Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Madame le pen expliquée par un conservateur américain

Témoignage d'internaute trouvé sur forumfr - 07/11/11 | Mis en ligne le 24/03/12
Mail  
| 130 lectures | ratingStar_232005_1ratingStar_232005_2ratingStar_232005_3ratingStar_232005_4
Madame Le Pen expliquée par un conservateur américain. Christopher Caldwell, journaliste pour l'hebdomadaire américain conservateur The Weekly Standard, était venu ausculter la France d'avant 2012. Il a trouvé Marine Le Pen. Et il accepté de rédiger cet article pour Rue89. Son rôle paraissait évidemment central aux yeux d'un journaliste étranger, avant même que les sondages du Parisien ne la donnent gagnante contre Sarkozy, Aubry ou Strauss-Kahn au premier tour de l'élection présidentielle. Il y a deux façons de voir Madame Le Pen : Comme une version plus jolie et plus éloquente de son père, une jeune femme qui restera populaire jusqu'à ce qu'une remarque irréfléchie ne révèle son vrai programme ; Comme une nouvelle force dotée d'un intérêt sincère pour l'électorat non-traditionnel du FN. D'un point de vue extérieur, il semble plutôt évident qu'elle correspond à cette deuxième image. Le FN de Jean-Marie Le Pen était nostalgique et vivant, mais seulement lorsque les souvenirs du milieu du siècle étaient encore présents. Madame Le Pen, par contre, se concentre clairement sur le principal problème politique d'aujourd'hui : la dérive du pouvoir, qui se désintéresse des électeurs et des citoyens et se rapproche de ces "experts" non-élus qui agissent par intérêt personnel. Sa popularité a quelque chose de commun à celle d'une grande variété de mouvements de gauche, de droite et du centre dans le monde entier. Elle monte dans les sondages pour la même raison que le Tea Party aux Etats-Unis il y a peu de temps, pour la même raison que les libéraux-démocrates se sont retrouvés au pouvoir en Grande-Bretagne et pour la même raison que le manifeste de Stéphane Hessel "Indignez-vous !" a rendu gagas les Français de gauche. Elle est du côté de ceux qui ont voté contre l'Europe. L'Union européenne est une construction basée sur une légitimité démocratique douteuse qui laisse les électeurs dans l'incertitude quant à leur positionnement politique. Sa Constitution a en effet été rejetée par les citoyens de deux des Etats européens les plus importants – France et Pays-Bas – lorsqu'ils ont été appelés aux urnes en 2005, avant de leur être de toute façon imposée, malgré le Traité de Lisbonne. Une partie de l'intérêt porté à Madame Le Pen est donc évidente : une majorité de Français ont voté pour moins d'Europe, et Madame Le Pen est de leur côté. Elle est l'ennemie du capitalisme mondial. Elle est l'ennemie jurée du projet européen mais aussi du capitalisme mondial, dont il est un symbole. Pendant ce temps, les partis de gouvernement sont coincés dans de vieilles politiques qui ont peu de sens, au vu du contexte de l'immigration européenne. Pas une des promesses économiques de gauche et pas une des promesses sécuritaires de droite ne peut fonctionner en l'absence de frontières. On peut avoir Médecins Sans Frontières et Ecoles Sans Frontières, mais des concepts tels que la citoyenneté sans frontières ou l'Etat-providence sans frontières n'existent pas. Autant allumer le chauffage et laisser les fenêtres grandes ouvertes. Que vous soyez d'accord avec Madame Le Pen ou non, elle aborde la question de l'Europe avec une logique qui manque aux principaux partis politiques. Entre une gauche qui défend les sans-papiers et qui condamne un capitalisme effréné et une droite qui protège les entrepreneurs pendant qu'elle sévit contre les délinquants, elle est la seule dirigeante d'un parti politique majeur à réaliser que, dans une large mesure, l'immigration EST le capitalisme. Il faudra des années pour comprendre ce que signifie l'ascension de madame Le Pen, mais de telles transformations ont déjà eu lieu ailleurs en Europe : le nationalisme flamand s'est débarrassé de son accoutrement fasciste ces dernières années. Madame Le Pen réussira-t-elle à dompter le FN de la même manière ? Les 24% qu'elle a obtenus dans le dernier sondage ne représenteront pas le sommet de sa popularité mais plutôt le niveau le plus bas, le sommet se situant aux 55% d'électeurs qui ont voté contre la Constitution européenne en 2005. L'article complet… Source : Rue89. Ce message a été modifié par Napo - 07 novembre 2011 - 20:53.
  Lire la suite de la discussion sur forumfr.com


232005
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages