Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ma collègue allumeuse

Témoignage d'internaute trouvé sur forumfr
Mail  
| 305 lectures | ratingStar_262748_1ratingStar_262748_2ratingStar_262748_3ratingStar_262748_4
Depuis quelques mois, j'ai fait l'expérience de devenir la cible d'une allumeuse sur mon lieu de travail. Je suis un homme de 31 ans et je vis en couple depuis 1 an. J'aime profondément ma petite femme car elle a su réveiller chez moi des sentiments enfouis depuis longtemps. Elle est mon amie, ma confidente et mon amante à la fois. Depuis que je suis avec elle, je pense à l'avenir positivement et j'ai vraiment envie de construire ma famille avec elle. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, mise à part le faite que depuis quelques mois, une collègue de boulot se met à me tourner autour. Cette femme est arrivée dans l'entreprise il y a 3 ans. A l'époque j'étais célibataire et déjà, je la trouvais charmante. Elle-même était en couple et maman d'une petite fille. Nous avons appris à nous connaître à l'occasion de pauses clopes communes mais nous ne rentrions pas dans des sujets d'ordre personnel. Nous parlions de tout et de rien mais de files en aiguilles, nous sommes avec le temps devenu plus proches. Les sujets ordinaires ont vite laissé place à des conversations plus intimes, à des blagues coquines, voir cochonnes et même à des appels téléphoniques en dehors des heures de boulot. Cela dit je gardais mes distances car je savais qu'elle était en couple, je m'étais donc positionné comme un ami, voir un confident. D'ailleurs elle me confiait de plus en plus souvent qu'entre elle et son homme, la situation était plus que tendue. Elle m'informait que son mec n'était jamais présent (à cause de son boulot) et qu'elle devait gérer toute seule la vie au quotidien et qu'elle en avait marre de cette vie là. Dans un rôle d'ami, j'ai tenté à multiples reprises de lui remonter le moral. Je lui disais que dans tout couple, il y a des hauts et des bas et qu'après la pluie vient forcément le beau temps. Elle m'écoutait mais je sentais à son regard et à son comportement qu'elle avait l'air résigné quand à leur avenir commun. Plus les mois avançaient et plus nous rentrions tous les deux dans un jeu de séduction et je m'en rends simplement compte aujourd'hui. Par exemple lorsque nous prenions une pause ensemble, elle venait s'asseoir près de moi, en me collant de près. C'est pour dire, je sentais ses frissons et sa respiration tout le long de mon corps. A l'époque j'avais mis ça sur le compte du froid de l'hiver mais à présent je vois tout ça bien différemment. Ce petit jeu du chat et de la souris s'est poursuivi lors de nos discussions et de nos échanges de mails. Nous nous sommes taquinés souvent, à nous faire des sous-entendus et des allusions directes. Par exemple, sur un mail, en plaisantant je lui avais indiqué "RDV dans les toilettes masculines à 16H30" et elle m'avait répondu simplement "OK pour 16H30". Bien évidemment aucun de nous deux ne s'est déplacé à l'heure indiquée mais notre relation devenait de plus en plus bizarre. Jusqu'au jour où en revenant tous les deux d'une pause clope, nous nous sommes vraiment retrouvés dans les toilettes masculines de notre boulot. Nous nous sommes regardés et mais aucun de nous deux n'a rien fait, je suis en faite resté scotcher car franchement je m'y attendais pas et à ce moment là j'ai pensé à ma femme. Je ne voulais pas la tromper et être un de ces nombreux hommes infidèles. Nous sommes donc ressortis et en regagnant son plateau, elle me lance "Je suis déçu", je lui demande alors "De moi ? ", elle me répond alors : "Oui de ton inaction", je lui ai alors lancé : "Fais attention car il va t'arriver des broutilles !" et elle finit par me dire : "Toi et moi, ça va finir dans un lit !". Et nous sommes repartis travailler en rigolant. Un étape a été franchi lorsqu'en novembre 2008, elle m'envoit un mail en me demandant : "quand est ce que je comptai l'inviter à diner ? ". En lisant ce mail, pour la première fois je me suis demandé si elle était sérieuse car de mon côté je ne voyais notre jeu comme un simple amusement et jamais je ne m'étais réellement posé cette question. Je me suis donc décidé à lui retourner un mail dans lequel je lui demandais sa position, à savoir si elle était sérieuse où non. Elle me répond : "Et si je le suis ? " , voilà qu'elle venait de me piéger car sans franchise de ma part, elle ne serait pas sincère avec moi. Je me décide donc et finit par lui écrire qu'elle me plait, que j'aime beaucoup sa forte personnalité, que je suis aussi flatté de lui plaire (si c'est bien le cas) mais que je suis en couple avec quelqu'un depuis 6 mois. Cela dit je n'ai fermé ce jour là aucune porte, en lui écrivant qu'on pouvait quand même se voir car ce rendez-vous ne changerait rien. Je lui précise pour finir que mes disponibilités sont les siennes. Je voulais en même temps me tester car vivre la tentation me permet de prendre conscience de certaines choses. Je voulais savoir si l'amour que je porte à ma femme pouvait m'empêcher de faire une connerie. Suite à ce mail, je n'ai pas eu de réponse. J'ai attendu quelques jours mais ça me travaillait tellement que je n'ai pu m'empêcher de lui ré-envoyer un mail pour la relancer. Résultat similaire, elle était aux abonnés absentes. Comme j'en avais marre de la relancer pour rien, je me suis décidé à lâcher l'affaire. Je me suis donc mis à l'éviter, à arrêter de lui envoyer des mails et comme par magie, au bout de quelques jours, c'est elle qui est revenue et m'a relancé. C'était pendant une pause déjeuner pendant laquelle je m'étais isolé dans ma voiture pour écouter de la musique. Elle est venue me rejoindre et m'a demandé si elle pouvait monter, ce que je l'ai invité à faire. Elle s'est mise à me parler d'elle (comme souvent) et elle m'a informé qu'elle venait de quitter le père de sa fille, que malgré plusieurs ultimatums, il n'avait pas changé. J'essaye du mieux que je peux de la réconforter mais pour être franc, elle n'avait pas l'air d'être trop mal. Elle enchaine, en me disant que dorénavant elle ne voulait plus d'histoire d'amour (et surtout les prises de tête qui vont avec) et que maintenant elle voulait s'amuser. Je profite donc du moment pour la relancer à propos de notre rendez-vous. Elle me dit que pour elle ce n'est pas facile car il faut qu'elle voit sa soeur afin que cette dernière puisse garder sa fille. A l'issu de notre discussion, nous convenons ensemble du mercredi 18 mars pour cette soirée, en attendant confirmation auprès de sa soeur. Le lendemain, nous nous voyons et elle me dit que ce n'est pas possible car sa soeur est partie en vacances pour deux semaines et qu'elle n'a personne pour garder sa fille. Je lui indique que ce n'est pas grave et que nous pouvons remettre ça à une date ultérieure. Comme j'étais moi-aussi en vacances en fin de mois, je lui ai proposé de remettre ça pour le mois d'avril, en accord avec elle. Le lundi 23 mars à 08H05, je reçois un appel de sa part sur mon portable. Comme je suis au TAF, je m'isole en dehors de mon agence. Elle me dit brièvement que ce week-end, elle a fait la plus grosse boulette de sa vie mais qu'elle ne peut pas m'en dire plus pour le moment car elle est actuellement dans le train qui l'ammène au boulot. J'essaye de la questionner mais elle refuse, je me décide donc d'attendre qu'elle soit au TAF. La matinée passe et je n'en sais toujours pas plus mais j'ai la puce à l'oreille. Je lui envoie donc un mail pour en savoir un peu plus. Comme souvent ces derniers temps, celui-ci reste sans réponse. Pendant la pause déjeuner, elle vient une nouvelle fois me rejoindre à ma voiture et j'en profite pour la questionner. Elle m'informe que ce week-end, son ex et sa fille n'étaient pas chez elle et qu'elle avait voulu m'appeler pour qu'on se voit. Alors je lui demande pourquoi elle ne l'a pas fait et elle me répond : "justement je voulais mais vendredi soir, j'étais invitée à la crémaillère d'un ami et j'ai revu pendant cette soirée mon ex d'il y a huit ans, et nous avons couché ensemble le soir même !". Sur le coup et afin de ne pas lui montrer que ça m'avait touché, je lui dit : "Tu as bien fait, tu t'es amusée et c'est le plus important. Après tout tu es célibataire !!!". A sa façon de raconter tout ça, je constate qu'elle n'a aucun remord vis à vis du père de sa fille, en faite ce qui lui fait peur, c'est que depuis, son la harcèle d'appels téléphoniques, aussi bien sur son portable, que sur son téléphone fixe. Elle était en flippe que le père de sa fille apprenne ce qui s'est passé entre-eux par la bouche même de son ex. Elle me dit aussi, comble de tout, que son ex et le père de sa fille sont de bons amis, ce qui complique la situation. La pause se terminant, nous retournons chacun travailler de notre côté. Vers 16H00, nous nous sommes retrouvés dehors et nous avons fini notre conversation du midi. Je me décide à la relancer pour notre soirée et elle ose me dire : "Mais tu ne m'avais pas dit que tu étais en couple, je croyais que tu étais célibataire. Ça change tout entre nous ! Ce type d'histoires n'apporte que des embrouilles. Je sais de quoi je parle puisque j'ai été cocu moi-même !" Sur le coup je n'ai pas compris d'où elle venait en venir car je lui avais dit et écrit plusieurs fois que je n'étais plus célibataire. Elle avait même vu la photo de ma femme et de ma nièce sur mon portable. Ensuite elle enchaîne en me disant : "Tu sais, si on couche ensemble, après tu ne pourra plus te passer de moi et tu lâchera ta copine !" Ces propos m'ont énervé car elle ne connait pas ma femme alors comment peut-elle se sentir supérieure à elle ? Je lui rétorque sèchement : "Alors là jamais de la vie, si il se passe quelque chose entre nous, ça sera juste une histoire de cul, ma grande !" La discussion a laissé place à de nombreux blancs, j'ai bien senti que ce que je lui avais dit l'avait touché dans son amour propre. Après quelques secondes, elle a le culot de me dire : "Alors pas trop déçu ? " et là par dépit je lui réponds : "Un petit peu quand même car je crois que nous étions deux à nous chercher, et c'est même toi qui a commencé. Cela dit ce n'est rien, juste une petite déception, rien de bien méchant. Demain ça me sera passé !" En remontant sur mon plateau, je lui ai envoyé un mail pour lui dire qu'elle avait raison et que c'était sûrement mieux comme ça, que dorénavant je ne l'embêtrai plus avec ce rendez-vous. Je finis en lui souhaitant une bonne soirée, un bon week-end et une bonne semaine prochaine car moi-même j'étais en vacances à cette période. Depuis je suis rentré de mes vacances et celle-ci m'ont fait le plus grand bien. Le faite d'être loin d'elle et plus près de ma femme m'a permis de me rendre compte que cette collègue ne m'apporte rien et qu'elle ne représentait qu'un fantasme sexuel. Les sentiments que j'ai pour ma femme sont bien plus forts que cette envie, donc je suis content qu'il ne se soit rien passé entre nous. J'aurai été con de tout gâcher pour une simple histoire de cul sans lendemain. Je me rends compte aujourd'hui, après avoir pris du recul (1 mois déjà à ne plus la côtoyer) , de la nature de cette collègue. C'est une allumeuse qui a besoin de savoir qu'elle plait car elle a un manque affectif dans sa vie personnelle. Je ne lui en veux pas car on a tous envie de plaire et nos moyens d'arriver à cet objectif sont simplement différents. A présent je l'évite comme la peste et je ne m'en porte pas plus mal. Faites attention messieurs à ce genre de femme, ne vous laissez pas piéger. Résistez leur et c'est elles qui vous couront après !!! Comme dit le dicton : "fuis moi, je te suis et suis moi, je te fuis !!!"
  Lire la suite de la discussion sur forumfr.com


262748
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages