Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon sens de la vie ?

Témoignage d'internaute trouvé sur jeux_video_com - 07/11/10 | Mis en ligne le 15/07/12
Mail  
| 125 lectures | ratingStar_275660_1ratingStar_275660_2ratingStar_275660_3ratingStar_275660_4
@ autre-jour. Allez descendons un peu dans les abysses du soi, on verra bien ce qu'on va y trouver… Mon sens de la vie ? Euh attends… Comme tout le monde, tout droit, mais ensemble. Je reconnais un certain avantage quant-à mes facultés, en grande partie dû au contexte de ma naissance : j'ai eu la chance de grandir en campagne, d'avoir un père et une mère aimante qui m'ont disposé d'une éducation dont je suis très fier, d'apprendre tôt les vertus du travail, ai passé la majorité de mon enfance seul. Atteindre des objectifs n'est vraiment pas un problème pour moi, car je suis prêt à en payer le prix, contrairement aux gens dont la naissance n'a pas été aussi facile, qui ont d'autres problèmes que moi, et qui suis-je pour les juger ? Ces chances font que très tôt j'ai été en mesure d'être en paix avec moi-même, et voyant un dangereux avenir de solitude pointer le bout de son nez à cause de ma "réussite sociale" qui était fulgurante (je me suis vu proposer des contrats de patron à 14 ans) j'ai fait le choix de rester auprès des gens moins chanceux au loto de la vie et de mettre mon surplus d'énergie à leur disposition, afin qu'on reste au même niveau, qu'on reste égaux, ce qui permet une vie relativement calme, empreinte d'une certaine forme de sérénité sans cesse griffée par le doute, une espèce d'état de veille permanent (rien à voir avec de l'éveil, que proclament certains illuminés). Mais les gens ne le remarquent pas, ça se voit que quand ça barde : quand tout le monde panique, j'ai encore de la réserve, ce qui m'a permis de commettre des actes assez impressionnants. J'ai plusieurs sortes d'objectifs, sur différents plans, comme maintenir l'adage un esprit sain dans un corps sain, ne jamais laisser quiconque empiéter sur ma liberté ou celle des miens, suivre mes désirs que je sais peu nombreux, je trimballe avec moi le respect des valeurs et une conscience de soi en évolution constante qui me permettent de jouir relativement tranquillement de ma vie. Enfin tranquillement… Comparée au doux rêve des gens qui n'ont jamais rien connu de leur vie et qui pour cette raison sont blindés d'illusions et nous marchent sur la gueule, la vie que je mène a de beaux inconvénients, comme l'affront de l'arrogance et de la suffisance affichés par ceux qui "réussissent" comme on dit, qui méprisent les autres car ils sont arrivés plus loin, aveuglés par un potentiel utilisé égoïstement. Exemple, les fils Sarkozy… qui je suis sûr n'ont même pas de potentiel réel. Une perception de la vie et un contexte de naissance qui m'ont au fil du temps doté d'un solide caractère révolutionnaire, je n'arrive pas à calmer ma colère contre l'ordre injuste des choses, à m'y faire une raison, mon expérience m'a prouvé qu'il est toujours bon de se battre pour ce que notre coeur nous dit juste, il m'arrive ainsi bien souvent de passer pour un fou, mais jamais encore ne se sont excusés auprès de moi les gens qui se fourvoyaient dans cette vision, une fois l'eau coulée sous quelques ponts. Il est important de marquer d'un bémol ce discours, qui à première vue semblerait aux yeux de certains comme égoïste, le mec qui se la raconte sur nos gueules ou quoi… Si je parle avec aussi peu de réserve ou de modestie c'est parce-que je veux que ça change, le monde, la merde tout ça, s'il faut être le premier à tenir un discours qui fait face à la réalité je n'ai pas peur de l'être, et si je peux tenir tel discours c'est grâce au travail d'introspection que je mène depuis longtemps, introspection qui est importante pour minimiser son impact sur le monde (utile quand on se sait destructeur) , et qui au fil du temps apporte des surprises : se connaître soi-même, c'est connaître l'autre, car nous ne sommes pas si différents que certains aimeraient le croire, et par ce travail je peux voir chez les gens illusionnés ce qu'ils ne voient pas eux mêmes, mais je me garde bien de leur dire, ils ne le méritent pas, par contre quand un petit merdeux vient me péter les couilles il a droit à sa branlée, à moi tout seul j'ai terrorisé 20 racailles par exemple, ou ai humilié des policiers inconscients devant leurs collègues impuissants. Je me suis même fait un petit plaisir avec Jean Marie Le Pen quand il est venu tenir discours dans ma ville, du genre à la DANS TA FACE GROS PORC, qu'il est, allez infiltrer ses meetings vous verrez par vous même le niveau, mais putain j'en ris encore. Le truc aussi c'est qu'à part ma naissance la vie m'a pas fait spécialement de cadeau, quoique j'ai mes fiertés les gars vous croyez quoi, être l'allié de la Nature apporte son lot de bénéfices par exemple, mais sinon j'ai jamais eu peur de mettre les mains dans la merde. Alors quand je vois des gens qui cherchent le sens de la vie, je vois des alliés potentiels dans la lutte contre le mal auquel il faut porter un coup décisif si nous voulons accéder à la postérité, car ne nous méprenons pas, euh, attendez on attaque un dossier assez balèze je fais un nouveau paragraphe, nous pouvons parfaitement accéder à la postérité, eh oui, fastoche, celle du Bien. Illustration d'une erreur commune que l'on va disséquer ensemble. Http : //bestdemotivators.com/wp-content/uploads/1cd4a0dbea12f86f531ef9716abaf45c. Jpg. Ce poster demotivational (j'adore ces trucs) illustre bien une erreur de jugement courante, commise par son auteur, qui veut que les gens heureux passent à côté de la postérité, la gloire, le succès, alors qu'en réalité ce que nous nommons par ces mots n'est qu'illusion, les vraies richesses de la vie sont du côté des really cool waterslides, et l'on voit bien que l'auteur de ce poster fait partie des gens influencés par ces illusions. La postérité qui nous est accessible, la seule l'unique la vraie, attention, la voici : Un postérité à laquelle nous arriverons ensemble, c'est un mouvement à l'unisson dont la raison est le rétablissement de la justice sociale qui fera la différence. Si l'on considérait les sociétés comme des cellules organiques, ce mouvement serait l'équivalent du refus d'invasion de notre cellule par une cellule extérieure, il nous faut donc nous ériger en barrière jusqu'aux frontières de notre cellule. Cette cellule quelle est-elle ? Celle qui a toujours été, la notre. Celle de l'humanité, de la confiance, de l'amour et du respect, de la paix et de la dignité, mais on peut prendre à une petite échelle, par exemple celle de la France, de la liberté, le l'égalité et de la fraternité. Quelle est la cellule en face ? Les reclus du système qui représentent à l'échelle humaine (humaine dans le sens de la présence ou non de chaleur dans ces êtres (pour faire court) ) une population, avec leur veûlerie en commun. Ils empiètent d'orres et déjà sur le domaine, l'action sera de les repousser en utilisant l'architecture de la cellule, qui s'articule sur les lois, que tous nous devons repecter. C'est sans même référer au fait qu'eux ne les respectent pas, la question n'est pas là, ça n'apporte pas grand chose au résultat et puis c'est tout bénef'. La question est qu'il suffit de repousser suffisamment fort cet "ennemi" hors de la cellule en se servant des règles propres au système et leur emprise disparaîtra, un système qui élimine que qu'il contient de malsain est un système en meilleure santé, mais pour ça faut se rassembler, quand l'augmentation des coups de fouet ne soulève que deux millions de français, va falloir le faire par nous même. Bon je vais pas vous faire de la pub pour la révolution oh et puis si tiens TOUS ENSEMBLE !!! Si nous révolutionnons le système, nous le lavons de son poison, au lieu de lentement le digérer, brusquement se profilera une ère de prospérité, la liberté brillera à nouveau de mille feux car une fois ce combat mené à bien, les autres cellules suivront son exemple, par exemple si les chinois se libèrent de leur oppression, c'est plus d'un milliard d'humains libres en plus sur la Terre, un continent libéré, soit pas mal de combustible à espoir pour un monde meilleur. Parce qu'un monde meilleur, moi, je sais pas vous, à l'heure actuelle, j'ai du mal à le concevoir. Réalisez-vous que si vous en êtes à vous demander le sens de la vie c'est en partie en raison du contexte social, que ce qui VOUS affecte dans ce contexte social est l'injustice, que la réalité de cette injustice est au coeur des gens qui constituent les rangs du Mal ? Réalisez-vous que ce contexte tend (et non veut, car les dirigeants du pays savent bien qu'ils sont loin de le tenir) à vous faire gober que la postérité c'est pas pour vous, vous qui avez préféré les cool waterslides et autres jeux vidéos à la fortune illusoire, vous qui finalemenr êtes les seules personnes à avoir le courage de suivre votre coeur, les seules à ne pas s'être faits gober par l'entité-système, les seuls encore dans le vrai ? Mais Bordel, levons-nous pour aller mettre fin à cette infâmie, et si nous nous battons suffisamment fort, peut-être gagnerons-nous quelques batailles (ou même la guerre mais ça, j'ai vraiment du mal à le concevoir) au travers desquelles nous accèderons à la postérité, qui sera dans les yeux de nos enfants, qui exprimeront leur gratitude pour nous être battus pour un monde meilleur. Voilà la seule, la vraie postérité, et à ce moment là, et à ce moment là seulement, nous ne chercherons plus un sens à notre vie, nous l'aurons trouvé. Wahou. Le Sens de la Vie. BOUM, comme ça, là, jusqu'au bout. Bon tu vois Autre-jour, certains dirons que je me suis emporté, n'empêche j'ai découvert avec toi une définition du sens de la vie qui me convient, enfin qui m'a convenu sur le moment, car déjà de nouveau je suis aux prises avec mes démons et je sais que je peux faire mieux. Tu veux en connaître plus sur moi ? On dit de moi, et je suis pas toujours d'accord là-dessus, que j'ai le sang chaud, que je suis un bon. Je ne suis pas d'accord, il y a plein de gens comme moi, isolés au milieu de cette mélasse sociale, certains inconscients de leur potentiel, d'autres n'ayant jamais quitté leur modestie, mais je suis prêt à sacrifier la mienne si ça peut faire avancer la lutte. Voilà comment je suis né, mes choix, voilà ce que je fais, je ne peux pas dire voilà ce en quoi je crois nous ne ferons jamais qu'effleurer le sujet, mais sache Autre-jour que j'ai moi-même participé à bien des débats sur le sens de la vie, à une époque où je ne me serais jamais permis d'écrire un tel pavé, j'écris celà car je sais que ma conduite choque, la plupart des petites merdes vont se dire "non mais pour qui il se prend celui-là à parler comme ça holala holala attends que je selle mon cheval pour faire ma fanfaronnade moi aussi je sais faire hola hola" parce-que ce sont des putain de petites saloperies de merde, des raclures de chancre de peau de zob d'ornithorynque des bois parfum champêtre (oui je me calme tout seul je voudrais pas me fair ban) , pour finir je sais que je ne sais rien, je sais que mon savoir est en perpétuel mouvement et insaisissable, et je bénéficie surtout d'une expérience de la vie suffisamment riche pour savoir ce que je sais, en tout cas j'en sais suffisamment pour me savoir conscient. Et à tous les connards : ET TOC.
  Lire la suite de la discussion sur jeuxvideo.com


275660
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages