Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ou pas, a choix, mais il y a possibilité de le faire.

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 11/02/11 | Mis en ligne le 23/07/12
Mail  
| 133 lectures | ratingStar_279799_1ratingStar_279799_2ratingStar_279799_3ratingStar_279799_4
Bonjour cacou, Tu sais, si tu veux tu peux effacer tes messages ou certains de tes messages… ou pas, a choix, mais il y a possibilité de le faire. Je pense que passage erre a tellement bien expliqué le processus intérieur face aux douloureuses questions-choix de nos vies. Avec des synchronicités extérieures qui peuvent arriver pour éclairer la route, quelque chose qui entre en résonnance comme un echo. Maintenant, tu sais ce que tu traverses avec ton homme c'est toujours extremement destabilisant, comment faire confiance ? =impossible a moins de ne rien vouloir voir, comprendre, ressentir. On ne sait plus ce qui est juste, ce qui doit être fait ou pas, comment en sortir, en faire sortir, les énergies sont difficiles, les mensonges, les cachotteries, l'entourage parfois, l'anxiété que cela peut développer, les doutes, la fatigue d'aider sans retour positif, l'esprit de lutte appris il y a longtemps souvent, la co-dépendance affective, l'épuisement par moment, la souffrance de ne pouvoir aider vraiment, et puis de ne plus pouvoir s'occuper de SOI aussi en ayant l'esprit libre. Il me semble que ce coeur, le tien rempli de quelqu'un d'autre ne l'est pas pour rien. Il faut des épaules solides pour supporter sur un long terme de devoir fliquer dans pareille situation quelqu'un… et rester dans l'amour. Cela fait baisser l'estime de soi en plus pour des raisons qui sont importantes malgré tout… la santé, physique, psychique, les relations "saines"etc etc… Et puis on n'est pas responsable de la vie d'autrui, on l'est de la sienne. Et souvent quand on se sent responsable de celle de quelqu'un, c'est qu'on a appris très tot a l'être. C'est comme une deuxième nature développée, mais qui nous empeche de nous préoccuper de nous mêmes, une sorte de fuite de soi même, de ses vrais besoins a soi, et de chercher ce qui nous rend heureux, ce qui serait réellement important pour soi, ce qui nous aiderait a nous réaliser et a nous épanouir plus tard alors. Il y a forte culpabilité a "abandonner",mais ce n'est pas abandonner, c'est se donner le droit de vivre et c'est aussi rendre l'autre a son autonomie et a son devoir de se responsabiliser par amour pour lui même. Et les dépendances cachent cette responsabilité la. Bref il y a rencontre inconsciente, je dirais, de deux problématiques qui quelque part se ressemblent même si elles prennent des formes différentes. L'un a appris a s'occuper des autres et c'est une sorte de (co) -dépendance cachée avec un fort besoin aussi d'être reconnu, apprécié et de recevoir un retour au moins un jour, on se sent valorisée un temps, nous avons tous besoin de ces choses la, l'autre a appris a ne pas s'occuper de lui tout comme nous et a devenir dépendant d'une personne, d'une substance, du virtuel etc. Il y a une sorte de noeud de deux inconscients qui se créent, qui s'attachent, si l'un bouge l'autre aussi, c'est inévitable et c'est flippant, car cela met en lumière ce qui se passe en soi, pour soi et c'est un moment difficile. Il faut beaucoup de sincérité pour y voir clair dans ce processus la. Un enfant au milieu de cela ? Mouai… Un enfant ça réveille tant de choses en soi même et en l'autre, pas toujours faciles et aussi de très belles… Mais bon je dirais non, même si ce n'est pas a moi de prendre cette décision, même si tu es une battante (oui mais jusqu'a quand, il y a des situations qui épuisent, qui minent progressivement jusqu'a l'effondrement, qui lassent, chaque être humain a ses limites) et puis il y a des luttes qui valent la peine, et d'autres moins aussi. Non pour toi, non pour lui, non pour l'enfant a paraitre, je ne crois pas que cela puisse stabiliser une situation, au contraire cela destabilise plutot dans un premier temps en tout cas… Et puis l'enfant, sent, sait… Le monde est moche ? Oui il l'est, mais il est aussi d'une divine beauté. Les deux se cotoient depuis la nuit des temps… Même si il y a des défis extraordinaires actuellement… Pose toi, pense a toi rien qu'a toi, quelques minutes… seulement a toi toute seule (exercice qui peut être difficile, mais qui peut être révélateur et très important pour l'avenir).
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


279799
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages