Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Oui, c'est pour ça que je disais "contrôler plus ou moins".

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 15/11/10 | Mis en ligne le 29/07/12
Mail  
| 138 lectures | ratingStar_282736_1ratingStar_282736_2ratingStar_282736_3ratingStar_282736_4
YannC. Citation : Oui, c'est pour ça que je disais "contrôler plus ou moins". En fait, on peut décider consciemment de courir en sachant très bien que le rythme cardiaque va s'accélérer par homéostasie. Et on peut décider de courir à un certain rythme pour stabiliser la pulsation à un certain nombre de bpm. C'est une forme de contrôle. J'ai fait beaucoup de course à pied il y a quelques années et j'utilisais un cardiofréquencemètre pour gérer la fatigue. Je ne suis pas sur d'avoir saisi. Vous dites que vous influencez votre rythme cardiaque en imaginant que vous êtes en train de courir, c'est cela ? Citation : Oui, j'ai déjà ressenti ça. C'est une impression étrange et passagère. Un peu comme quand à force de répéter un mot, on finit par ne plus en saisir le sens. Une expérience scientifique a été menée dans les années 60 qui prenait un mot et le répétait des centaines de fois. Les sujets de l'expérience ont d'abord saisi un premier sens, puis ensuite ce sens s'est modifié, plusieurs fois d'affilée. C'est étonnant et finalement révélateur de ce que nous appelons réalité. Une technique qui me semble en rapport avec des formes de concentration très poussées. Quelles soient focalisées sur un objet, un mot, ou une réflexion, le cerveau peut parfois sortir de son mode de fonctionnement habituel. Citation : Ta définition me convient très bien. Maintenant quand je lirai "conscience" chez toi, je traduirai par "conscient" chez moi. Oui, pour moi, la conscience c'est ce qui me permet d'être conscient. Citation : Je pense que c'est vraiment ici que nos conceptions divergent, quand tu prends l'exemple de la rêverie. Pour moi, un rêve ou une rêverie sont des expériences de conscience altérée. Il y a une forme de contrôle, on peut tout à fait en avoir des souvenirs conscients. Pas toujours, il me semble. Ne vous arrive-t-il jamais d'être pris dans vos pensées et de retour à la réalité ne pas savoir ce à quoi vous pensiez ? Citation : En supposant que cet état de rêverie soit inconscient, est-ce que ce serait une vie ? Tout dépend de ce que tu appelles "vie". Pour moi, ce serait tout à fait une vie. Seul le cadre serait différent, ce serait juste une autre réalité dans laquelle d'autres événements seraient considérés comme concrets. D'ailleurs, qu'est-ce qui prouve que notre vie actuelle n'est pas une vie imaginée ? Oui, rien ne le prouve, et nous avons déjà évoqué le fait que nous construisons la réalité. Mais, au regard de celle-ci, si cette construction n'était pas valable, nous ne pourrions survivre et nous adapter. Par ailleurs, s'il ne s'agissait que de notre imagination, d'un rêve, pourquoi y rencontrait-on autant de difficultés et de souffrances ? Si c'est un rêve, pourquoi celui-ci n'est-il pas "nirvanesque" ? Ce sont ces choses qui m'amènent à penser que ce que je vis est vrai. Mais cela reste cependant indémontrable. On pourrait tout aussi bien croire que nous sommes tous les héros d'un rêve peuplé de difficultés et dont l'issue est inévitablement dramatique. Mais, au fond, qu'est-ce que ça change ? Citation : En partant de ces critères, peut-on affirmer que les règnes animal et végétal n'ont pas de vie ? Non, bien sur. C'est à une vie humaine digne d'être vécue à laquelle je pensais. Vivre dans leurs rêves, il y a des tas de gens qui le font. Et cela les amènera à mourir sans avoir véritablement vécu. Citation : Pour ma part, je pense que non, on ne peut pas l'affirmer. Je veux bien accepter que les plantes et une grande partie des animaux n'aient pas conscience d'eux-mêmes, de leur identité, mais je suis persuadé qu'il y a un ressenti (douleur/plaisir par exemple) qui est assimilable à une forme de consience, même si celle-ci est différente de la nôtre. Qu'il y ait conscience et douleur en l'absence de système cérébral, je n'y crois pas. On peut voir chez certaines plantes et aussi chez certains animaux des mouvements de rétractation si on les touche. Mais ce sont des réactions automatiques visant à leur survie. J'ai vu des photos de personnes dans le coma ayant le visage crispé par la douleur. On peut estimer qu'elles souffrent. Mais sont-elles conscientes de la douleur ? Ne pourrait-il s'agir d'une crispation réflexe ? Citation : J'apprécie également la même chose de ton côté. Merci pour la conversation. De rien, c'est un plaisir. Rêveuséveillée. Citation : Kensho, j'ai une question. En fait tu es ce que l'on appelle un cérébral Kensho ? Ça te fait du bien ? Tu aimes ça ? C'est ça l'intérêt de ce que ça t'apporte ? Tu es un intellectuel. Oui, réfléchir, pour le plaisir d'exercer mon esprit et parce que cela me réjouit de mieux comprendre les choses et les êtres. Par ailleurs, ça me permet aussi de maîtriser mon esprit et de le maintenir éveillé. Il se pourrait que je me "rendorme" , sinon. J'ai une forte propension à rêver.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


282736
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages