Tout le reste n'est que calomnie imbécile, haine recuite (de ne pas avoir été recruté comme formateur, par exemple…) ignorance crasse de ce qui se fait en IUFM (la plupart des baveurs patentés n'en ont aucune idée, et n'ont pas le centième des compétences nécessaires pour en juger). Qu'ils nous montrent donc leurs réflexions sur la formation des maîtres ! Leurs recherches et publications sur ce sujet ! Et comparons ! Mais ça, c'est évidemment au-dessus de leurs moyens intellectuels. Marre d'être ainsi trainés dans la boue par des ignorants. Mais que tous ces haineux se rassurent : les IUFM sont bien morts désormais. Donnons-nous rendez-vous à brève échéance : on leur trouvera des qualités, mais il sera trop tard ! Rédigé par : quercus | 02 février 2009 at 10:13. @ Dubitatif. Voilà un argument solide ! Ça, c'est du lourd ! Donc, fermons les IUFM ! CQFD. Rédigé par : quercus | 02 février 2009 at 10:16. @ Michel. Le jury de titularisation, ce n'est pas l'IUFM, c'est l'employeur ! (rectorat). Mieux vaut savoir de quoi on parle ! Rédigé par : quercus | 02 février 2009 at 10:18. @ Czar. "apprenant", c'est un concept didactique. A ne pas confondre avec "élève". Mais ça vous dépasse manifestement… Rédigé par : quercus | 02 février 2009 at 10:20. Comment imaginer qu'il existe un métier, une profession sans formation ? Le message de Gilles (01/02) est pour le moins inquiétant… effectivement sa formation n'a pas été concluante : son orthographe laisse à désirer (… ces instituions auront disparuS… quel beau s). Merci d'ouvrir le débat : les réformes oui, mais dans la sérénité, dans le débat avec des argumentations. Rédigé par : Daniel VAGOST | 02 février 2009 at 11:12. Réponse à Quercus. Vous avez raison le jury de titularisation doit être le Rectorat… L'Affaire de mon épouse est assez compliquée. J'ai, seul, établi un recours contentieux devant le Tribunal Administratif en étayant ce recours avec des éléments relevant à la fois du Droit Administratif et du Droit Pénal. Non seulement mon recours n'a pas été rejeté mais j'ai eu gain de cause devant le Tribunal Administratif et l'Education Nationale n'a pas fait appel. Avant d'en arriver là, mon épouse avait sollicité un rendez vous avec le sous- Dr de l'IUFM qui n'a pas voulu l'entendre et a cautionné ses formateurs et lui a dit que pour la titularisation c'est lui qui déçidait (ce qui s'est effectivement passé) Le Médiateur d'Académie qui avait été saisi n'a rien pû faire. La quatrième visite de mon épouse qui était sensée devoir être faite, selon les textes, par IA-IPR ne l'a pas été, ce qui n'a pas empêché cet IA-IPR de signer le dit rapport de visite. Plus de trente années de procédure pénale m'ont permis d'établir les infractions et de les présenter au Juge administratif. Fort heureusement la France est toujours un état de droit, s'il y avait eu appel, je serais allé devant le Conseil d'Etat et même devant la Cour Européenne de Justice. Durant toute cette année IUFM mon épouse a vécu un enfer… Elle est tombée malade c'est la raison pour laquelle je n'ai pas déposé de plainte pénale, comme j'en avais l'intention devant le doyen des Juges d'instruction, pour harcélement moral, discrimination à l'âge, faux et usage de faux en écriture publique. Elle n'aurait pas pû en supporter davantage. Voilà, vous comprendrez peut-être mieux maintenant mes sentiments vis à vis de l'IUFM. Rédigé par : Michel | 02 février 2009 at 12:10. Et si on fermait les IUFM ? Rédigé par : adnstep | 02 février 2009 at 18:55. Les enseignants sont de mieux en mieux formés, les IUFM sont le nec plus ultra de la formation intersidérale. Tout le monde nous les envie. On ne compte plus les visites de délégations de pays amis qui viennent étudier le fonctionnement de nos creusets d'excellence. Nous exportons désormais nos méthodes ans le monde entier. Vers l'infini et au-delà, telle est notre devise. Rédigé par : adnstep | 02 février 2009 at 19:02.
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


262183
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages