Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Nous le valons bien...

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 121 lectures | ratingStar_264730_1ratingStar_264730_2ratingStar_264730_3ratingStar_264730_4
Salut, Je pense que la vraie créativité représente certes des efforts, mais pour autant on ne pas dire qu'on bosse, car ce qu'on fait ne correspond à rien de connu, c'est une aventure, une plongée dans un monde personnel dont on rapporte de précieuses pépites, et ça, à mon avis ça ne peut correspondre à rien dans le monde du travail, en termes d'efforts fournis, de résultats, de rentabilité, donc on ne bosse pas, on fournit certes des efforts, mais d'un genre très particulier. Et même si ça ressemble à un travail, les critères pour rendre compte du résultat, quand il s'agit vraiment de créativité, n'ont rien à voir avec les critères d'un boulot. Exemple : en ce moment je récupère du bois pour faire des sortes de panneaux, par-dessus lesquels j'installe toutes sortes de choses, des objets, de vieux trucs. Je fais une découpe dedans, je mets des baguettes d'angle, puis je mets en scène, dans ma découpe, un support sur lequel j'ai collé un tirage papier d'une de mes images. Bref, le rendu final, c'est une image qu'on pourrait qualifier de surréaliste, entourée de tout un travail plastique dans les mêmes tons, qui tire vers l'abstrait, le formel. Bon, quand je fais tout ça, les gestes que j'emploie relèvent du bricolage. Mais aucun mec qui bosse chez les gens, que ce soit pour réparer des portes, repeindre les murs, tirer des lignes électriques ou quoi, ne ferait ça, et s'il faisait des gestes qui ressemblent aux miens, ce serait dans un but tout autre et avec d'autres critères pour évaluer les résultats, avec des buts qui ne sont pas les miens. Le mec qui tire les fils, son but ce serait que tout fonctionne, par exemple. Alors que les fils que je tends ne sont là que pour des raisons esthétiques. Et ainsi de suite. Donc non, on ne bosse pas. Mais on ne fait pas mumuse non plus. C'est inqualifiable et difficile à cerner. Tu refuses le fait que la machine, quel que soit ton ressenti, continue à tourner ? Moi je refuse de mourir, tiens. Et tu crois que si je refuse de mourir, ça va me rendre immortel ? No comment. Et concernant tes scrupules, là, y a pas photo, c'est clair que ça n'est pas ça qui étouffe le monde. C'est plutôt son CO2, pour l'instant. A une époque, il y a quelques années, un ministre, je ne sais plus lequel, disait : d'abord l'emploi. Moi, j'avais un copain qui rajoutait : après, le chômage. Eh bien dans le même genre, moi je dirai : d'abord le CO2. Ensuite viendra le méthane. A te lire, Ubik.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


264730
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages