Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Passage en cour d'appel

Témoignage d'internaute trouvé sur net-iris
Mail  
| 121 lectures | ratingStar_269317_1ratingStar_269317_2ratingStar_269317_3ratingStar_269317_4
En gardant la petite auprès de nous, notre but n'a jamais été de "punir la mère" mais réellement de protéger la petite. Sincèrement, en tant qu'adulte, auriez-vous pu assumer de tels trajets aussi longs, avec un décalage horaire important e tune différence de climat environ tous les 2 mois ? Moi, personnellement, non, alors une petite de 4 ans encore moins. Et même si les voyages sont "accompagnés", cela reste ni plus ni moins une "étrangère" et cela revient a dire que la petite est seule et cela nous était inconcevavle. De toute façon, la décision rendue l'a été dans ce sens, pour nous pousser à la faute, ce qui, pour l'interet de l'enfant, était légitime, malgré une décision que nous aurions du respecter, nous le savons. Quant aux attestations, aucune ne porte de critiques sur la mère et le comportement de mon mari et moi même depuis le début de cette histoire a toujours été clair, tout a toujours été fait pour préserver la petite, éviter les heurts, ne pas répondre, se laisser faire. Au début, la mère avait un très court droit de visite et mon mari l'a toujours prolongé et n'a jamais fait obstacle à leur relation. Néanmoins, a force de se faire "pigeonner" et de s'en prendre "plein la tête", nous en avons eu assez. Vous savez, lorsque je me suis retrouvée chez les gendarmes pour cette plainte de menaces de mort (qui soit dit en passant était inexistante et sans preuves de la maman) , le gendarme m'a clairement fait comprendre que si cette situation était aussi invivable que je le disais, nous avions été "cons" de ne rien faire, cela lui a paru anormal que nous ayons, en gros, tendu les joues sans rien dire… cela fait mal au coeur d'être toujours "clean" au niveau de la loi et de se prendre ça en pleine tête… Et aujourd'hui, on voudrait considérer la mère seule comme victime ? Alors, nos malaises repétés n'ont-ils aucune importance ? Les attaques sans cesse blessantes doivent elles être acceptées sans broncher ? Vous savez, la seule fois de ma vie ou j'ai osé lui dire quelque chose, suite à une attaque verbale de sa part (me disant que je n'aurai jamais d'enfant avec lui) , je lui ai dit "dans quelques mois, c'est moi qui porterait le même nom que ta fille". Je savais que cela lui ferait mal, c'était le but, en réponse à ce qu'elle venait de me dire, c'est la seule fois ou j'ai répondu, j'était fière et j'en ai eu les mains qui ont tremblé sur tout le chemin du retour avec une sorte de sourire béat… un petit moment de bonheur…
  Lire la suite de la discussion sur net-iris.fr


269317
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages