Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Pour revenir à la question initiale

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 256 lectures | ratingStar_277496_1ratingStar_277496_2ratingStar_277496_3ratingStar_277496_4
Bonjour tout le monde… Pour revenir à la question initiale : j'avais un psy qui m'avait dit que oui, il fallait revivre ces moments douloureux jusqu'à ce qu'ils ne fassent plus mal ! 10 ans plus tard… peut-être avait-il raison. Car en effet, aujourd'hui, bien des moments douloureux ne le sont plus du tout. Voir même, les souvenirs ont changé de couleur ! De sombres ils sont devenus colorés !!!!! Je ne sais pas si c'est cette thérapie d'autrefois qui m'a fait changé de couleur mes flashs, mais ce que je sais, c'est que le corps à corps avec la vie m'a fait prendre conscience de bien des choses, entre autre que pour être bien dans sa peau il faut arriver à laisser bien des choses derrière soi, justement ces choses qui font mal. Est-ce un choix volontaire et conscient que de lâcher prise ? Peut-être bien que oui… Car même un travail analytique ne peut forcer quelqu'un à lâcher prise. Alors je pense que tout est question personnelle. Il y a des gens qui arrivent à le faire, parce qu'ils se donnent le temps de réflexion, de méditation, régulièrement, d'autres vont le faire avec quelqu'un parce que c'est plus difficile, plus douloureux. Mais en fin de compte, tous veulent la même chose : lâcher prise, faire la paix avec les choses douloureuses et encombrantes, laisser derrière soi ce qui empêche d'avancer. Car on ne peut avancer que si on laisse derrière soi !!!! Et il y a des charges plus lourdes que d'autres, il faut bien l'avouer ! D'où les méthodes diverses pour se débarrasser de ces sacs à dos encombrants !!!!! Voilà mon grain de sel… peut-être que ces rivalités entre ceux qui font et d'autres qui ne font pas d'analyse vient du fait que ceux qui le font découvrent après souvent des années de souffrance, un soulagement et une reconnaissance pour le bien-être qu'apporte cette aide. Ils découvrent une relation nouvelle avec eux-mêmes. Et quand on a découvert celà, et bien on aimerait en faire profiter d'autres. Mais cela ne dévalorise en rien ceux qui se débrouillent tout seuls car nous ne portons pas tous la même charge et nous n'avons pas tous les mêmes ressources intérieures, ni la même relation à nous-mêmes ni le même entourage où la déposer, cette charge ! Nous ne sommes pas égaux… les solutions sont donc forcément différentes ! D'où l'intérêt des échanges sans rivalité … !!!!!!!
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


277496
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages