Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Materner ou prendre soin ?

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 102 lectures | ratingStar_272141_1ratingStar_272141_2ratingStar_272141_3ratingStar_272141_4
******************************* Oh que ça me parle Klam ! Je pense aussi qu'il n'y a pas à se flageller de ressentir le besoin d'être entouré ou celui d'entourer. De tout ceque je reiens de la psychologie, je pense qu'il ne aut pas refuser ces diverses tendances que nous avons et ce même si nous sommes adultes. Dans certains cas évidemment cela e fait sans doute avec excès… Dans certaisn couples l'un ou l'autre des compagnons n'est pas forcément "apte" à jouer une partie du rôle maternant que l'on attend parfois de lui… et là ça coince. Pour autant j'ai appris à regarder avec tendresse ou plutôt plus de douceur les remarques que me faisait jadis mon ex mari. J'ai un coté femme enfant qui a besoin justement de trovuer dans la relation à l'autre et aussi dans la famille un refuge… un havre de paix, c'est ce qui me tenait tellement à coeur dans mon foyer. Je rappelle en passant que le mot foyer qui désigne l'endroit ou on vit en famille vient de l'âtre… du feu et donc représente la chaleur. La chaleur est enveloppante et nécessaire pour résister au froid… le froid symbolise dans le coeur aussi un certain désert… Ainsi, mon ex mari représentait dans notre union et dans la naissance de ce foyer un pillier essentiel de la chaleur rassurante qui m'était nécessaire à affronter la vie… ou l'idée que je m'en faisait… Evidemment cela venait en prolongement du manque vécu dans l'enfance et sans tomber dans le pathologique c'était néanmoins un besoin profond et ancien. Il me la reproché et pourtant à ce jour je ne peux me résoudre à vouloir à toute force évacuer cela de moi. Je suis en partie une femme enfant qui a sans doute besoin des épaules rassurantes d'un homme pour me sentir en confiance. Non que je ne sois pas par moi-même apte à me défendre, à faire face ou à assumer ma conditon d'adulte mais parce que cela m'aide ! Le fait de connaitre un point de chute… d'avoir un foyer rassurant me fait me sentir bien au même titre que si je me maquille et que je me parfume poru affronter uen journée de travail. Sans parfum et sans maquillage je suis la même et j'ai les mêmes compétences… Sans mon taileur préféré et les chausures dans lesquelles je me sens bien je peux aussi travailler, mais les endosser est une sorte de petit "rituel" rassurant qi me permet d'y aller le coeur plsu léger… Dans ma relation à l'autre j'ai souvent eu conscience de l'écho qui se fait entre les tendances et besoin de l'un ET de l'autre… Jesu ilucide là dessus er je n'y vois pas de problème, je ne me sens pas obligée de me débarasser de cela car je ne veux pas me débarrasser de ce qui fait ma PERSONNALITE… je l'assume parfaitement. Là ou ça coince… enfin où ça conçait c'est dans l'inconscience de l'autre de ses propres problématiques et besoin… Comme il niait ou refusait de voir ce que lui de son coté "portait", mais dont il rescentait le poids, il rejetait de prendre un poids quelconque de ma part… Or je pense que dans toute relation aux autres, nous faisons transparaitre dans nos personnalités et façons de vivre les charges que nous portons déjà avant le couple et héritées de nos histoires respectives. L'essentiel est la conscience que l'on a de ce qui se joue et et pourquoi… Dès l'instant ou les choses sont nommées, sues et acceptées… je voudrais presque dire "gérées et assumées" il ne doit pas yavoir de problème selon moi… Ce que nous sommes c'est notre histoire… et celle-ci ne débute -t-elle pas par la relation aux parents ? NB je souligne dans ton message tout ce qui me parle et sur lequel je reviendrais sans doute. Merci de cette réflexion.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


272141
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages