Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Personnellement, je ne peux pas déceler ce qu'il y a eu

Témoignage d'internaute trouvé sur vivelesrondes - 13/07/10 | Mis en ligne le 21/07/12
Mail  
| 145 lectures | ratingStar_278664_1ratingStar_278664_2ratingStar_278664_3ratingStar_278664_4
Comme je comprends ce problème ! Moi aussi, à partir de 2 ou 3 ans, j'ai commencé à trier ma nourriture… Et comme ma mère ne voulait pas de cris à table, elle a eu vite fait de se plier à ce que je voulais. Personnellement, je ne peux pas déceler ce qu'il y a eu : je n'ai pas le souvenir d'avoir été un jour traumatisée à table et ma mère me répète qu'il n'y a rien eu à cette période-là dans ma vie. Bref, j'ai 25 ans aujourd'hui et je commence un peu à goûter à tout, seulement maintenant et ce depuis 2-3 ans. Enfin, à tout… faut que je me sente prête à le faire, quand même ! Après, je prends ces "risques" au restaurant, car généralement, au restaurant, c'est mieux cuisiné qu'ailleurs (même en comparant à la nourriture de sa môman ! ). Parfois, évidemment, je me sens obligée mais sans pour autant angoisser, comme je pouvais le faire avant : dans le cadre professionnel, quand on est invité au repas de Noël et que le menu est imposé, et bien il y a pas d'autre choix que de prendre des "risques" et souvent, maintenant, je suis agréablement surprise ! Je ne mangeais absolument pas de poissons (ou que du poisson pané ! ) avant d'arriver à ce boulot dans le Sud et depuis, je dresse une liste de poissons et autres bestioles de la mer que je sais que je peux manger : Noix de Coquilles St Jacques (si possible sans le corail ! ) , Bar, Lotte, Rouget, Cabillaud, Sushis Thon & Saumon… Et ma liste s'allonge peu à peu… Bref, je me débloque peu à peu… Mais je comprends, car au collège, j'étais en demi pension, au lycée, j'étais à l'internat et quand il n'y avait rien à la cantine qui me plaisait : je me bourrais de pain et j'ai des camarades qui avait besoin de portions plus grosses pour leur développement qui se ruaient sur les assiettes pleines que je laissais ! Maintenant, c'est surtout une question d'habitude qu'il faut casser : parce que quand je fais les courses, j'achète toujours la même chose, et je me fais souvent la même chose à manger (rien de trop élaboré à base de pommes de terre, de pâtes…). En plus de tout ça, je souffre de compulsions - ma psy refuse de parler d'hyperphagie, mais parle plus volontiers de boulimie, même si je ne me fais pas vomir. Pour elle, l'hyperphagie ne fonctionne pas sous le mode de compulsions. Mais bon, c'est des termes techniques qui me dépassent un peu. Ce qui fait qu'à l'heure actuelle, je suis en surpoids, j'aimerais perdre du poids (par le biais d'une rééducation alimentaire) mais comme je n'aime pas grand chose, c'est difficile à imaginer ; c'est pour ça que j'ai été voir une psy. Au delà de parler strictement de mes problèmes alimentaires, on parle de tout ce qui pourrait tourner mal chez moi et qui fait que j'en suis là actuellement. Et ça me fait vraiment du bien. Ça me permet de prendre du recul et d'y voir plus clair, de faire les liens entre mes malaises intérieurs et comment ils se répercutent dans ma relation au monde extérieur (mes proches, ma carrière professionnelle, la nourriture, etc…). Le problème, c'est que quand tu n'acceptes pas de manger tout plein d'aliments différents, c'est que pendant les repas de famille ou autre, tu te sens un peu humiliée parce que tout le monde te fait des réflexions ! Et ça n'aide franchement pas… combien de fois j'ai gueulé après ma mère, genre : "P*T** Mais c'est bon, Les gens savent que je ne bouffe que des pâtes et des patates, pas besoin de leur répéter une énième fois !!! "… Aujourd'hui, je dis fièrement à ma psy que j'ai été au restaurant et que j'ai mangé ça et ça et ça… Ma mère, qu'est ce que je lui dis ? Rien, j'énumère en disant que c'était super bon et je sens que ça l'embête. Je pense que les problèmes qu'on a avec la nourriture sont le reflet de relations un peu "houleuses" avec nos mères. Mais c'est juste un avis comme ça. Bon courage. Morgane.
  Lire la suite de la discussion sur vivelesrondes.com


278664
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages