Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Nous avons vécu heureux des années, mais dans une relation mère-enfant.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 109 lectures | ratingStar_275139_1ratingStar_275139_2ratingStar_275139_3ratingStar_275139_4
Je ne suis pas sûre que mes 2 histoires de couple puissent t'aider dans les faits, car chaque histoire est différente, mais plutôt ce que j'en ai retiré en terme d'évolution personnelle. Oui, le père de mon fils et moi sommes séparés (jamais mariés en fait, mais cela ne change rien). Nous avons vécu heureux des années, mais dans une relation mère-enfant. Le jour où cet "équilibre" a été rompu (arrivée de notre fils, licenciement économique pour moi) , il m'a trompée et a été verbalement odieux avec moi. J'ai entendu des choses très blessantes, comme : "tu m'as étouffé", "tu m'as empêché de vivre", "je ne voulais pas d'enfant" (faux, je t'assure, c'était un vrai projet commun) , "je pars le matin tu es là, je rentre le soir, tu es là, ça me saoule" (ben oui, je profitais de mon licenciement pour m'occuper de notre fils). Il est évident que sa maîtresse, à ses yeux, lui permettait de se "révéler". Il m'a quittée pour elle un soir (notre fils avait 8 mois et sa liaison presque autant ! ) et le lendemain matin m'a appelée pour me dire : "je me suis trompé, lorsque je suis arrivé chez elle je me suis demandé ce que je faisais là, je veux revenir vers toi". J'ai accepté, j'étais encore très amoureuse, nous avons essayé de "reconstruire" mais nous avons été l'un et l'autre très maladroits, beaucoup plus par méconnaissance des mécanismes qui se jouaient que par manque d'amour, nous étions perdus l'un et l'autre dans notre souffrance, et nous nous sommes séparés quand notre fils avait 4 ans. Ça, je le comprends aujourd'hui, mais il m'a fallu très longtemps. Mon compagnon actuel est très différent de caractère, mais ils ont commun ce positionnement d'enfant face à la Femme, tout comme son ex-femme (il l'a trompée, elle l'a quitté) et moi avons en commun ce positionnement de mère face à l'Homme. Je ressentais confusément cette similitude, mais n'ai pas davantage creusé le sujet tant qu'une vie commune n'était pas envisagée. Quand le sujet est arrivé, pour des questions purement logistiques, toujours dans un rôle maternant, je n'ai pas su lui refuser de venir habiter chez moi, j'étais très amoureuse, mais je me sentais en danger, l'histoire se répétait … J'ai alors décidé de quitter mon rôle maternant et de n'être plus que femme pour me protéger. Lui n'a rien compris ; normal, au fond, à part quelques phrases lancées, je ne lui ai rien expliqué. Cela s'est par conséquent très mal passé, au bout de 2 mois il quittait mon domicile à ma demande. Les sentiments étant toujours là, après une période un peu tendue, nous avons repris notre histoire "comme avant". Entre temps, j'ai accepté de me poser les bonnes questions et de VRAIMENT chercher des réponses. Pour cela, je me suis appuyée sur mes amis, je suis venue ici ou ailleurs sur le net et, surtout, j'ai fait une thérapie. Les réponses, je les ai eues. Certaines agréables, d'autres moins. En tous cas, j'ai compris énormément de choses, et les "outils" que j'ai mis à ma disposition m'ont permis de modifier mon comportement. Notamment, j'ai compris qu'un positionnement parent maintient l'autre dans un positionnement enfant (l'inverse étant vrai) et c'est ne pas lui reconnaître sa capacité à se débrouiller seul. Il y a sans doute là-dedans une volonté insconsciente de contrôler l'autre, de le maintenir dans une situation de dépendance en se rendant indispensable, tout simplement par peur qu'il nous quitte le jour où il n'aura plus besoin de nous. Fichu manque de confiance en soi qui génère le manque de confiance en l'autre ! J'ai alors appris à vraiment parler à mon compagnon, à exprimer mes craintes, en quelque sorte à lui montrer ma faiblesse, ce dont à quelques occasions il n'a pas manqué d'user … Ce faisant, je lui ai aussi montré sa force, l'aidant ainsi à retrouver sa propre estime de soi. J'ai la chance qu'il ait bien voulu me "suivre" dans cette démarche, lui-même ayant compris, entre son histoire passée et ce que je lui disais au fur et à mesure de ma propre évolution, que ni l'un ni l'autre n'avions à gagner, dans la distance, à rester dans cette relation parent-enfant. Les bénéfices ne sont qu'à court terme, une "vraie" relation de couple ne peut se construire là-dessus. Nous vivons de nouveau ensemble depuis 1 an, il y a encore des ajustements à faire, nous sommes encore trop dans le "correctif" de nos comportements réciproques par rapport au "préventif", mais je crois pouvoir dire que nous sommes sur la bonne voie. Pour situer les 2 histoires dans le temps, mon fils a aujourd'hui 16 ans ; mon compagnon est venu habiter chez moi pour la 1ère fois il y a 2 ans. Je te laisse compter le nombre d'années qu'il m'a fallu … Voilà. Tu retires de tout cela ce qui à ton sens pourra mettre de l'eau à ton moulin. A ta disposition pour développer certains aspects si tu le souhaites. PS : cette relation parent-enfant a quelque chose à voir avec Le triangle dramatique de Karpman, le parent prenant souvent le rôle de sauveur, et l'enfant celui de victime. Souvent, l'équilibre se romp quand entre en jeu le persécuteur (en l'occurence l'amant-maîtresse dans les histoires de couple). M'y intéresser m'a également beaucoup aidée, tu peux trouver plein d'info sur le net.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


275139
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages