Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Oui il se moque de tous en allumant les brèches partout où il passe.

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 173 lectures | ratingStar_276952_1ratingStar_276952_2ratingStar_276952_3ratingStar_276952_4
Arapede si vous me dites que Sarko sème la division tout en cherchant à s'attirer la sympathie des musulmans, je vous réponds que c'est clair. Ce même président qui exprimait que le curé a plus de place que l'instituteur cherchait simplement à s'attirer davantage la sympathie des catholiques. Oui il se moque de tous en allumant les brèches partout où il passe. Encore un énième débat sur l'identité nationale, une commission sur le grand emprunt etc… Pour quelles évaluations ? Aucune. En 2004 il y eut un grand débat sur la laïcité avec la comission STASI. Sarko ou un autre politique seraient-ils capables d'évaluer ce que cette commission a changé dans notre quotidien ? Je ne le crois pas. Tous ces débats ne donnent jamais la parole aux citoyens lambdas. Mais toujours ces mêmes politologues intellectuels payés à commenter et se contredire sur l'actualité. Vive le progrès ! J'en reviens à vos inquiétudes sur l'islam. Je ne vous vise pas particulièrement. Mais la France n'a jamais su éteindre ses cicatrices avec le conflit algérien. Soyons honnêtes. Il y a plusieurs années le voile ne pullulait pas dans notre société. Les maghrébins n'avaient pas cette demande religieuse. Ceci inquiète d'autant plus que ça se fait à compte-à-rebours des habitudes catholiques. Les églises depuis 30 ans sont quasiment vides le dimanche. Sauf les églises évangélistes. Qu'est-ce qui explique tout ceci ? Arapede je pense aussi que nous payons la ghéttoïsation organisée volontairement ou non dans nos banlieues et certains quartiers de Paris. Les classes moyennes ont déserté les banlieues. Les classes supérieures investissent les centres villes. Les classes populaires peinent à déserter les banlieues faute de relations et de moyens. Et de contraintes des autres. Les autres classes exercent chacune à leur tour l'interdiction d'accès des autres. Résultat : les populations maghrébines africaines et maghrébines s'organisent comme elles le souhaitent. Personne n'a jamais voulu cohabiter avec ces populations. Donc aujourd'hui nous le payons certainement par un sentiment de rejet vis-à-vis de nos moeurs pour une partie d'entre eux. Ces populations ont davantage besoin de services publics performants que de mosquées. Mais Sarko a choisi. Puisqu'il rêve d'une société anglo-saxonne. Maintenant il vient nous expliquer qu'il faut du vivre-ensemble. Comment expliquer qu'à Barbès, des clandestins vendent des paquets de cigarettes en toute impunité à la vue de la police ? Comment expliquez-vous que le vendredi certaines rues de Barbès soient bloquées pour la prière du vendredi ? Comment expliquez-vous que l'on puisse encore fumer dans les bars de banlieues sans impunité ? C'est bien une volonté politique qui en réalité consiste à les laisser entre eux. Et ensuite on les stigmatise pendant les élections pour convaincre davantage les électeurs frontistes. Ça marche. Donc pourquoi voulez-vous que ça change ? Cette islamisation que nous dénonçons, nous y contribuons aussi beaucoup. Pour relativiser aussi vos propos, nous donnons trop d'importance aux élites. Si les jeunes français sont attirés tout comme leur papa, par les beurettes, reconnaissons que ce n'est pas nouveau. Ce sont tout simplement des belles femmes. Il n 'y a que les intellectuels malheureusement qui restent séduits par ces questions politiques. Les jeunes ne votent plus beaucoup sauf les enfants d'élites. Je ne le prends pas nécessairement comme une mauvaise chose : ils comprennent que derrière les mots, les bravades, pas besoin d'attendre les politiques pour bâtir un projet de vie. Notre génération si elle est davantage politisée, nous en sommes aussi tout infantilisés. Cela fait des années que les dirigeants répètent les mêmes choses, font les mêmes promesses. Mais tellement nous sommes plongés dans le moule, nous en sommes à réduit à commenter leurs discours. Nous pensons que l'école n'est plus un moteur de l'ascenseur social. Mais si elle l'eut été, ce ne fut pas pour tous et tout le temps. Les jeunes commencent à comprendre que l'école n'est pas déterminante pour se bâtir un projet pofessionnel. Et je leur donne raison. Nous sommes issus d'une époque pour laquelle nous avions trop valorisé les institutions. Vous avez peut-être raison lorsque vous laissez présager que si les musulmans seraient aux manettes, le clientélisme serait plus intense. Mais avant de se demander si l'islam serait une menace, qu'est ce que la religion musulmane pour les maghrébins et africains ?: ne pas manger de porc et faire le ramadan une fois par an. Sont-ce ces comportements qui peuvent menacer notre lien social ? Très peu vont à la mosquée parfois écouter les prêches de certains intégristes. Vos inquiétudes, vos enfants ne les auront plus. Dans quelques années ces débats n'auront plus aucun sens. Pour le meilleur ou pour le pire.
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


276952
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages