Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Me voilà donc coupable de manquer de courtoisie à l'égard d'un homme qui…

Témoignage d'internaute trouvé sur madmoizelle - 11/04/11 | Mis en ligne le 16/07/12
Mail  
| 101 lectures | ratingStar_276099_1ratingStar_276099_2ratingStar_276099_3ratingStar_276099_4
Je crois que j'apprécie de plus en plus cette chroniqueuse, même si je trouve dommage qu'elle ait à se défendre de la sorte. "Me voilà donc coupable de manquer de courtoisie à l'égard d'un homme qui… Qui quoi ? Qui aurait toujours pris soin de mesurer ses coups, que ce soit devant un micro ou dans la Villa des roses, à Alger ? C'est là que je dois promettre d'être sage ? A la limite je veux bien essayer de gagner en élégance, mais il y a des jours où elle vient à manquer." Ce paragraphe résume assez bien ma pensée. C'est vrai, sans être insultante (les traite-t-elle réellement de gros cons ? Je vais réécouter la chronique, mais à la première écoute, il m'avait semblé qu'elle ne l'avait pas dit de but en blanc) , elle a été plutôt virulente envers un homme qui… ? Cela ferait peut-être du bien de reprendre certaines de ses tirades à lui, tiens. "La violence des réactions suscitées par cette chronique m'a laissé penser que je venais de commettre un crime largement plus important que celui de ne pas être drôle à leurs yeux. L'article de Marianne2.fr me permit également, grâce à l'évident manque de bonne volonté de son modérateur, de découvrir un échantillon des commentaires haineux que je pouvais susciter en éborgnant le leader frontiste." Effectivement. On ne l'attaque probablement pas parce qu'elle ne fait pas rire tout le Monde, ni parce qu'elle a été insultante. Pourquoi défendre à un tel prix l'honneur de ces votants ? (c'est sincèrement une question que je me pose. Défendre la démocratie, ok. Défendre le droit de voter pour n'importe quel parti, encore ok. S'acharner jusqu'à obtenir une certaine forme d'empathie pour le peuple blessé qui vote FN… on ne va pas un peu loin, là ? Pourquoi est-ce si important ? Que cette humoriste pense que ce sont des connards finis, ou que je le pense moi… En quoi est-ce un problème ? Qu'y-a-t-il derrière cette fougue ? ). "Ces nouveaux apôtres, qu'ils s'appellent Philippe Bilger, Philippe Cohen, Robert Ménard, Elisabeth Lévy et j'en passe, nous imposent leur soudaine lucidité et nous enjoignent d'arrêter de diaboliser ces victimes qui se tournent vers un parti censé "poser les bonnes questions, même s'il n'apporte pas toujours les bonnes réponses". Le risque c'est que, si vous prenez goût à poser les questions de la souffrance ou de la misère sociale à travers le prisme de la couleur de peau, de la culture ou la religion, alors vous allez adorer les solutions que sont le repli identitaire et la préférence nationale." Ce qu'elle dit ensuite m'interpelle également : elle n'a PAS passé les bornes. Ceux qui se sont sentis concernés, après tout, c'est LEUR problème à eux, à eux de se poser les bonnes questions. Et si la réponse est qu'ils ont de bonnes raisons d'être touchés directement par les propos de la chroniqueuse… A eux de l'encaisser. "Du coup, j'ai beau écouter les trémolos dans la voix de Guy Carlier, rien n'y fait. J'ai toujours du mal à faire la différence entre un gros con et quelqu'un qui penserait que tous ces malheurs sont dus à la présence d'étrangers en France. Voilà l'unique message de ma chronique du 23 mars. Je n'ai dit que ça. La rapidité avec laquelle certains se sont sentis concernés ne regarde qu'eux." Je pourrais citer l'entièreté de sa "défense". .Harleen : Bien sûr que si, il y a une manière qui se veut correcte de l'aborder. Si elle a bougé, je ne sais pas (je sais seulement que par le passé, la liberté d'expression des humoristes me semblait plus étendue…) , mais apparemment, le fait qu'elle ait versé dans les "insultes" a frappé énormément de gens. Comme le fait qu'elle n'ait pas abordé avec compassion les électeurs FN. Nous n'avons plus le droit de dire que cet électorat est stupide, même si on le pense. En revanche, on peut traiter la femme qui le dit de petite conne. La liberté d'expression n'est pas la même pour tous, elle varie en fonction de la personne que l'on agresse (ce que ça souligne me fait peur). On lui reproche de dire qu'ils sont cons. Après, elle est en droit de croire que xénophobie et conneries sont des équivalents. Elle ne serait pas la seule.
  Lire la suite de la discussion sur madmoizelle.com


276099
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages