Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Porter plainte contre un policier?

Témoignage d'internaute trouvé sur net-iris
Mail  
| 225 lectures | ratingStar_261772_1ratingStar_261772_2ratingStar_261772_3ratingStar_261772_4
Bonsoir, J'aimerai connaître la procédure pour porter plainte contre un policier, je vous explique mon histoire : Hier soir, je rentre chez moi d'un centre commercial avec mes deux gros sacs de courses à bout de bras. Jusque là tout va bien. Je tiens à préciser avant de continuer que je suis quelqu'un de très calme et ouvert d'esprit. Donc : après ma petite pause sur le banc, je commence à repartir avec mes gros sacs de courses, puis d'un coup j'entends une voix agressive et arrogante derrière moi : "Hé attends toi ! Non non tu restes là, reviens là ! " Je vois 4 personnes s'approcher de moi, 3 hommes et une femme habillés en civils avec un air un peu … disons loubard (la femme était un peu percée de partout sur le visage). Je commence à me dire que je vais me faire ratatiner et voler, pour une fois que je faisais de grosses courses, c'est pas d'bol… Le stress au ventre je me montre cependant relax et leur demande qui ils sont. Ils me répondent qu'ils sont policiers. Dans ma tête, je me suis dit que c'était une ruse pour me tirer tout ce que je portais, car ils n'avaient vraiment, vraiment pas du tout l'air de policiers. Je demande donc à un des policiers sa carte de police, il me la montre : ok. Je vais éviter de répéter qu'à tel ou tel moment, ils me parlaient "comme à une sous-*****", de manière agressive et arrogante, car ça a été comme ça du début à la fin. La femme me demande "on peut savoir ce que t'étais en train de faire ?! " Un peu halluciné, je lui réponds que je venais de faire les courses et que je rentrais chez moi. Puis : "Qu'est-ce qu'il y a dans tes sacs ?! " - Des courses… Elle regarde à l'intérieur et voit… des courses… , elle ne s'est pas attardée sur ces sacs. Ensuite un autre policier, que l'on va appeler "policier 1" me demande mon nom, je lui réponds, il me dit "ah ouais… ******, je te connais toi. Je lui répond qu'il doit faire erreur car je n'ai jamais eu de problème avec la police (ce qui est vrai). Il rétorque : Si si, te fous pas de ma gueule, l'histoire des katanas… " (je sais, c'est surréaliste). Je lui répète qu'il se trompe mais voyant que ce n'est pas la peine d'insister, j'abandonne vite l'idée de lui faire comprendre qu'il dit n'importe quoi. Ils me demandent de vider mes poches, ce que je fais, et là sortent un chèque livre de ma poche (que j'ai eu de mon père en cadeau de noel) , la femme me demande "ce que c'est que ça", je lui répond un chèque livre, elle vérifie et dit à ses collègues que c'est un ticket restaurant, Je la corrige en lui disant que non, c'est un chèque livre, elle répète comme si elle ne m'écoutait pas que c'est un ticket restaurant (en lisant ce qui était écrit dessus, c'est à dire "chèque livre". Un chèque de 10€ je précise. Elle me demande pourquoi il n'y en a plus qu'un, je lui répond que c'est parce que… j'ai utilisé les autres (ils ne sont décidément pas très perspicasse…). Elle me demande à qui le chéquier appartient, je lui réponds donc qu'il vient de mon père, elle me demande où il travaille, je lui répond. Un autre policier prend ma carte d'identité ainsi que mon chèque livre, pour vérifier que ce n'est pas un faux… Et là, c'est le drame… Je leur dit, très gentilment, et mot pour mot : Vous faites flipper, vous n'êtes pas obligés d'être agressifs comme ça. La femme répond : Tu nous trouves agressifs là ? Tu veux qu'on te montre ce que c'est d'être agressif ?! Je répond, sereinement : je ne vois pas pour quel motif vous seriez encore plus agressif avec moi. Le policier revient avec ma carte d'identité et mon chèque et la femme lui dit avec un air ironique "monsieur trouve qu'on est agressif avec lui". Je réponds : "oui vous êtes agressifs, vous pourriez être plus agréables… " Et là, le fameux "policier 1" qui était resté derrière moi depuis le début, commence à péter une durite, je cite : Non on est pas agressif avec toi là, PAR CONTRE LA JE VAIS COMMENCER A LE DEVENIR TU VAS COMPRENDRE LA DIFFERENCE, ALORS MAINTENANT TU FERMES TON "CLAPET A *****" ET TU REGARDES LE BUISSON DEVANT TOI !!! Il était à 5cm de moi et je continuais de le regarder dans les yeux, choqué d'entendre ça, je le fixais donc d'un regard choqué. Il m'a pris par la nuque, a tourné ma tête vers "le buisson devant moi" et m'a projeté en avant, je me suis éclaté le tibia contre le banc (j'ai un beau bleu). Là, j'ai une impulsion qui est montée, je bouillonnais de l'intérieur, et je me suis dit que c'est comme cela qu'ils faisaient pour pousser les gens à bout et avoir un motif pour leur taper sur la gueule, alors je suis resté calme, du moins j'ai fait semblant. J'ai poussé un long soupire et demandé le matricule de ce policier, qui m'a répondu "tu fermes ta gueule et tu regardes devant". Ensuite les autres m'ont parlés, je leur ai répondu de ne plus m'adresser un seul mot, ils m'ont rendu mes papiers, celui qui avait mes papiers m'a dit "bonne soirée monsieur ! " d'un ton sec et froid. Et la femme, qui a donné la phrase finale : "ne soyez pas affecté dans votre vie par ce qui vient de se passer". Voilà mon histoire, et comme j'étais "choqué" je n'ai même pas pensé à regarder la plaque d'identité de leur voiture. Je suis écoeuré qu'on puisse être traité de la sorte par des policiers, je ne suis pourtant pas quelqu'un de sensible et là, en rentrant chez moi, j'en tremblottais et en avais même les larmes aux yeux. Je passe une phase de ma vie qui n'est pas évidente, sors d'une dépression et prends des anxiolitiques, ce petit passage n'a pas arrangé les choses, je me suis sentis vraiment très mal et le suis encore actuellement. Je ne vais pas être affecté longtemps par ce qui vient de se passer, mais j'imagine qu'une personne sensible doit vraiment en prendre un coup au moral. Je comprends maintenant comment les flics s'y prennent pour tabasser sans raison : ils poussent à bout pour avoir une raison de le faire… Je trouve ça réellement ignoble et souhaite déposer une plainte contre lui, j'ai noté l'heure et l'endroit où ça s'est passé mais je n'ai pas son nom ni matricule puisqu'il n'a pas voulu me le donner. Je voudrais donc savoir ce que je peux faire, sachant que j'ai très peu d'argent (je suis jeune, j'ai 22 ans…) Et très clairement : si j'ai la moindre chance d'avoir gain de cause ou d'aboutir à quelque chose, car je suppose qu'ils sont très solidaires entre eux.. Merci d'avance.
  Lire la suite de la discussion sur net-iris.fr


261772
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages