Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Psy qui refuse de répondre à une question?

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 20/11/10 | Mis en ligne le 17/05/12
Mail  
| 124 lectures | ratingStar_256159_1ratingStar_256159_2ratingStar_256159_3ratingStar_256159_4
Coucou Piquelune, Je n'avais pas vu ta réponse, ni celle de Chacolateriver, désolée ! Heureusement que Papaya et toi êtes venues me signaler ces message sur l'autre section du forum. Je te remercie de ta réponse. C'est vrai que ma vision des choses se pose et s'affine au fur et à mesure des échanges. Je ressens pas mal de choses comme toi, mais je choisis de ne pas appeler ça pardon. C'est-à-dire qu'avec la thérapie je vois effecyivement de plus en plus clairement que mes parents sont avant tout les victimes de leur propre histoire, qui sont restés prisonniers de leur enfance. Je le vois et ça me fait de la peine pour eux parce que je suis passée par là et je sais combien ça fait mal et combien cette douleur reste et te pourrit la vie tant que tu ne te décides pas à ouvrir les yeux. Je ne sais plus si sur des sujets plus spirituels on avait évoqué ensemble le "grand Moi" et "l'égo", que j'appelle des fois "petit moi". On va dire que cette empathie avec eux, ce recul, je les ressens avec mon grand Moi. Et peut-être qu'un jour ça m'amènera à ne plus ressentir de colère, et peut-être que ce jour-là j'appelerai ça du pardon, qui sait. Mais ce que j'ai appris d'important c'est que mon ego existe et qu'il a le droit d'exister, et que renoncer prématurément à l'écouter et prendre soin de lui est une erreur. Et mon ego est intimement lié à cet enfant blessée, torturée, en moi, et cette enfant-là a besoin d'exprimer sa colère te se révolte à l'idée de pardonner, ce mot même n'a pas de sens pour elle face au carnage de ses parents et au refus d'en rendre des comptes. Et cette enfant-là, cette petite fille blessée, j'ai appris il y a quelques années son existence, j'ai renoué avec elle et fait le serment de prendre soin d'elle et de prendre en compte son avis et de lui faire du bien. Elle est mon seul lien avec mes émotions, avec ma boussole d'être humain incarné. Donc voilà, j'existe sur des deux plans et les deux ont des visions complémentaires mais pas totalement identiques. Et je choisis de poursuivre sur les deux plans, croissance spirituelle et incarnation plus profonde, plus confiante. Les deux vont ensemble en fait. Je te remercie de m'avoir dit que je t'ai aidée, j'en suis heureuse, je te fais la bise. DianeFanny.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


256159
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages