Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

M'autoriser la colere?

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 13/01/10 | Mis en ligne le 14/05/12
Mail  
| 134 lectures | ratingStar_254870_1ratingStar_254870_2ratingStar_254870_3ratingStar_254870_4
Bonjour, 2 semaines après le "drame" avec F, dans lequel j'expliquais que ces comportements m'avaient conduite à la violence ('voir post j'ai frappé un homme) je refais bien sûr le film à l'envers et me pose cette question : Comment m'autoriser la colère ? Pour vous aider à me répondre, je vous donne le contexte : Un gros travail analytique et de développement personnel a mis à jour que je suis enfant d'un PN, mais que au lieu de lui en vouloir, je me suis au contraire réfugiée dans le déni "mon père ce héros", le pauvre, il était malade, etc, etc… Bref, je ne me suis pas autorisé la colère car 1 je ne voulais pas lui donner encore de l'importance dans ma vie2 je ne savais pas comment exprimer cette colère ni quoi en faire et 3 je n'aime pas "étiqueter l'autre" surtout dans cette société où le diagnostic de PN est très à la mode 4 difficile d'exprimer sa colère à un mort… Cette incapacité à en vouloir à mon père a eu de très fortes conséquences pour moi, car mon deuil est ainsi inachevé, comme s'il me manquait une partie pour avancer. Bref, j'ai donc "répété" mon histoire en choisissant un PN pour compagnon (c'est maintenant que j'en prends conscience, merci la thérapie). Cette histoire s'est terminé dans la violence physique (de ma part) et j'ai cru ainsi ne pas aller complètement au bout de la répétition, en ce sens que certes j'avais répété en choisissant un être nocif mais m'étant autorisé la violence je croyais m'être ainsi libérée de la colère et ne pas avoir commis 2 fois la même erreur. Or je me rends compte que depuis, c'est contre moi que je retrourne cette colère : insomnies, boulimies, léthargie, forts symptômes dépressifs… Je me rends compte de deux choses. 1 je confonds violence et colère et la colère elle continue à m'étrangler, les coups portés ne l'ayant pas fait diminuer. 2 en "me" punissant à sa place, c'est encore un bon moyen de ne pas me mettre en colère contre lui, retourner cette colère contre moi pour "le protéger". Ds le cas de mon père, il m'a fallu 8 ans pour comprendre tout cela. Ds le cas de F, comment exprimer ma colère ? A qui ? L'avoir frappé ne m'a pas permis d'avancer pour l'instant je ne ressens que honte et culpabilité. Or, je sais que pour avancer, la colère est salutaire… Une idée ?
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


254870
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages