Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Pourriez-vous m'aider, svp !!

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 112 lectures | ratingStar_264800_1ratingStar_264800_2ratingStar_264800_3ratingStar_264800_4
Bonjour, Ce nouveau sujet ne sollicitera pas une question précise. Je souhaiterais me présenter, me décrire afin de vous faire part de mes doutes, de mes ressentis, de l'image que j'ai de moi … Vos témoignages, vos remarques et autres m'aideront certainement un peu. Je suis une jeune fille de 21 ans, étudiante en Lettres Modernes. Voilà un an que je vais voir régulièrement une thérapeute (merveilleuse). A l'âge de 5 ans, puis à l'âge de 9 ans, mes parents avaient déjà pris l'initiative de m'envoyer consulter des pédopsychiatres. En effet, j'étais une enfant vive, joyeuse mais profondément angoissée vis-à-vis du sens des choses, de la signifiaction de la vie, de la mort, et ce, dès l'âge de 3 ans. J'étais également en proie à de terribles crises de paniques et/ou d'angoisses. Bref, une enfant pas très rassurante pour des parents inquiets de mon comportement et soucieux de mon bien-être. Toujours est-il que je n'appréciais aucunement ces séances et pour y mettre terme j'ai simplement répondu et dit ce que voulait entendre la pédopsychiatre, j'avais réussi. Mais cela m'a repliée encore davantage sur moi-même … Aujourd'hui, c'est moi qui ait pris l'initiative de consulter cette thérapeute. Et je dois dire que les progrès sont visibles séances après séances. Elle est très douce avec moi, et comme je suis très affective, ça fonctionne très bien. De plus, elle est très touchée par mes peintures et mes textes. Même si je n'y crois pas réellement, ça me touche. Je suis une jeune fille refermée. J'ai peu d'amis mais j'en ai quand même depuis quelques temps, c'est un progrès. J'ai des difficlutés à partir de chez moi, mais je suis enfin partie une semaine avec une copine, c'est encore un autre progrès. Mes passions sont la lecture, la peinture et l'écriture. Et mes études me nourissent l'esprit, comblent ce vide tenaillant et je ne peux m'en passer. Je travaille certes beaucoup, mais cela ne me gêne pas, j'aime vraiment ça. En revanche, je déteste sortir en boîte, aller à des fêtes … Je sais que de ce côté, c'est le bât qui blesse comme on dit. C'est plus fort que moi. Concernant les garçons, c'est pareil, je n'y arrive pas. Pourtant je les aime, et j'aimerais, moi aussi, avoir un copain. Chaque fois que l'occasion s'est présentée je me suis sentie coupable d'un crime irréparable, en proie à une terrible épée de Damoclès et je me suis échapée de cette situation. D'après ma thérapeute, j'ai vécu des choses assez "graves", du moins, des événements qui peuvent expliquer mon schéma de vie. J'ai failli mourir à la naissance (ainsi que ma mère) , à l'âge de 3 ans j'ai été réanimée au niveau respiratoire et cardiaque suite à une maladie et à l'âge de 6 ans j'ai subi des attouchements sexuels. C'est la première fois que je parle de tout cela, en dehors de ma thérapeute. D'ailleurs c'est en racontant mon chemin de vie que j'ai découvert ces événements : disons que je les connaissais mais que je n'avais jamais mis la pleine lumière dessus. Je me sens honteuse, nulle, laide et repoussante. J'ai l'impression que je ne mérite pas d'être aimée. Je crois que je ressens trop de choses, tout m'envahi, c'est plus fort que moi ! J'ai peur d'avoir une trop haute estime de moi alors que je ne vaux rien ou le contraire … Je crains de demander trop d'affection, alors je m'écarte de tout ce qui est d'ordre affectif. D'après ma thérapeute, je fais partie des enfants "doués". Elle m'a prêté un livre concernant ce sujet pour que je comprenne des choses sur moi-même et que je me rassure. Et effectivement, je me reconnais dans ces pages. Pourtant, je déteste avouer cela car je me sens vraiment idiote, débile et lente d'esprit. C'est vrai que j'ai toujours eu des bonnes notes, que j'étais souvent la première de la classe. Mais cela ne signifie rien. Puis, j'avais des méthodes d'apprentissage vraiment différentes des autres, au point que, ma mère étant institutrice et mon père me refaisaient les leçons à la maison pour que je m'y intéresse ! Je suis un peu perdue … je n'arrive pas à savoir pourquoi j'ai tout ça, qui je suis, est-ce que je mérite d'être ce que je suis … Merci d'avance.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


264800
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages