Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Nous nous sommes revus hier.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 08/07/10 | Mis en ligne le 18/07/12
Mail  
| 123 lectures | ratingStar_277199_1ratingStar_277199_2ratingStar_277199_3ratingStar_277199_4
Bonjour les amis. Merci vous êtes gentils et réconfortants. Nous nous sommes revus hier. Je suis arrivée chez lui après qu'il soit présent (je précise qu'il m'avait remis ses doubles de clés, comme ce fut le cas il y a quelques mois… c'est un gage de confiance et nous ne nous sommes pas rappelé un épisode qui nous avait marqué un peu je dois dire au sujet des clés…) avec un beau projet en tête. Nous sommes seuls tous les deux ce mois de juillet. Je lui ai proposé un week end à la mer, qu'on en discute, du lieu, des dates et ce fut un moment partagé agréable et paisible. Puis on a continué la soirée autour de son ordi, en discutant, en se lançant des regards complices, en se caressant l'épaule, les mains. Du grand soleil. Puis autour d'un verre bien frais, assis sur son canapé, on se faisait des petits bisous. Alors j'ai eu envie de plus de glam, sans pour autant le solliciter à quoi que ce soit… là pour moi tout s'est assombri quand il a reculé la tête et m'a dit que là il avait besoin de respirer, qu'il se sentait "étouffé". Je lui ai dit, comme nous nous sommes entendus sur le principe de tout nous dire, que je me sentais vexée. Il m'a dit que je ne devais pas le prendre comme ça, qu'il voyait bien que j'étais vexée… pffff, (alors qu'il m'a parlé du coté fusionnel qu'il recherche alors que moi non, mais bon…). Il ne m'a pas dit à ce moment là que je devais respecter ses moments à lui, il m'en avait parlé avant, il voulait peut être me donner une leçon… J'ai pris sur moi, mais l'ambiance plombée ne venait pas que de moi à partir de là. Il ne parlait pas, comme toujours dans ces cas là. Il a fallu que je lui adresse la parole pour le libérer un peu. Ensuite je lui ai juste dit que je n'avais pas faim quand il s'est levé et a marché vers la cuisine en me proposant quelques minutes plus tard un menu vite fait. Puis je me suis rapprochée de lui et l'ai aidé à confectionner quelques menus sandwiches, en revêtant un comportement un peu froid et distant que je n'arrivais pas à détacher de moi. Il a manoeuvré quelques menus bisous dans mon dos. Je n'arrivais pas pour autant à être vraiment heureuse. Il m'observait. J'avais des envies de fuite, j'ai tempéré. J'avais davantage envie de profiter de ma soirée à ses côtés, bien que je sache au fond de moi qu'on n'aurait pas le contact rapproché que j'aurai préféré vivre. C'est frustrant, franchement et pesant à l'idée que ce schéma qui s'est déjà produit se reproduise intempestivement. Je regrette que les choses se passent ainsi. Je le trouve toujours aussi dur avec moi, alors qu'il a un côté tellement tendre et passionné parfois… je ne comprends toujours pas. Evidemment cette nuit fut pire qu'une "nuit à l'hôtel du cul tourné" ! Comme à son habitude, il m'a fait un bisou sommaire et m'a souhaité une bonne nuit. Je ne sais plus si j'ai répondu du coup, j'ai un doute… Quelques minutes plus tard, j'ai bougé un peu et il m'a dit : "qu'est-ce qui se passe ? " d'une voix pressée. J'étais un peu grognon je dois dire et j'ai répondu assez brutalement par un "je peux pas bouger ? … " et il a rétorqué : "je m'inquiète", je lui dis : " de quoi tu t'inquiètes ? ", pas de réponse. Je me lève pour un besoin naturel, il me dit expressément : "où tu vas ? " Il allume une veilleuse, je reviens sans sortir un mot, vaseuse et agacée et il me dit : "pourquoi tu te caches les seins ? ", "mais j'en sais rien ! "… je crois que je me sentais pas mieux après toutes ces ? Attentions ? … Puis il éteint et repart dans les bras de morphée… Moi qui ne veut pas que la vie ressemble à un long fleuve tranquille, je commence à me faire un grand film en noir et blanc… Son portable vibre, c'est l'heure du réveillage… J'ouvre à peine un oeil. Je sens qu'il se penche au dessus de moi, mais toujours muet, j'attends qu'il me dise un mot au moins… il se lève. Là je me dit que j'ai encore passé un moment merveilleux en sa compagnie, histoire de tempérer… Voilà les amis, je vous dit pas la suite ou je vais pleurer. Biz.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


277199
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages