Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Les contrats participatifs pour les jeunes auteurs...

Témoignage d'internaute trouvé sur france2 - 22/12/10 | Mis en ligne le 04/05/12
Mail  
| 119 lectures | ratingStar_250463_1ratingStar_250463_2ratingStar_250463_3ratingStar_250463_4
J'ai démarré une histoire irrationnelle dans un premier roman. Neuf maisons d'éditions l'ont approuvé par leur comités de lecture et leurs contrats participatifs que j'ai reçus. Tout est beaucoup trop cher pour moi. Je suis noyé dans l'absurde en ayant un premier manuscrit qui plait mais qui reste sous les cartons et un deuxième qui est la suite du premier que j'ai arrêté parce qu'il devient incohérent voire inutile. Pourquoi les maisons d'éditions ne sont aptes à reconnaître un retour sur investissement garanti par la qualité d'un auteur ? Je sais que le cota risque est important de soumettre une lecture irrationnelle au public mais n'est-ce pas là, leur rôle prépondérant d'anticiper la réaction des lecteurs. Dans mon cas personnel, elles sont dans la contradiction la plus totale. Elles ont fait juger mon livre par leurs experts qui ont rendus leurs conclusions favorables et me demandent de financer une partie de l'investissement en sachant que je ne peux le faire à mon grand regret. Cela fige tout le processus auquel elles adhèrent. Si je dis à un vendeur de télévision que je veux acheter une des siennes mais qu'il faut qu'il m'en paye une partie, je connais sa réponse… Le livre ne serait-il qu'un évènement commercial ? Un produit marketing sorti de son contexte intellectuel ? Le langage des mots s'altèrent de jour en jour avec la modernisation des moyens de communication car nous ne prenons ou perdons conscience qu'ils sont le lien de la compréhension entre notre passé notre présent et notre avenir. Le thème de mon histoire vit dans l'avenir. Celui-ci n'est qu'une suggestion ou une spéculation dans le présent. Pour parer à notre incrédulité sur l'avenir je dirais que nous tous, sommes l'avenir de notre passé qu'il ne pouvait concevoir dans son présent. En imageant cette philosophie, je vois mal Henri IV monter dans la dernière de nos Ferraris sans nous prendre pour des conceptions venues des étoiles. Mon livre décrit parfaitement et en détail ce qu'elles vont nous apporter dans notre avenir. Si j'ai la chance un jour que vous puissiez me lire, vous comprendrez aisément ma pertinance. C'est simple ! Mon histoire est vraie et tout ce qui est vrai finit un jour ou l'autre par être admis. Les auteurs comme moi, écartés par un système financier binaire peuvent se joindre à mon incompréhension et m'expliquer la douleur qu'ils ressentent.
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


250463
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages