Histoire vécue Poids - Régime > Obésité > RA      (65535 témoignages)

Préc.

Suiv.

Puisqu'il faut justifier sa présence sur ce forum.....

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 23/10/10 | Mis en ligne le 19/05/12
Mail  
| 130 lectures | ratingStar_257018_1ratingStar_257018_2ratingStar_257018_3ratingStar_257018_4
Bonjour à ceux qui auront eu envie de me lire ! J'ai lu sur un fil que, en tant qu'épouse ayant réussi à surmonter une crise dont le révélateur était une infidélité de mon mari, je me devais de justifier ma présence sur ce forum. Je n'ai pas bien compris le motif de cette remarque, mais, cela ne me gêne pas de le faire (je l'ai déjà fait, de manière synthétique, à plusieurs reprises). Donc, j'ai laissé un message pour la première fois sur ce forum le 28/12/2008. La crise était terminée depuis de nombreux mois, mais j'étais encore bien fragile, en pleine renaissance de mon couple. Avant de poster, j'ai beaucoup lu ; j'ai dû tomber sur ce forum à peu près au moment où mon mari décidait de quitter sa maîtresse et je cherchais compulsivement à me rassurer en lisant des expériences qui ressemblaient à la mienne. Et j'ai trouvé ce que je cherchais, bien sûr ! Je cherchais, également, à comprendre ce qui fait qu'une femme commence une histoire avec un homme marié, comment elle vit cette relation parallèle etc. A ma grande surprise, j'ai trouvé beaucoup plus que ce à quoi je m'attendais : certes, j'ai eu les réponses attendues des femmes qui, comme moi, avaient surmonté la crise (je ne citerai pas toutes celles qui m'ont réconforté sans le savoir : elles sont nombreuses, j'aurais peur d'en oublier) mais, j'ai aussi rencontré des femmes qui, pour moi, à cette époque-là représentaient l'ennemi, la voleuse de mari, la fille sans état d'âme qui cherche à piquer le mari des autres et, à ma grande surprise, j'ai compris que toutes ces femmes-là, cocues, trompeuses ou maîtresses, avaient un point commun : la souffrance. J'ai lu les histoires des maîtresses à toutes les périodes de la liaison (au début, heureuses et épanouies, ensuite, quand les doutes apparaissaient et puis, quand l'homme partait pour rejoindre sa femme. Mais il y avait aussi celles dont l'histoire trouvait un dénouement heureux…) Bref, je suis entrée dans le monde étonnant de l'infidélité. J'y ai trouvé aussi des personnalités attachantes avec lesquelles j'ai noué des relations privilégiées sur la durée ou temporairement. Elles se reconnaîtront, bien sûr et elles savent combien nos échanges m'ont fait du bien car elles m'ont apporté beaucoup de chaleur humaine et de bonne humeur. Pourquoi je reste, alors que je vais bien ? Tout simplement parce que je me sens bien sur ce forum. J'aime connaître la suite des histoires. J'aime avoir des nouvelles de celles qui sont arrivées brisées sur ce forum et qui ont réussi à s'en sortir. Ainsi, Emma qui est en train de naître à une nouvelle vie, Gégé qui a vu se concrétiser ses rêves avec un homme marié, Butter qui retrouve sa sérénité… J'ai aussi la prétention de penser que, de même qu'on m'a aidée, parfois, je peux apporter un soutien. Quand je sens que mon expérience peut aider quelqu'un à apaiser ses souffrances, je mets cette expérience à sa disposition, et j'ai la sensation de rendre un peu de l'aide qui m'a été apportée quand j'étais moi même en souffrance et que je lisais compulsivement pour me rassurer. Je ne pratique pas la vengeance : je ne cherche pas à faire souffrir parce que j'ai souffert : si une maîtresse vient raconter sur le forum qu'elle est heureuse avec son homme marié, j'en suis contente pour elle. En revanche, je ne supporte pas l'agression, le mépris, les jugements tranchants portés sur la personnalité de ceux qui écrivent. Parfois, quand je ressens une inimitié viscérale, je m'abstiens de répondre : je n'aime pas les conflits inutiles et je ne cherche pas à convaincre. En revanche, parfois, je me mets en colère quand je lis des messages blessants qui peuvent atteindre des personnes en grande souffrance et là, je réponds ! Fidèles est le seul forum sur lequel j'écris. Je vais lire, souvent, sur divorce (j'aurais pu m'y retrouver). J'ai une grande curiosité sur la vie des familles recomposées. J'aurais pu également vivre cette situation. Mais, je n'y écris pas parce que je n'ai pas d'expérience utile à partager sur ces sujets. Et puis, au gré de mon humeur, je feuillette de nombreuses rubriques, sans toutefois y participer parce que, tout de même, j'ai une vie en dehors de l'ordinateur, même si, depuis 3 mois, je suis très assidue car assignée à résidence en raison d'un problème de santé handicapant. Pour tout résumer en une phrase, j'ai trouvé sur ce forum une grande richesse et je ne vois pas pourquoi, sous prétexte que mes difficultés semblent être derrière moi, je me priverais de cette richesse grâce à laquelle je continue à apprendre. Bien à vous. Merche.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


257018
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

25 kilos a perdre! qui me suis? - j'ai decide de maigrir

image

Bonjour tout le monde ! Je me présente, je m'appelle Hélène, j'ai 24 ans, une petite fille de 13 mois et beaucoup de kilos en trop ! Alors depuis le 1er février je me suis mise à un rééquilibrage alimentaire, avec en prime 1h30 voir 2 h de...Lire la suite

Les regimeuses(groupe en reequilibrage alimentaire)2

image

Et beh MArline fiouuuuu quel con ce mec ! Et puis tu les as accumulé en +… comment tu te sens aujourd'hui ? Il y a des jours comme ça où tout part en cacahuète ! Nadège, je te préfère avec le short, je te trouve plus sexy. Et garde le moral...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages